VA T'ON VERS UNE ALLIANCE SOCIALE-LIBERALE ET DROITE ?

Publié le 29 Avril 2013

L’UNION SACREE ENVISAGEE EN FRANCE COMME EN ITALIE

Depuis quelques jours, la presse s’excite au sujet d’un éventuel changement de gouvernement.

Tous les experts patentés du système, comme un seul homme (ou femme), conviennent que l’heure est au rassemblement pour sortir le pays de la crise.

Le message, qui doit provenir du « Club du Nouveau siècle » ou autre club libéral, se diffuse en boucle dans tous les journaux télévisés et radiodiffusés.

Pour garantir l’effet, un sondage de l’IFOP ( la boite à Parisot du Médef) vient à propos pour indiquer que plus de 78 % des français sont pour un gouvernement d’union nationale.

Des noms sont avancés comme celui de Bayrou qui ferait un bon premier ministre d’un gouvernement regroupant la droite et la gauche. Evidemment on s’en tient aux termes génériques de la bipolarité politique. Juppé, ce matin, sur les ondes de France-Inter ne démentait pas cette hypothèse comme Bayrou hier soir dans une émission télévisée.

Une coalition serait pour plaire.

Prennent-ils leur désir pour des réalités ? On serait tenté de croire qu’ils ont des raisons d’espérer quand on entend les socialistes indiquer que l’essentiel est l’entreprise en lui donnant les moyens de réussir et la visite aujourd’hui de Hollande aux grands patrons montrent que depuis l’élection présidentielle, le président de la République a amorcé plus qu’un virage, plutôt une ligne droite vers le patronat.

Certes les siens critiquent Merkel mais ils font du Merkel comme disait Jean Michel Ducoin dans son éditorial du jour à l’Humanité.

Le parti socialiste qui critique la politique d’austérité à « la Merkel » s’est vite fait rabrouer et son premier secrétaire a été prié par l’Elysée et Matignon d’enlever les phrases iconoclastes contre la politique austéritaire de Merkel devant le concert de protestations de la droite UMP et des centristes de Bayrou mais aussi des libéraux du gouvernement genre Valls et Moscovici.

L’idée de l’Union sacrée règne dans les milieux bourgeois de droite comme de gauche au niveau de l’Europe.

Déjà nous avions eu en Italie un gouvernement de techniciens qui dirigeait pour le compte de l’Europe ce pays en foulant au pied les règles constitutionnelles de la démocratie bourgeoise de l’Italie . Ils viennent de faire mieux, aujourd’hui, dans ce pays, avec un gouvernement regroupant le centre-gauche, le parti conservateur néofasciste de Berlusconi pour appliquer les recettes de Madame Merkel et de Hollande concernant l’austérité.

En Grèce c’est un gouvernement comprenant la droite, les fascistes, les socialistes qui se partagent le pouvoir pour faire souffrir le peuple grec et lui administrer la potion amère et mortel du traité européen austéritaire.

Globalement on peut dire que le capitalisme ne sait plus à quel saint se vouer pour tenter de sortir de l’impasse dans laquelle il fait vivre les peuples européens. Et l’on peut se dire qu’il interfère pour que dans chaque pays, des gouvernements à sa botte, unis, rassemblés autour de la poursuite et de l’aggravation des politiques austéritaires soient en place pour coordonner les décisions et les mettre en application.

L’Union sacrée dans notre pays a une histoire, celle de la guerre 14/18 où le capital avait besoin d’une guerre mondiale pour assurer sa marche en avant et dépasser les querelles des grands groupes industriels et financiers. Cela n’empêcha pas la crise de 1929 de survenir et d’amener la déflagrations de la deuxième guerre mondiale.

A la libération, notre pays libéré, eut un gouvernement d’Union nationale pour reconstruire le pays et c’était sur des bases de développements économiques et sociaux avec notamment toutes les grandes conquêtes sociales avec un rapport de force politique et syndical favorable aux travailleurs. Cette union nationale ne dura pas longtemps, le capitaliste français qui s’était mouillé jusqu’au cou avec le nazisme ne put supporter longtemps une telle politique favorable au monde du travail. De Gaulle quitta le gouvernement et quelques temps plus tard, en 1947, les socialistes rompirent l’unité avec les communistes pour s’acoquiner avec les centristes dans un gouvernement de troisième force qui poursuivit et intensifia les guerres coloniales offrant au bout à la droite un retour inespéré avec le régime gaulliste et la cinquième république en 1958.

L’offensive actuelle des milieux d’affaires, des journalistes bien pensants, des clubs et think-tank qui échafaudent jour après jour les politiques d’austérité, n’a qu’un but obliger Hollande à aller encore plus loin dans une politique qui rompt définitivement avec la gauche sociale et démocratique.

Les mesures prises par Hollande et Ayrault depuis quelques mois sont des signes avant coureurs de cette recherche d’une coalition qui réunirait tous les tenants de la mise au pas du social et des services publics de ce pays.

Le gouvernement socialiste a déjà donné des gages comme l’accord du 11 janvier qui détruit le code du travail, le refus de l’amnistie des militants syndicaux, le refus d’interdire les licenciements boursiers, l’annonce pour bientôt de mesures sévères pour la Sécurité sociale et les retraites.

Bayrou est prêt à gouverner, Gallois pourrait rejoindre le gouvernement, des experts bien en vus seraient utiles pour une gouvernance technique dépassant les partis et accueillant toute la faune des prêcheurs d’austérité et notamment ceux qui actuellement considèrent qu’il faut tordre le cou au SMIC .

Oui, il est temps que le monde du travail réagisse et se mobilise devant l’union sacrée pour redresser le taux de profit au dépens des salaires et des conditions de vie et de travail des salariés et retraités.

Le 1er mai et le 5 mai, tous manifestons.

Bernard LAMIRAND

 

Photos: 1) Hollande Bayrou deux grands amis

             2) Les nouveaux amis de Hollande: les grands patrons avec qui il déjeune ce midi

             3) Le couple Hollande-Merkel en pleine effusion

 

 

VA T'ON VERS UNE ALLIANCE SOCIALE-LIBERALE ET DROITE ?VA T'ON VERS UNE ALLIANCE SOCIALE-LIBERALE ET DROITE ?VA T'ON VERS UNE ALLIANCE SOCIALE-LIBERALE ET DROITE ?

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article