Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ARAGON43

Articles avec #syndicalisme tag

ATTEINTES AUX DROITS DES TRAVAILLEURS DANS LE MONDE

12 Juillet 2017 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #SYNDICALISME

Lire la suite

NOTRE CAMARADE JEAN CLAUDE POITOU NOUS A QUITTE

13 Juin 2017 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #syndicalisme

Qui n'a pas ancré dans sa mémoire de militant les fameux coups de colère dans La vie ouvrière de notre camarade Jean Claude Poitou.

Il nous a quitté , voici le faire- part de L'IHS CGT.

‌‌Cher(e)s ami(e)s, cher(e)s camarades,

C’est avec tristesse que nous vous informons du décès de Jean-claude Poitou.

Ancien ouvrier fraiseur de l’industrie automobile, militant chrétien, Jean-Claude a notamment mené, dans les années 1960, un travail de formation syndical en Afrique noire.

Jean-Claude a ensuite connu une longue carrière à la Vie Ouvrière. Reconnu et apprécié pour la vigueur de sa plume, pour son fameux « coup de colère » hebdomadaire, Jean-Claude a été rédacteur en chef adjoint de la VO à partir de 1974, puis le rédacteur en chef de 1986 à 1991, date à laquelle il fait valoir ses droits à la retraite.

Jean-Claude a été l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages parmi lesquels La mine d’enfer ; 100 ans V.O. clandestines (1940-1944) ou encore Syndicalisme. Les nouveaux défis, livre entretien avec Louis Viannet.

Passionné d’histoire, Jean-Claude était également membre du Conseil d’administration et du Bureau de l’Institut CGT d’histoire sociale.
Son inhumation, sans cérémonie religieuse, aura lieu vendredi 16 juin 2017 à 15h00 dans le cimetière d'Ambleville (95710, Val-d'Oise ), un petit village du Vexin français où il aimait tant se ressourcer.

 

Les messages de condoléances peuvent être directement envoyés à la famille : emmanuellepoitou@sfr.fr

Lire la suite

STOP A LA REPRESSION SYNDICALE DECLARATION DE LA CGT

8 Novembre 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #syndicalisme

Stop à la répression syndicale !

mardi 8 novembre 2016

Ce matin, 6 camarades ont été convoqués au commissariat Riquet, à Paris. 3 d’entre eux sont actuellement retenus en garde à vue.

Leur convocation fait suite à l’occupation pacifique du Medef, le 7 juin dernier, pendant le mouvement contre la loi Travail et pour les annexes 8 et 10 de l’accord Unedic assurance chômage.

Notre camarade Loïc Canicrot a, quant à lui, déjà été inculpé et son procès aura lieu le 8 décembre.

Aujourd’hui, une nouvelle fois, des militants CGT pourraient se voir accusés de « dégradation et vols », sans aucun élément, sans preuve.

Ces camarades viennent allonger une liste déjà trop longue de militants qui n’ont commis comme seul crime que la défense des droits et des intérêts des salariés.

Pour la CGT, il ne fait aucun doute que c’est un nouvel acte pour museler toute remise en cause des politiques néfastes en s’en prenant à nos militants et, à travers eux, à l’ensemble du monde du travail.

De tels agissements et procédures sont inacceptables. Être militant, ce n’est pas être délinquant.

Montreuil, le 8 novembre 2016

Lire la suite

HOLLANDE REVENU SUR LES LIEUX DE SON FORFAIT

17 Octobre 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #Syndicalisme

HOLLANDE SUR LES TERRES DE LA LORRAINE DEFIGUREE

Triste sire, ce Hollande, se rendant sur les lieux où il a fait fermer avec l’hindou Mittal la filière fonte acier de Florange mettant fin à la production liquide de l’acier dans cette région qui a tant donné à la France pour le développement économique et industriel.

C’était comme si le criminel, toujours recherché, revenait à la dérobée sur les lieux de son forfait.

Ce coup-ci, il n’y avait pas la plate-forme où il avait clamé son amours pour les sidérurgistes de Florange et fait maintes promesses.

Son copain, l’âne Martin, n’tait pas là non plus pour l’haranguer.

Un travail, une bonne reconversion, l’a depuis ce temps éloigné du haut-fourneaux dont il jurait qu’on y toucherait.

Hollande est venu, ce matin, rasant les murs, pour dire qu’il avait sauvé le site et les emplois.

Il ne laisse que les ruines du dernier haut fourneau lorrain.

Il aurait pu inviter son comparse Sarkozy, qui, lui, avait liquidé l’aciérie de Gandrange.

Le décor était tout autre que lors de sa venue avant son élection.

Hollande n’était plus juché sur une plate forme, il était comme un larron en foire avec l’élite patronale et quelques salariés chargée de faire la claque et surtout pour la photo et le « selfy ».

Dans le ciel de Florange, au moment où le cortège présidentiel passait, même les corbeaux se fuyaient cette pompe funèbre.

Le haut- fourneau n’est plus qu’aujourd’hui qu’un lieu où la vie a cessé d’être, il n’y coule plus rien et les herbes folles finiront par cacher les souvenirs de ce que fut ce lieu de vie et d’humanité.

Mais ne désespérons pas, comme l'oiseau de feu qui renaît de ses cendres, comme ce superbe poème égyptien que je dédie à tous ceux et celles qui luttent :

Le célèbre phœnix commença son ouvrage

Par le Phœnix terrestre, ornant d'un tel plumage
Ses membres revivans que l'annuel flambeau
De Cairan jusqu'en Fez ne void rien de plus beau.

 

Bernard LAMIRAND

 

 

 

Lire la suite

CONSEIL CONSTITUTIONNEL VALIDE LA LOI SCELERATE

5 Août 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #syndicalisme

CONSEIL CONSTITUTIONNEL VALIDE LA LOI SCELERATE

Le Conseil Constitutionnel vient de valider la Loi Scélérate EL-Khomry.

Il ne faut pas s'en étonner , le Conseil Constitutionnel est fait pour appliquer la constitution du système capitaliste.

Cependant, pour les orfèvres libéraux de ce conseil en matière de lois, il y a contradiction mais ce conseil n'est pas à une contradiction près quand il s'agit de faire marner les exploités-es.

En effet, il devrait normalement être le gardien de la supériorité des lois pour tous les français et ne pas tolérer d'écarts en la matière.

Le fait de ne pas contredire l'inversion de la hiérarchie des normes et de donner avantage ainsi aux accords d'entreprises par rapport à la loi est plus qu'un écart, c'est un choix partisan.

Il est vrai que son nouveau Président, Fabius, pour couronner sa prise de fonction avait besoin de donner raison à ceux qui font marner les prolos. De plus, l'individu Fabius, n'est pas à son coup d'essai : n'est-ce- pas lui qui en tant que premier ministre avec imposé les contrats à durée déterminée (CDD) dénommés (TUC) appelés travaux d'utilité public qui ont amené ensuite à l'utilisation massive des emplois à durée déterminée.

Mais le Conseil constitutionnel n'est pas seul maître à bord, les luttes vont reprendre de plus belles le 15 Septembre et ces gens là n'ont pas fini d'entendre les travailleurs manifestaient leur colère et d'agir en conséquence y compris pendant la campagne des présidentielles.

Bernard LAMIRAND

Lire la suite

LES HOMMES NAISSENT LIBRES ET EGAUX......

14 Juin 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #SYNDICALISME

LES HOMMES NAISSENT LIBRES ET EGAUX......

Je porte à la connaissance de mes lecteur ce billet de Denis, ancien responsable du secteur confédéral CGT des droits et libertés.

Denis a toujours la plume aiguisée de l'ancien inspecteur du travail, et de tous ce qui est droit du travail aujourd'hui bafoué par le projet de loi El-Khomry.

Bernard LAMIRAND

BILLET DUR DU PÈRE DENIS
« LES HOMMES NAISSENT ET DEMEURENT LIBRES ET ÉGAUX EN DROITS »
Il s’agit de l’article 1 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.
Je ne me lancerai pas dans un historique des violations, des détournements de cet article 1, préférant rappeler deux citations humoristiques su le sujet:
Coluche dont on reparle à cause du triste anniversaire de sa mort il y a trente ans déjà avait dit « qu’il y en avait de plus égaux que d’autres »
La Loi « travail »fourni de bons exemples, dans l’entreprise, il y aurait égalité entre le patron et son salarié placé sous lien de subordination! En fait pour rétablir une égalité réelle, il faut souvent une inégalité de traitement. Dans l’entreprise c’est le rôle des dispositions d’ordre public. L’inversion des normes prévue à l’article 2 détruit ce fragile équilibre.
Jean Yanne disait, « les hommes naissent libres et égaux en droits, après, ils se démerdent »
À ce jeu Macron n’a pas été mauvais, lui qui s’est permis de dire à un jeune « la meilleure façon de se payer un costume c’est de travailler » a fait fortune en deux ans chez Rothschild et puis est retourné plein d’usage et raison vivre une expérience de Ministre non sans ménager ses arrières et se préparer un avenir. Un chômeur, parmi 6 millions d’autres lui bien dit qu’il rêvait de travailler sans l’émouvoir pour autant, le service d’ordre avait sûrement écarté les SDF !
Possesseur de cartes de presse, économistes distingués, politologues expliquent en quoi il est nécessaire de s’adapter au « néo libéralisme » pour surmonter la crise Les grévistes, les manifestants, et toute forme de contestation doivent être réprimés, à Rennes des colleurs de badges dans une sandwiche-rie affichant des slogans du type « il existe trois catégories de femmes les putes les salopes et les emmerdeuses » ces jeunes sont sans casiers, n’ont commis aucune violence, c’est le patron qui s’en est pris violemment à eux, ont été condamnés à de la prison ferme et immédiatement incarcéré par un juge réputé sévère, que pense-t-il des slogans du patron ?
Patrons du CAC 40 dormez en paix
C’est ainsi que le capitalisme est grand
Père Denis

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

12 MAI NOUVELLE MANIFESTATION POUR LE RETRAIT DU PROJET DE LOI TRAVAIL

6 Mai 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #syndicalisme

12 MAI NOUVELLE MANIFESTATION POUR LE RETRAIT DU PROJET DE LOI TRAVAIL

Communiqué commun CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL

Les organisations syndicales de salarié-es, lycéen-nes et étudiant-es, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL FIDL réunies le 2 mai 2016 réaffirment leur détermination à obtenir le retrait du projet de loi travail et à gagner de nouveaux droits.

Elles rappellent une fois encore que manifester est un droit et que les pouvoirs publics doivent garantir la sécurité des manifestants dont l’objectif est d’obtenir le retrait du projet de loi.

Elles contestent la stratégie du maintien de l’ordre mise en place dans certains départements.

Les organisations signataires en appellent encore au gouvernement avant l’ouverture du débat parlementaire. Elles interpellent les députés qui vont examiner le projet dès le 3 mai en leur rappelant leur courrier du 31 mars 2016 et les exhortent à rejeter ce projet de loi qui accentue la précarité, marque la remise en cause des conventions collectives, ruine les garanties collectives.

Elles exigent le maintien de la hiérarchie des normes et du principe de faveur protecteur des droits des salarié-es.

Ce 3 mai, elles s’exprimeront publiquement lors de meetings, notamment à Paris pour rappeler aux parlementaires leurs revendications. Elles tiendront des rassemblements sur tout le territoire pour parler d’une seule et même voix.

Elles demandent aux salarié-es dans les entreprises et les administrations de multiplier les assemblées générales pour débattre de l’amplification de la mobilisation, y compris par la grève, pour obtenir le retrait du projet de loi.

Elles demandent à leurs organisations régionales, départementales et locales de poursuivre les actions, manifestations ou grève pour faire pression pendant le débat parlementaire.

Elles conviennent de faire du 12 mai une journée d’initiatives et d’interpellations des parlementaires.

Une nouvelle réunion des organisations syndicales se tiendra dès le début de la semaine prochaine pour décider de nouvelles mobilisations.

Paris, le 2 mai 2016

Lire la suite

CGT : APPEL DU 51EME CONGRES

20 Avril 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #syndicalisme

CGT : APPEL DU 51EME CONGRES

Appel du 51eme congrès

mercredi 20 avril 2016 , par MP

Les 1 000 délégués réunis en congrès à Marseille du 18 au 22 avril 2016 ont analysé la situation économique et sociale, le contexte des mobilisations désormais ancrées dans le pays depuis plus d’un mois et demi.

La CGT lance un appel fort et déterminé à l’ensemble des salariés du privé et du public, des jeunes, des privés d’emploi, des retraités et de ses syndicats, à poursuivre et amplifier partout le rapport de force jusqu’au retrait du projet de la loi dite « Travail » dynamitant notre modèle social.

Il s’agit d’organiser dans toutes les entreprises et les établissements des réunions d’information, des rencontres afin de s’opposer encore plus fort à tous les mauvais coups et à imposer de nouvelles conquêtes sociales. Un espoir immense s’ouvre pour le monde du travail grâce à la lutte unitaire menée par une CGT moderne, porteuse de propositions en phase avec l’ensemble des travailleurs-euses), à l’image du rejet massif du projet de loi El Khomri exprimé par 70% de l’opinion publique. Un mouvement qui fait face à un gouvernement désavoué, en rupture profonde avec la population et singulièrement toute la jeunesse. Un exécutif à l’écoute d’un patronat rétrograde et menaçant, privilégiant la finance à la réponse aux besoins sociaux et ambitionnant de détruire toutes les garanties collectives en fixant comme seul horizon la précarité généralisée, l’incertitude du lendemain.

Le désespoir est dans le renoncement, l’espoir est dans la lutte.

Dans ce cadre, la CGT appelle toutes les organisations à amplifier la riposte, dès le 28 avril, par la grève interprofessionnelle et les manifestations pour obtenir dans un premier temps le retrait du projet de loi de casse du code du travail.

D’ici le 28 avril, la poursuite de la construction de l’action implique la tenue d’assemblées générales dans les entreprises et les services publics pour que les salariés décident, sur la base de leurs revendications et dans l’unité, de la grève et de sa reconduction pour gagner retrait et ouverture de véritables négociations de progrès social.

Le 28 avril, comme le 1er mai, journée internationale de lutte des travailleurs-euses sont autant d’étapes vers la victoire.

Marseille, le 20 avril 2016

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>