Articles avec #pcf tag

Publié le 15 Avril 2020

Rédigé par aragon 43

Publié dans #PCF

Repost0

Publié le 30 Mars 2020

A mes amis-es lecteurs, 

Vous trouverez ci joint un numéro exceptionnel d'Economie et Politique, revue du PCF qui traitent des sujets d'actualités et dont j'ai rédigé un article concernant Ambroise Croizat et la Sécurité sociale en cliquant ce mot ( https://www.economie-et-politique.org/2020/03/30/numero-786-787-janvier-fevrier-2020/).

Bernard Lamirand

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #PCF, #SANTE, #SECURITE SOCIALE

Repost0

Publié le 16 Mars 2020

Notre pays connaît une crise sanitaire majeure. La priorité doit être la mobilisation de la nation tout entière contre la pandémie et pour la protection de nos concitoyennes et concitoyens.
Cela exige des mesures exceptionnelles. Les communistes entendent y prendre toute leur part.

 

Au vu des recommandations des autorités sanitaires et des professionnels de santé, le report du second tour des élections municipales est aujourd'hui incontournable. Cela doit, naturellement, se faire dans le respect du vote démocratique des électrices et électeurs, et des résultats acquis lors du premier tour, ce dimanche 15 mars.

 

Comme ils l'ont toujours fait dans l'histoire lorsque l'essentiel était en jeu, les communistes et leurs élus se mettent à la disposition du pays. Pour contribuer à prendre toutes les mesures d'urgence sanitaire et économique qui s'imposent. Pour construire avec les citoyennes et les citoyens les solidarités indispensables pour faire face à la menace. Pour aider les professionnels de la santé et les agents du service public dans leurs missions essentielles. Pour cela, les communes et leurs 500 000 élus locaux seront en première ligne et joueront un rôle important.Partout, dans les heures qui viennent, les instances nationales, départementales et locales du PCF vont se concerter et prendre les dispositions exceptionnelles leur permettant de s'engager pleinement dans ce combat vital pour la France, pour l'humain, pour la planète.

 

Le Parti communiste français propose, dans cet esprit, que se mette sans délai en place une instance, un Comité d'urgence nationale, où les forces politiques ainsi que les organisations syndicales et professionnelles se retrouveront. Car la gravité de la situation impose la transparence totale avec l'ensemble des forces vives du pays. Le Parlement doit aussi être réuni, sous des formes à définir, pour prendre les décisions exceptionnelles que la situation exigera.

 

Dans les prochaines heures, le Parti communiste français contribuera à cette action commune en soumettant à la discussion ses propositions pour triompher de cette crise.

 

Le comité exécutif national.

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #PCF

Repost0

Publié le 14 Juin 2019

Il s'agir d'obtenir plus 4 millions de signatures : tout les syndicqués-es CGT doivent s'y mettre. C'est nécessaire pour mettre un terme à la dilapidation des biens nationaux Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #ELECTIONS, #LUTTES, #PCF, #Politique, #CGT

Repost0

Publié le 26 Mai 2019

UNE BELLE JOURNEE DE MAI

Vingt six un dimanche inscrit  au calendrier du peuple

Les oiseaux chantent ce matin de bonne heure

Quelques nuages passent et semblent ailleurs

Ce n’est pas le jour de rester dans ses meubles

 

La France va voter pour de nouvelles figures

Déjà les plus éveillés-es se préparent à l’élection

Tout semble prêt pour la grande explication

Jacasseuses décampent devant les bons augures

 

Le rouge firmament colore l’horizon à l’est

Bientôt soleil montrera  la bonne direction

Les bulletins sont prêts à l’opinion

Des noms monde du travail naissent

 

Journée d’espérance et contre l’abstention

Monde du travail ne te laisse pas berner

Vote et donne ton opinion celle de décider

Que le communiste Brossat affirme cette aspiration

 

            Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #ELECTIONS, #PCF, #PCF OISE

Repost0

Publié le 25 Mai 2019

Rédigé par aragon 43

Publié dans #COMMUNISME, #PCF

Repost0

Publié le 24 Mai 2019

NOGENT SUR OISE : DERNIER DEBAT AU MARCHE AVEC LOIC PEN
NOGENT SUR OISE : DERNIER DEBAT AU MARCHE AVEC LOIC PEN
NOGENT SUR OISE : DERNIER DEBAT AU MARCHE AVEC LOIC PEN
NOGENT SUR OISE : DERNIER DEBAT AU MARCHE AVEC LOIC PEN
NOGENT SUR OISE : DERNIER DEBAT AU MARCHE AVEC LOIC PEN
NOGENT SUR OISE : DERNIER DEBAT AU MARCHE AVEC LOIC PEN

Cet après-midi, la section de Nogent sur Oise avec l'aide de camarades de Montaire a tenu au marché son dernier point fixe avant le vote du 26 Mai.

Loïc Pen candidat sur la liste  de Ian Brossat PCF était des nôtres. Beaucoup de discussions et nous avons fait  le buzz comme on dit avec la remise d'un billet de banque de 200 euros pour augmenter les salaires et les retraites.

Accueil avec humour de ce faux billet de banque mais discussions sérieuses sur ce que Macron nous a pris en quelques années et nous avons entendu des gens nous dire qu'ils avaient du mal à vivre avec de  salaires 800 euros à 1000 euros et des retraites du même acabit, d'autres nous ont dit qu'ils  apprécient Ian Brossat à la télévision,  Loïc Pen médecin à la maternité de Creil retenait l'attention des gens et des mères de famille par rapport à la bataille qu'il mène avec la population et le Comité de défense pour que la maternité reste à l'hôpital de Creil. Enfin plaisir de retrouver des anciens communistes qui renouaient avec le PCF.

Oui, il se passe quelque chose autour de la liste de Ian Brossat pour l'Europe des gens contre l'Europe de l'argent.

Les 5 % et  plus sont possibles. Le pouvoir et les médias à sa botte mesurent ce retour des communistes sur le devant de la scène politique.  Alors il ne  faut pas relâcher et  nous nous en voudrions s'il nous manquait que quelques voix ;  et encore une fois n'hésitons pas à passer un coup de fil à nos amis-es, nos camarades et dans nos familles. Les médias font du forcing pour vanter les listes du pouvoir et de l'extrême droite : l'abstention est encouragée par les discours de démoralisation de ceux qui ne veulent pas une autre Europe que celle de l'argent roi et du fric à la pelle pour els puissants.

Alors continuons à inciter les électeurs et électrices à aller voter le 26 mai et à glisser un bulletin dans l'urne pour Ian Brossat et de la liste "Pour l'Europe des gens contre l'Europe de l'Argent".

Bernard LAMIRAND

Nota: Attention ! Ne vous trompez pas, glissez le bulletin de vote comprenant toute la liste et non la circulaire que vous avez reçu.

 

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #ELECTIONS, #PCF, #PCF OISE

Repost0

Publié le 22 Mai 2019

VOTEZ UTILE DIMANCHE : UNE ENTOURLOUPE DE MACRON ET DE LA LE PEN

La machine à refouler le libre choix des citoyens est en marche.

En  marche à reculons  avec le parti de Macron et de sa comparse la Le Pen.

Ce vote utile revient comme un leitmotiv à chaque élection : c’est une mystification.

C’est un montage des ces deux larrons en foire qui se complètent très bien pour que les bulletins de vote ne puissent leur échapper.

L’idéologie dominante tient à dominer absolument car il s’agit bien de cela : entendre une seule réponse à la crise, celle de la droite libérale macroniste et de l’extrême droite lepéniste.

Le Conseil supérieur de l’audio visuel (CSA)  est alors chargé de l’équité entre les listes qui se présentent aux suffrages des français.

L’équitable veut dire : c’est chacun à sa place, vous êtes petit vous aurez les miettes, vous êtes grands vous aurez presque tout. Ainsi les vaches seront bien gardées et le MEDEF n’a rien à craindre pour son Europe du Capital.

Les  médias jouent alors le jeu, ils ne sont pas responsables, ils appliquent la loi disent-ils : en fait ils obéissent à la justice immanente du CSA qui n’est rien de moins que celle des patrons de presse dont la plupart représentent les grands groupes financiers et industriels du pays.

Monsieur Brossat, par exemple, dans cette figuration, n’a qu’à aller se faire brosser.

Et puis, cela ne suffisant pas, nous avons le maître de l’Elysée qui s’intègre dans ce jeu subtil ; il cause et dès qu’il cause les médias répercutent sa contribution pour le vote utile.

Macron cherche le vote utile comme la dame Le Pen ;  ce serait une histoire entre eux deux. Il faudrait choisir le bon vote utile, les autres votes ne sont que des voix perdues disent-ils en cœur.

Ainsi irait le bon ordre capitalistes dans ce pays. Votez utile, c’est ce que l’on nous refile à chaque élection et ceux et celles qui y croient en sont les premières victimes, car les vainqueurs ne sont que les mandants d’un autre ordre, l’ordo-libéralisme de Macron dont les méfaits se font de plus en plus sentir chaque jour et de l’autre coté l’idéologie nationaliste et raciste de la Le Pen qui n’en demandait pas tant d’être le seul adversaire désigné de Macron. Quelle comédie !

Bref, servir la soupe « utile » est un met délicieux pour eux mais un poison pour ceux qui s’y adonneront le jour du vote.

Choix cornéliens ? Non !  Choix du cocu oui !

Alors parlons d’autre chose que  de ce choix utile, mot qui est utile que pour la tromperie. Un autre choix s’impose : celui de la nécessité, celui de la vérité, celui de l’honnêteté politique, celui de la solidarité et de la vie des gens.

Alors  ne nous laissons pas abuser, le vote utile c’est pour ceux qui se qui nous exploitent et diminuent nos salaires et nos retraites, organisent le chômage, aggravent les conditions de travail, licencient et font partir les usines ailleurs là où cela rapportent le plus pour leurs bourses.

Alors écoutons ce que disent les communistes avec leurs candidats du monde du travail ;  ceux et celles  qui chaque jour produisent les richesses dans notre pays et qui n’ont que les miettes. Ian Brossat et sa liste ne vous mentent pas, ne veulent pas que vous soyez encore une fois les dindons de la farce. Et ne répondez pas non plus aux sirènes de l’abstention, elles sont des voix déguisées pour le système en place, car quand les salariés-es, les retraités-es, les chômeurs s’abstiennent, ce sont les rentiers, les fraudeurs des paradis fiscaux, les spéculateurs, les financiers des banques et des grands groupes qui se frottent les mains.

Votons dimanche Ian Brossat et sa liste pour une Europe des gens contre l’Europe de l’argent.

Bernard LAMIRAND Militant PCF section de Nogent sur Oise

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #ELECTIONS, #MEDIAS, #PCF

Repost0

Publié le 13 Mai 2019

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #ELECTIONS, #PCF

Repost0

Publié le 27 Janvier 2019

Aucune description de photo disponible.
Durand Jean-Marc

Intervention de Jean-Marc Durand
Conseil National du PCF du 26 janvier 2019

Malgré ses grandes ambivalences le mouvement des gilets jaunes comme l’a souligné F Roussel dans son rapport introductif, traduit une grande colère et des aspirations populaires profondes à une vie meilleure. Mais au jour du XIème acte des gilets jaunes, il me semble que ce mouvement est en passe de produire une nouvelle étape inédite. Celle d ‘une reprise en main par Macron lui-même de la situation avec sa capacité à transformer en positif pour lui et son gouvernement, ce mouvement de contestation sociale. Et cela ne semble pas si mal parti pour lui.

Macron agit habillement certes avec un grand renfort médiatique, certes en maltraitant comme jamais la démocratie. Il est en effet rare de voir la police utilisée de façon aussi répressive. Et le niveau de mascarade de ses apparitions publiques dans les réunions du grand débat atteint des sommets ; l’opération de jeudi à Bourg-de-Péage dans la Drôme en a été une nouvelle démonstration (invités triés sur le volet, faux effet de surprise, captation de plus de 80% du temps de parole). Mais sa force est qu’il apparaît comme quelqu’un qui connaît et maîtrise ses dossiers. C’est d’ailleurs ce qui lui permet de défendre et finalement de faire progresser dans certaines têtes, ses choix politiques.

Et c’est pour une part cela qui nous impose de travailler profondément comment, en tant que communistes, avancer de manière efficace face aux risques qu’au final ce mouvement profite politiquement à Macron et aussi dans une moindre mesure au Rassemblement national, même si la constitution d’une liste gilets jaunes aux européennes est une belle pierre de lancer dans le jardin de Mme Le Pen. Macron utilise tout pour parvenir à ses fins, c’est-à-dire être en tête aux européennes et préparer les municipales. Ainsi il n’hésite pas à transformer les élus de proximité en rempart du présidentialisme. Il s’évertue à vouloir évacuer le social par la démocratie. Il manœuvre pour couper les couches populaires des couches sociales supérieures.

Ce contexte particulier nous met au défi de monter notre niveau et nos formes d’intervention. Cela passe par :
- La mise en débat clairement de nos propositions alternatives à partir de contenus de transformations identifiables et originaux. Par exemple, répartition des richesses et démocratie : oui bien sûr. Mais ce n’est pas l’un contre l’autre ou l’un ou l’autre. C’est nouvelle démocratie -démocratie d’intervention- pour nouvelle maîtrise politique et sociale, c’est-à-dire pour une prise de pouvoirs sur l’argent. Et si répartir la richesse différemment porte une exigence de réforme fiscale, celle-ci doit dans le même mouvement rendre possible une autre utilisation de l’argent. De celui des entreprises par une réforme de l’IS incitative à partir de critères sociaux et environnementaux mais aussi avec la question des cotisations sociales. Du budget de l’Etat avec les énormes cadeaux aux entreprises dont l’emblématique CICE.
- L’utilisation en ce sens de notre matériel, pétition pouvoir d’achat et cahiers de l’espoir selon les étapes fixées par le rapport introductif.
- La mise en perspective de nos propositions, de nos initiatives avec notre campagne contre le coût du capital, car c’est bien de cela dont il s’agit au final, campagne qui doit être notre marqueur politique, l’élément identificateur de notre parti dans les luttes en cours.
- La mise en cohérence avec notre campagne des Européennes et nos propositions à ce niveau, notamment avec notre projet de création d’un fond social, solidaire et écologique européen pour financer les investissements de services ce qui verse concrètement au débat l’enjeu d’une autre utilisation de l’euro, un euro au service du développement humain et des coopérations entre les peuples européens, et d’une transformation radicale du rôle de la BCE.

Enfin je voudrais terminer par une réflexion à partir d’un débat qui monte dans la salle ce matin, c’est celui du rassemblement avec en ligne de mire les européennes. Ce qui est posé ce n’est pas rassemblement ou pas rassemblement, ce n’est pas affirmer notre différence pour affirmer notre différence. C’est comme le dit notre 38ème congrès, rassemblement sur quoi et pour faire quoi ? Et dans la période, vu la profondeur des questions posées à la société en France et en Europe, impossible de ne pas faire la clarté sur les contenus, dangereux de continuer à entretenir une sorte de confusion ou finalement toutes les positions se vaudraient et pourraient s’additionner, voire cohabiter : par exemple fédéralisme et coopérations entre peuples souverains, sortir de l’euro ou changer l’euro… Ce serait envoyer un très mauvais signal politique tant ce type d’entente conduirait rapidement à l’immobilisme politique, voire à de stériles combats d’appareils dont tireraient partie toutes celles et ceux qui veulent maintenir l’Europe sous la férule des marchés financiers. Le rassemblement c’est unir sur des contenus les forces sociales et populaires à partir d’un travail exigent, dur, difficile mais indispensable, sauf à ne se fixer qu’un objectif : l’électoralisme

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #PCF

Repost0