Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ARAGON43

Articles avec #humour tag

LE CHEF

17 Juillet 2017 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #humour

UN CHEF DOIT TOUJOURS ETRE SUR SON SEANT (BL) (Dessin de Daumier)

LE CHEF

Le peuple pensait avoir élu un président, ils ont élu « un chef ».

Je suis votre chef a dit le « Macaron » de service de la République bourgeoise à un militaire qui voulait péter plus haut que son képi.

Mais en fait, tous les petits chefs qui suivent Macaron – militaires ou civils-  ne sont-ils pas là pour un garde-à-vous  à faire respecter par le peuple ?

Observons cela de plus près : à l’Elysée même les journalistes n’ont plus le droit de voir les mouches se poser sur les crânes d’œufs qui foisonnent dans les antichambres , à l’Assemblée nationale ce sont les ordonnances qui remplacent les lois et les palefreniers pondent…  les députés de «  la marche »,  eux,  ne sont plus que des sous-fifres qu’un chef d’orchestre d’une vieille mutuelle dirige à la trique.

Le mot chef résonne mal à mes oreilles….. et  je me souviens dans mon usine de Dunkerque, un vieux camarade délégué CGT, répondant à son supérieur qui lui faisait remarquer que c’était lui le chef, il lui répondit d’une manière cinglante, je le cite : «  des chefs comme toi j’en fais tous les matins ».

Le petit chef déposa - non pas ce que vous pensez – mais  une demande de sanction. Celle-ci tomba dans les trous noirs de l’entreprise, qui, elle, devant les menaces d’une grève  pour défendre l’insolent du petit chefaillon, oublia le « papier » dont le camarade se serait torcher le cul s’il l’avait reçu selon ses dires, ceci-dit en jargon militaire comme cela se disait dans les casernes.

Alors chef, quoi de neuf ?

Voilà une formule ancienne des rapports hiérarchiques tout à fait d’actualité pour le « tôlier » de l’Elysée.

Macaron est aux commandes de la cabane, il distribue les notes, il convoque à Paris les huiles et les quelques malandrins des pays étranges (ils pullulent en ce moment à Paris) et ceux- ci en profitent pour ripailler sur le dos des contribuables français mais aucun n’acquiescent aux « sceaux »  du Macaron, car eux-mêmes sortent des « chiottes capitalistes » qui règnent sur ce monde.

Les trois derniers convives en font partie et leur digestion nous coûte la peau des fèces : 150000 euros pour un repas à la Tour Eiffel avec toute la cour élyséenne.

Mais chacun le sait, les chefs aiment bien bouffer pour commander.

Victor Hugo avait baptisé Napoléon 3, qui s’était fait nommer empereur après avoir été élu Président de la République, Napoléon le Petit : cela va très bien pour le « Macaron de service ».

A relire.

Bernard LAMIRAND

Lire la suite

OXYGENE DU JOUR :MACARON 14 AU PALAIS DE VERSAILLES

26 Juin 2017 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #humour

MACARON 14 VEUT DEPOSER SON « SÉDIMENT »  A VERSAILLES

Le nouveau monarque veut s’asseoir sur le trône et montrer les bijoux de la  famille Rothschild à la cour.

Oyez-oyez-oyez… gueux et gentilshommes…

Le roi Macaron 14, prince consort de la finance et du MEDEF, va réunir le ban et l’arrière ban pour proclamer son règne quinquennal au palais de Versailles.

Les élus-es  du royaume libéral sont priés-es de venir le célébrer.

La cour des miracles financiers sera à l’ordre du jour et inscrite sur le parchemin de la chasse aux profits et de la spoliation du monde du travail prévue par édit royal.

Le cardinal de Notre dame bénira le parvenu.

La grande féérie des eaux sales libérales coulera et dégoulinera sur les pauvres et les damnés de la terre.

Les trompettes télévisuelles par leurs perroquets et péroquettes le célébreront.

A quand les Etats-généraux pour envoyer ce monde de « péteux » dans les oubliettes dun Mont Saint-Michel.

De l’air de l’air  de l’air  mais de l’air non pollué par les profiteurs qui se pressent au palais de l’Elysée pour recevoir leur planque à la cour.

Bernard LAMIRAND

 

Lire la suite

HOLLANDE AU CONFESSIONNAL

14 Octobre 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #HUMOUR

HOLLANDE SE CONFESSE  A JEAN JAURES

Camarade Jean Jaurès, je veux me confesser et je demande ta bienveillance révolutionnaire.

Je suis prêt à expier toutes mes infidélités politiques.

J’admets :

Que j’ai promis de vaincre la finance mais finalement je me suis vautré pendant tout le quinquennat dedans.

Que j’ai eu de mauvaises fréquentations durant mon mandat de président de la République avec les patrons du CAC 40, notamment ceux qui ont tant de sous dans les paradis fiscaux.

Que J’ai trompé mes électeurs en me liant avec Angéla Merkel.

Que j’ai fait ma lune miel avec Angela le jour de ma prise de fonction et lui ai promis à Berlin de tromper mes électeurs et électrices.

Que je me suis donné à elle avec délectation, au fouet du libéralisme à Bruxelles, elle me familiarisait à la Deutsche-Bank dès que je faisais des écarts vers la gauche.

Que j’ai fréquenté les quartiers les plus méprisables du coté du Luxembourg, à Zurich :  j’ai fumé du dollar et me suis injecté de la collaboration de classe avec le patron Gattaz.

Que j’ai  fait frapper des braves gens qui manifestaient contre la loi travail avec ma ministre du chômage El-Khomry.

Que je me suis compromis avec un Berger, qui, avec ses moutons de panurge, me demandait de paitre dans les pâturages du MEDEF, ce que j’ai fait.

Que j’ai pris dans la caisse France de quoi graisser les pattes du patronat pour le cirque du CAC 40 qui ne m’a même pas remercié.

Que j’ai utilisé une arme antidémocratique et antisociale, le 49/3, pour réaliser la politique libérale de mon gouvernement.

Que j’ai, avec les Anglais, établi un mur à Calais fait de grillage et de barbelés pour empêcher des pauvres errants et leurs enfants de franchir le tunnel.

Que j’ai menti à ma gauche, j’ai fait croire que j’étais encore un socialiste alors que je bricolais avec le capital depuis bien longtemps.

Enfin, je regrette d’avoir embauché un suppôt du capital, le dénommé Valls, dont je savais qu’il n’a jamais été un militant de gauche mais une pièce rapportée du système capitaliste, avec quelques gesticulations, ressemblant à l’Espagne du temps du franquisme, quand il donne des coups de menton et des coups aux manifestants CGT avec ses CRS.

J’implore, Jean Jaurès, ton pardon et ta miséricorde !

Je suis prêt à réciter autant de fois qu’il me reste de jours à vivre : j’ai trompé la classe ouvrière, j’ai trompé la classe ouvrière etc. etc.….

Propos recueillis par un lanceur d’alerte….

 

 

Lire la suite

HOLLANDE : SI TU VAS A RIO

4 Août 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #humour

HOLLANDE : SI TU VAS A RIO

HOLLANDE SI TU VAS A RIO
Pour Parodier Hollande qui vient d’atterrir à Rio pour les jeux Olympiques je reprends la chanson de
Dario Moréno, en la transformant, avec toutes mon amitié pour ce grand chanteur.
Si tu vas à Rio
N'oublie pas de te coucher là haut
Et de retirer la loi des suppôts
Dans l’olympique village
Caché sous les fleurs sauvages
Sur le versant d'un coteau
C'est la CGT que lutte et s’engage
Sortira des maisonnettes
pour s'en aller te faire la fête
A la fête contre les scélérats.
Et tu verras grimpant le long des boulevards
Des manifestants avancer à grands pas
Pour te botter le cul
Et t’obliger au recul.
Et les fanfares de la CGT dans ce joyeux tinta- y-en- marre
Emmener le flot bigarrés des grévistes dare-dare
Qui préparent le bal et le Carnaval du bonheur
Répétant la cadence des 32 heures
Si tu vas à Rio
N'oublie pas de monter là haut
Dans l’olympique village
Tu ne feras plus du chantage
Sur le versant de classe d'un coteau
C'est tu verras Valls-Elkhomry-Berger penauds
Sortir des fermettes pour s'en prendre plein la tête
A la fête des sambas tu ne rigoleras plus de tes sornettes
Et tu verras franchissant le long des récriminations
Des filles et des gars avancer leurs revendications
Et les fanfares dans ce joyeux tinta y-en-marre
Emmener le flot bizarre du retrait de la loi point barre
Si tu vas à Rio
N'oublie pas de manger ton chapeau
Et de renvoyer tes veaux
Bernard Lamirand
.

Lire la suite

LES DESCHIENS : VIDEO SUR LE BENEVOLAT

23 Juillet 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #HUMOUR

Plein d'humour mais tellement vrai au moment où le prix de la force de travail est considéré comme une charge à réduire au besoin les plus élémentaires et encore.

Bernard LAMIRAND

Lire la suite

14 JUILLET DE LA CGT

13 Juillet 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #HUMOUR

14 JUILLET DE LA CGT

MON CAMARADE DEMORTIER A TROUVE UN DESSIN REMARQUABLE POUR RAPPELLER QUE LE JOUR DU 14 JUILLET COMME LES AUTRES JOURS AUCUNE MANIFESTATION NE PEUT ETRE INTERDITE PAR LES VALLS ET CONSORTS

Lire la suite

MACRON QUOI DE NEUF ? NON QUOI DE N'OEUF ah ah ah

7 Juin 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #humour

MACRON QUOI DE NEUF ? NON  QUOI  DE N'OEUF ah ah ah
Lire la suite

CFDT BLOQUEE

25 Mai 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #HUMOUR

CFDT BLOQUEE
Lire la suite

LE BILLET DU PERE DENIS "HE HO LA GAUCHE"

2 Mai 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #HUMOUR

LE BILLET DU PERE DENIS "HE HO LA GAUCHE"

Voici la dernier article de mon camarade Denis Troupenat, ancien inspecteur du travail et ancien responsable du secteur droits et libertés de la CGT.

BILLET DUR DU PÈRE DENIS
« HE HO LA GAUCHE » LE FOLL LA CHERCHE, LA LANTERNE À LA MAIN COMME SOUBISE SON ARMÈE EN 1
757
Cet épisode historique de la guerre de sept ans vise la bataille de Rossbach en novembre 1757, on a dit que la Pompadour avait usé de son influence pour faire nommer un incapable notoire à la tête de l'armée française le général Charles de Rohan Prince de Soubise. Un pamphlet le brocardait ainsi dans les rue de Paris :
Soubise dit, la lanterne à la main
« J'ai beau chercher, où diable est mon armée
elle était là pourtant hier matin
me l'a-t-on prise ou l'aurais-je égaré
Prodige heureux! La voilà
Oh ciel que mon âme est ravie!
Mais non, qu'est ce donc que cela ?
Ma foi c'est l'armée ennemie »
Sans doute faut-il se garder de prétendre tirer les leçons de l'histoire, dans le cas qui nous intéresse, en appelant « sa »gauche, LeFoll pourrait bien voir arriver Marine LePen
Stéphane LeFoll est bien placé en temps que porte parole du gouvernement pour savoir que ce n'est pas au sein du PS de gouvernement qu'il faut chercher la gauche.
En sa qualité de Ministre de l'agriculture, il pourrait peser pour que la France rejette le fameux « accord » TAFTA négocié dans le plus grand secret et qui va encore aggraver les difficultés de nos agriculteurs. Il y a encore bien pire que l'exemple très connu du poulet lavé à l'eau de javel. En fait on confit aux multinationales le pouvoir de changer les normes environnementales, sociales etc...
On crée un tribunal arbitral permettant de poursuivre les États qui perdraient le pouvoir de fixer leurs normes. Quel bel exemple de réussite que la bien connue affaire Tapie!
La principale caractéristique de ce genre de Cour est de pas comporter de Magistrats indépendants.
On est jamais si bien servi que par soi même, le renard doit rester libre dans un poulailler libre
C'est ainsi que le capitalisme est grand
Père Denis

Lire la suite

LA MATRAQUE

29 Avril 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #humour

LE BATAILLON DE LA LOI TRAVAIL

LE BATAILLON DE LA LOI TRAVAIL

Je ne reviens pas sur d'autres articles où j'interroge sur ces casseurs qui d'un seul coup arrivent subitement, se mêlent aux cortèges et aux manifestants, armés et casqués, masqués, ils apparaissent comme une force très entrainée et militarisée et savent se mettre en évidence devant les caméras.

Du temps de Giscard et de Barre, pendant la grande luttes des sidérurgistes, nous avions vite vu qui tirait les ficelles pour rendre le mouvement impopulaire, notamment en brisant les vitrines des grands boulevards parisiens et en dérobant des marchandises. Nous en avons retrouvé quelques-uns à qui on aurait donné le "bon dieu sans confession": ils ne venaient pas des banlieues......

L'histoire ne se répète pas mais elle peut bégayer.

C'est toujours le propre d'un gouvernement aux abois de trouver des moyens pour détourner l'attention et casser les luttes.

Bernard LAMIRAND ancien responsable national de la Sidérurgie CGT pendant les grandes luttes de la Sidérurgie.

Lire la suite
1 2 3 4 > >>