Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

Articles avec #actualites catégorie

NON A L'OTAN -NON A LA GUERRE BRUXELLES 24 ET 25 MAI 2017

Publié le 12 Mai 2017 par aragon 43 dans PAIX, Actualités

commentaires

SARKOZY EN PASSE D'ETRE HOTELIER

Publié le 21 Février 2017 par aragon 43 dans Actualités

Il n'a pas pu avoir un second mandat, alors Napoléon le Petit vient de se trouver une occupation: le conseil d'administration du groupe hôtelier international ACCOR.

Combien gagnera t'il ?

Le saurons- nous un jour ?

Les femmes de ménages seront-elles mieux rémunérées et protégées  grâce à sa mansuétude de fils d'ancien immigré hongrois ?

Au fait, Sarkozy a t'il besoin de tout ce fric? Ne vit-il pas confortablement avec sa chanteuse ?

Que va t'il faire d'une fortune déjà bien achalandée?

Lui, qui demandait encore lors des primaires, des sacrifices aux français, va t'il montrer l'exemple et pendant son emploi à Accor, sacrifier toutes les rémunérations qu'il bénéficie au titre de Président de la République et tutti -quanti.

Peut-il  être hôtelier et avoir un logement gratis de l'Etat?

Bref, comment  de par ses fonctions d'administrateur  il contribuera à éliminer le travail mal payé, précaire, sans droits sociaux qui existent dans tous  les hôtels de luxe de la planète puisque sa fonction sera celle d'être un spécialiste de l'international.

Va t'il faire en sorte que tous ceux, qui, à la rue avec leurs bagages, pourront trouver généreusement  une chambre d'hôtel grâce à la générosité de l'hôtellerie ACCOR.

Ne vaut-il pas mieux loger un va nu pieds qu'un nabab ?

Honni soit qui mal y pense ....

Bernard LAMIRAND

 

 

 

 

commentaires

TRUMP VIRE LA SECURITE SOCIALE US

Publié le 21 Janvier 2017 par aragon 43 dans Actualités

« TROMP LE PEUPLE » RADIE L’OBAMA CARE

Le monstre de la Maison Blanche vient de publier son premier décret.

Il annonce des mesures à prendre pour mettre fin à l’Assurance universelle américaine qui permettait de couvrir les américains les plus pauvres et qui ne pouvaient s’offrir les meilleures assurances privées pour leur santé.

Le but de l’Obama care était de sauver des vies humaines et était loin de répondre à une vrai sécurité sociale comme celle que nous avons encore dans notre pays et que Macron et Fillon veulent mettre un terme après le travail de sape fait par la social-démocratie avec Hollande et sa ministre Touraine.

Il faut savoir qu’aux Etats-Unis, c’est les assurances privées qui tiennent en main le système de santé et les contrats coutent très cher et une partie importante de la population en est donc exclue. C’est un secteur où les capitalistes américains « genre Trump » peuvent se faire un fric fou.

Chacun pourra remarquer que sa première mesure n’est pas pour tous les américains comme il en avait éructé dans son discours d’investiture mais bien pour la classe dominante.

Quand « l’Obama care » avait été mis en place, le but était de réduire la mortalité aux Etats-Unis, du fait d’un grand nombre d’américains ne pouvaient fréquenter les médecins et les hôpitaux à fric. Plus de 45 000 morts étaient estimés chaque année de ce fait.

Ainsi Trump et son clan viennent de donner le permis de mourir sans soins à des millions d’Américains et cela après avoir prêter serment sur la bible.

Le « tu ne tueras point » a dû être rayé de la bible de Lincoln, comme il vient de rayer la petite assurance qu’Obama avait mis en place laborieusement face à la réaction des nantis américains.

Cet individu est un monstre et rejoint d’autres monstres de cette planète.

Bernard LAMIRAND

 

commentaires

DECES GRIPPE : LITS OU CERCUEILS

Publié le 14 Janvier 2017 par aragon 43 dans Actualités

SANTE : DE LITS OU TROP DE CERCUEILS ?

Vous allez me dire que je tombe dans le morbide !

Non … Mais, ce matin, sur France-Inter, j’ai sursauté en écoutant l’interview d’un capitaliste des Pompes funèbres indiquer que lui était paré pour recevoir les décès de la grippe.

En même temps, je viens de recevoir un mail rapportant le débat au Sénat qui s’est tenu sur l’hôpital et l’intervention de Laurence Cohen, sénatrice communiste, et les réponses de certains réactionnaires de cette assemblée où règne la droite.

Je cite d’abord Laurence Cohen : « Je commencerai mon propos en rendant hommage aux personnels hospitaliers, qui, malgré l'avalanche de réformes qui s'est abattue sur l'hôpital depuis près de vingt ans maintenant, continuent d'offrir une haute qualité de soins dans des conditions de plus en plus difficiles….

… Selon la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques, la DREES, quelque 57 000 lits d'hospitalisation ont été supprimés en onze ans…..

Cette diminution du nombre de lits a un impact grave sur le fonctionnement des services….

Et la réponse est venue de la droite sénatoriale en ce moment ou des milliers de personnes, particulièrement âgées, sont dans les services d’urgences dans les pires conditions et l’un de ces sénateurs de la droite libérale M. Jean-Marie Vanlerenberghe s’est exclamé et a vendu le morceau pour ainsi dire.

Je le cite : Tout d'abord, notre pays compte trop d'hôpitaux, qui, par ailleurs, sont mal répartis. Dans son rapport public annuel de 2013, la Cour des comptes observait que « la répartition des hôpitaux sur le territoire résulte souvent d'héritages historiques qui ne correspondent plus aujourd'hui ni aux besoins des bassins de population ni même parfois aux normes de sécurité sanitaire »…. ( à transmettre dans tous les endroits où les hôpitaux publics sont menacés)

…Les victimes de cette situation sont les soignants et les patients…

…Les personnels souffrent de leurs conditions de travail. On le regrette tous ici, année après année. Les 35 heures ont désorganisé les services et les heures perdues n'ont pas toutes été compensées par des créations de postes …..

Quant aux patients, hormis la qualité des soins, parlons des délais d'attente, notamment dans certains services d'urgence….La permanence des soins est défaillante, notamment en médecine de ville, il faut le reconnaître. Il faudrait davantage de maisons de garde en amont des urgences, car le système de santé demeure trop centré sur l'hôpital en France.

Mme Laurence Cohen. Eh voilà !

Carrément, ce sénateur vise la réduction de l’offre de soins publics pour la transférer vers le privé et le fric.

Nous avons là, un condensé de l’attitude de cette droite et du PS qui en enfilé depuis 2012 le même dossard que la droite : celui des économies à faire sur le dos des patients et des hospitaliers et en particulier la précarité du malade quand il n’a plus que des couloirs pour être soigné dans des brancards. Laurence Cohen, dans son exclamation, montre bien où est le problème : la part de plus en plus grande réservée à l’offre des soins privée et profitables.

Alors, ce matin, ce croque-mort sur France-Inter montrait bien cette réalité capitalistique. Lui, avait déjà depuis un certain temps prévu les choses et il le disait crument en bon gestionnaire. Les pompes funèbres ont su anticiper cette situation et sans caricaturer on pouvait saisir que celles-ci ont les moyens en chambre funéraires et crématoires et le stocks nécessaire de cercueils pour accueillir les décès actuels alors qu’à l’hôpital la possibilité d’accueillir les vivants avec des lits est de plus en plus aléatoires pour éviter le terminal en sapin ou en ébène et tout cela se fait avec les moyens du bord pour ainsi dire.

Triste société, qui nous montre que l’humain ne compte que pour la cupidité : le cercueil (certes indispensable, mais voir les coûts de plus en plus exorbitants des inhumations) rapporte alors que le lit hospitalier on peut en limiter le nombre pour réduire les dépenses de santé et rendre demain celles-ci de plus en plus inégalitaires.

Bernard LAMIRAND

commentaires

DIALOGUE ENTRE UN RICHE ET UN CHOMEUR

Publié le 12 Octobre 2016 par aragon 43 dans Actualités

UN ARTICLE ANCIEN TRES DEMANDE : JE LE REPASSE

 

DIALOGUE ENTRE UN BOURGEOIS REPU ET UN CHOMEUR

 

Le chômeur passe devant une villa luxueuse située sur un superbe site au bord de l'océan.

 

Le bourgeois se détend dans son transat et regarde ce passant en déshérence.

 

-Le chômeur : Comment avez-vous fait pour avoir une telle demeure et avoir tant de sous?

 

-Le bourgeois : Je l'ai gagné en travaillant mon ami !

 

-Le chômeur : Moi aussi j'ai travaillé depuis l'âge de quatorze ans, mais depuis la crise, je suis en chômage et j'ai été mis dehors de mon logement par mon propriétaire.

 

-Le bourgeois : C'est le sort, le destin, tout le monde ne peut être logé à la même enseigne. Je suis désolé pour vous.

 

-Le chômeur : Si j'ai bien compris, c'est le hasard qui m'a mis au chômage et vous ce sont vos astuces pour gagner de l'argent qui vous a permis de faire fortune !

 

-Le bourgeois : J'avais avant de faire fortune un travail enrichissant, je mettais à la porte des salariés en surnombre, j'étais bien payé pour cela ; peut-être que je suis celui qui a signé votre lettre de licenciement ? J'ai placé l'oseille gagnée dans la spéculation financière et mes stock-options m'ont rapporté beaucoup, et pour tout vous dire, je me suis augmenté régulièrement à vos dépens en prenant sur votre part salariale.

.

-Le chômeur: Si j'ai bien compris, votre demeure luxueuse a été payée grâce à mon licenciement ?

 

-Le bourgeois : Bien sûr, mais que croyez-vous, la vie est ainsi faite, il faut des riches et des pauvres, c'est inscrit dans les tables de la loi. C'est donc équitable, chacun est à sa place.

 

-Le chômeur: Mais pourquoi en serait-il toujours ainsi. Vous vous vautrez dans votre transat, alors que moi, qui suis très fatigué des conditions de travail et d'une vie de SDF maintenant. Je n'ai même pas le droit de pouvoir m'asseoir dans un lieu reposant comme le vôtre, qui, tout compte fait, m'appartient puisqu'il est le résultat de votre brigandage. Je trouve cela injuste car vous n'avez créé aucune richesse et moi, usé par le travail, je dois vivre dehors près de chez vous en vous regardant profiter de la vie.

 

-Le bourgeois : Mais pourquoi devrais-je partager avec vous. Je vous le répète, c'est le destin, c'est la chance, chacun peut y parvenir s'il a du courage. Si vous êtes errant, c'est parce que vous le voulez bien et le patronat a raison de faire en sorte que les prestations sociales diminuent car cela vous encourage à ne rien faire.

 

-Le chômeur : du courage ! J’en ai !  Mais vous, vous en avez profité en me volant la part que je méritais par mon travail salarié, et puis, ensuite, pour faire davantage de profit vous m'avez éliminé du travail ; comment voulez-vous que mon courage serve à quelque chose si vous vous emparé des richesses créées et que nous n'en avons plus que les miettes ?

Vous me devez réparation !

 

Le bourgeois s'énerve alors : « Ici, mon ami, c'est une propriété privée, c'est un bien qui m'appartient, voilà tout, et je vous défends de songer à me le reprendre ».

 

-Le chômeur: Je n'ai pas l'intention de vous demander de partir, mais simplement de m'abriter dans votre luxueuse demeure ainsi que mes amis et camarades que vous avez licencié et volé.

 

Sur ce, le propriétaire ferma à double tour son immense grille en fer forgé, mis ses molosses dans la cour, installa des caméras de surveillance, fit passer les vigiles toutes les heures pour vérifier si des intrus ne rôdaient pas autour de sa propriété.

 

Au fait, dans cette société capitaliste, n'est ce pas ce qui se passe en ce moment où le système se cadenasse pour conserver et faire grandir son magot et créer des lois répressives pour empêcher le peuple de reprendre ce qui lui a été pris.

 

Bernard Lamirand

commentaires

NICE ET LA PELUCHE DE JEAN ORTIZ

Publié le 17 Juillet 2016 par aragon 43 dans Actualités

Un article magnifique comme dit mon camarade Canaille le rouge qui me l' adressé et je n'hésite pas un seul instant à le mettre sur mon blog.

C'est vraiment tout autre chose que la puanteur qui se dégage avec ces batteurs d'estrade qui encombrent les médias et veulent récupérer cette monstruosité à leur profit.

Les voir hier à la télévision, avec leur morgue coutumière, leur air sentencieux, leur coté faux compassionnel, cet article de Jean Ortiz fait du bien.

Lisez-le.

Bernard LAMIRAND

commentaires

MAISSA BANNIE POUR AVOIR ETE AGRESS2E SEXUELLEMENT PAR LE MAIRE

Publié le 25 Juin 2016 par aragon 43 dans Actualités

MAISSA BANNIE POUR AVOIR ETE AGRESS2E SEXUELLEMENT PAR LE MAIRE

Article provenant de l'Express

L'Express

François KochIl y a 51 minutes

La lingère d'une commune de la banlieue de Dijon a été reconnue victime d'agressions sexuelles par son maire, mais elle est toujours hospitalisée pour dépression, contrainte de quitter sa ville.

Une double peine. Maïssa* a été victime d'agressions sexuelles par son employeur, le maire LR de la commune, Michel Rotger, 66 ans. Si l'homme a été condamné par la justice début juin, c'est elle qui est bannie de la ville. En arrêt maladie depuis le 30 janvier 2014, date de la dernière agression sexuelle devant témoins, la veille de son dépôt de plainte, cette lingère d'une cantine communale a fini par accepter son "exfiltration" dans un hôpital psychiatrique de Dijon en janvier 2016. "J'étais enfermée chez moi comme dans une prison", confie-t-elle. En raison de la violente hostilité contre elle, Maïssa ne pouvait plus sortir dans les rues de Chevigny-Saint-Sauveur, commune de 10 000 habitants dans la banlieue est de Dijon où elle réside depuis dix-huit ans.

"Cette affaire m'obsède, je vis avec elle à chaque instant"

Depuis l'audience correctionnelle de Dijon, le 11 mai, Maïssa va un peu mieux. Elle a réussi, grâce aux médicaments, à la présence d'un psy et d'infirmiers et au soutien comme partie civile de l'Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT), à faire face à son agresseur pendant les six heures d'audience. La condamnation à un an d'emprisonnement avec sursis de son agresseur lui a mis du baume au coeur. Un peu seulement, car elle sait qu'elle devra affronter à nouveau un procès, devant la Cour d'appel de Dijon cette fois.

"Cette affaire m'obsède, je vis avec elle à chaque instant." Les agressions sexuelles lui reviennent en mémoire comme des flashs, avec un sentiment de dégoût. Il y aussi tout ce qu'elle a dû subir après.

commentaires

LOI TRAVAIL VU PAR LE SYNDICAT DES AVOCATS DE FRANCE

Publié le 23 Juin 2016 par aragon 43 dans Actualités

commentaires

LA MANIF.........

Publié le 20 Juin 2016 par aragon 43 dans Actualités

premières traces de l'homo-érectus: peut-être une première manifestation pour se nourrir?
premières traces de l'homo-érectus: peut-être une première manifestation pour se nourrir?

LA MANIF ….

Voici quelques mots sur l’interdiction de manifester.

Valls et Hollande veulent interdire les manifestations. Ils rejoignent les pires réactionnaires de ce pays .

La répression s’est abattue sous toutes les formes contre les manifestants durent les 19 et 20eme siècle.

j’en cite deux… Mais on pourrait en citer bien d ‘autres….

La manifestation sanglante de Fourmies ou l’armée tira sur les manifestants et fit dix victimes et celle de Charonne sous le régime gaulliste avec le préfet Papon ensuite condamné pour collaboration avec l’ennemi et complicité dans les rafles de juifs et de résistants.

Valls vient donc de franchir une étape dans le chemin qui le conduit inexorablement vers l’autoritarisme et peut être, demain, s’il n’est pas arrêté dans sa course folle, vers des formes de dictature à l’exemple des ces périodes où les peuples ont été interdit de manifester sous les régimes les plus répressifs .

J’utilise une photo trouvée ce matin sur face-book et qui montre l’homme marchant depuis la nuit des temps et laissant ses traces indélébiles.

Rien ne peut arrêter un peuple en marche quand il considère que le combat qu’il mène est celui de la liberté et de l’émancipation.

Les pas de l’homme vers le progrès ne peuvent s’arrêter par une loi scélérate, dite loi El-Khomry.

Continuons à manifester partout et tout temps et toutes périodes, il y va de nos libertés.

Oui, la manif….. les 23 et 27 juin et après et toujours pour lutter contre ce monde des friqués auxquels nos dirigeants manient et manipulent toutes les formes de répression pour permettre à la cupidité et au profit de continuer à rançonner le monde du travail sans vergogne.

Bernard LAMIRAND

commentaires

DEVINETTE : QUE FAIT LA CE CASSEUR ?

Publié le 16 Juin 2016 par aragon 43 dans Actualités

DEVINETTE : QUE FAIT LA CE CASSEUR ?

ALORS LE CASSEUR SE PREPARE !

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>