Publié le 22 Avril 2016

PHILIPPE MARTINEZ REELU SECRETAIRE GENERAL DE LA CGT

ET TOUTES ET TOUS EN AVANT POUR FAIRE RETIRER LE PROJET DE LOI DU TRAVAIL ET OBTENIR UN CODE DU TRAVAIL COMME LA CGT LE PROPOSE POUR LE 21EME SIECLE

RENDEZ VOUS LE 28 AVRIL PAR LA GREVE PAR LES MANIFESTATIONS

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #CGT

Repost0

Publié le 22 Avril 2016

Rédigé par aragon 43

Publié dans #MEDIAS

Repost0

Publié le 22 Avril 2016

LES TOXIQUES A LA MAISON

Les antibactériens et désinfectants : trop allergisants (source medesit)

Pour introduire leurs produits sur le marché, les marques de désinfectants comme St Marc (et son Nettoyant Touch Top), Sanytol ou encore Dettol entretiennent la phobie des microbes et bactéries : "En seulement 8 heures, une seule bactérie peut former près de 17 millions de bactéries" argumente Dettol, cité par le magazine 60 millions de consommateurs. Pour lutter contre cette invasion la marque propose un désinfectant pureté qui "élimine 99,9% des allergies et 90% des allergènes". En réalité le spray est composé de chlorure de benzalkonium qui peut favoriser le développement des bactéries résistantes", précise le magazine. L’étiquette conseille donc, en tout petit, de rincer les zones après utilisation ! Le magazine épingle également le Mr Propre fraîcheur du matin avec Febreze, qui contient 4 parfums classés allergisants dans la réglementation européenne (UE) : Hydroxyisohexyl, 3 cyclohexene carboxaldehyde (HICC) et 2 conservateurs allergisants : benzisothiazolinone et glutaral. Pour nettoyer au naturel : pensez au bicarbonate de soude, au citron ou au vinaigre blanc.

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #ECOLOGIE

Repost0

Publié le 20 Avril 2016

CGT : APPEL DU 51EME CONGRES

Appel du 51eme congrès

mercredi 20 avril 2016 , par MP

Les 1 000 délégués réunis en congrès à Marseille du 18 au 22 avril 2016 ont analysé la situation économique et sociale, le contexte des mobilisations désormais ancrées dans le pays depuis plus d’un mois et demi.

La CGT lance un appel fort et déterminé à l’ensemble des salariés du privé et du public, des jeunes, des privés d’emploi, des retraités et de ses syndicats, à poursuivre et amplifier partout le rapport de force jusqu’au retrait du projet de la loi dite « Travail » dynamitant notre modèle social.

Il s’agit d’organiser dans toutes les entreprises et les établissements des réunions d’information, des rencontres afin de s’opposer encore plus fort à tous les mauvais coups et à imposer de nouvelles conquêtes sociales. Un espoir immense s’ouvre pour le monde du travail grâce à la lutte unitaire menée par une CGT moderne, porteuse de propositions en phase avec l’ensemble des travailleurs-euses), à l’image du rejet massif du projet de loi El Khomri exprimé par 70% de l’opinion publique. Un mouvement qui fait face à un gouvernement désavoué, en rupture profonde avec la population et singulièrement toute la jeunesse. Un exécutif à l’écoute d’un patronat rétrograde et menaçant, privilégiant la finance à la réponse aux besoins sociaux et ambitionnant de détruire toutes les garanties collectives en fixant comme seul horizon la précarité généralisée, l’incertitude du lendemain.

Le désespoir est dans le renoncement, l’espoir est dans la lutte.

Dans ce cadre, la CGT appelle toutes les organisations à amplifier la riposte, dès le 28 avril, par la grève interprofessionnelle et les manifestations pour obtenir dans un premier temps le retrait du projet de loi de casse du code du travail.

D’ici le 28 avril, la poursuite de la construction de l’action implique la tenue d’assemblées générales dans les entreprises et les services publics pour que les salariés décident, sur la base de leurs revendications et dans l’unité, de la grève et de sa reconduction pour gagner retrait et ouverture de véritables négociations de progrès social.

Le 28 avril, comme le 1er mai, journée internationale de lutte des travailleurs-euses sont autant d’étapes vers la victoire.

Marseille, le 20 avril 2016

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 20 Avril 2016

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 19 Avril 2016

Et celle-là: va t'elle être interdite ?
Et celle-là: va t'elle être interdite ?

QUAND LES MATRAQUES CARESSENT LES TRAVAILLEURS.

Les matraques sont des charmants outils pour caresser gentiment l’échine des travailleurs, un bon manifestant devrait le savoir ….

Il n’y a que les travailleurs de mauvaise foi pour penser le contraire. J'en suis.

Trêve de plaisanterie : quelle effervescence politicienne devant l’image virtuelle d’une matraque sur une flaque de sang ! Et dans l’histoire des révoltes, des tableaux de peintres représentant les atrocités commises par la « soldatesque », étaient d’une toute autre nature.

Alors Messieurs les pourfendeurs calmez-vous !

Ou alors il doit y avoir anguille sous roche ?

Nous avons tous connu des manifestations où les coups pleuvaient contre des manifestants ouvriers et les yeux au beurre noir ne se comptaient plus, de même les bosses et les nez cassés avec le sang qui giclait. Là c’était du réel.

j’ai connu les grandes manifestations des sidérurgistes et particulièrement celles de Denain.

Je me souviens de la façon dont on était frappés les sidérurgistes d’un car qui revenait d’une manifestation paisible et ceux-ci avaient été alignés contre le mur et frappés dans les reins à coup de crosse.

Violence d’état sous Giscard, condamnée à cette époque par toutes les forces de gauche.

La sang a coulé dans ces manifestations et dans bien d’autres après.

Cette montée en épingle sent la manœuvre politique.

Au fait, les paroles de charretiers des agriculteurs, il y a peu, Messieurs les vierges effarouchées du PS, on ne vous a pas beaucoup entendu ….. bizarre.

Et puis, quelques rappels sont toujours bons pour rafraichir les mémoires : par exemple lors des guerres coloniales les répressions féroces où le sang a coulé à maintes fois, est-ce vrai ou faux ? Vous n’étiez pas au pouvoir ?

Ou bien faut-il rappeler la grève des mineurs en 1947 où Jules Moch ministre de l’intérieur socialiste inscrivit son nom comme l’un des plus féroces répresseurs que connut la quatrième république ?

Là, les fusils étaient sortis contre les mineurs et pas seulement les matraques.

Oui, il y a eu des violences d’Etat dans ce pays et ce n’est pas nouveau quand le monde du travail agit.

Une autre chose interroge : d’où viennent les casseurs ?

Et puis pourquoi ce tohu-bohu contre la CGT ? Pour les offusqués, faudrait-il leur rappeler les expressions employées en 1968 de quelques dirigeants bien en cour dans la société présentement et qui proféraient des propos d’une autre teneur que ceux des manifestants d’aujourd’hui et il me semble que certains sont bien en cours dans les allées du pouvoir.

A bon entendeur Salut.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Repost0

Publié le 18 Avril 2016

Alors on se réunit et on part tous ensemble à la manifestation
Alors on se réunit et on part tous ensemble à la manifestation

Préparons nous à cette grande journée de luttes et de manifestations contre cette loi scélérate.

Faison en sorte que l'Assemblée nationale retire ce projet.

Cela dépend de notre mobilisation dès maintenant dans les entreprises et chez les jeunes et les retraités-es.

Discutons- en dans nos familles et nos amies et camarades.

Une telle loi nous ramènerait au 19eme siècle où le patronat de droit divin établissait lui-même ses propres lois et règlements / voir livret ouvrier en cliquant

Avec la loi El Khomry-Gattaz, chaque entreprise pourra établir son propre code du travail et balancer à la poubelle des dizaines d'années de conquêtes sociales.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 17 Avril 2016

VINAIGRE BLANC CONTRE ROUNDUP

Pour votre jardin, vous pouvez utiliser le vinaigre blanc. C'est efficace et cela peut remplacer les herbicides cancérigènes et cela se vérifie notamment par le nombre de cancers chez les professions agricoles.

CLIQUEZ ICI POUR AVOIR LE TEXTE

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #ECOLOGIE

Repost0

Publié le 17 Avril 2016

PCF CONGRES
PCF CONGRES

Voici a résolution adoptée par la très large majorité du conseil national .

http://www.pcf.fr/…/def…/files/resolution_version_finale.pdf
et l'intervention de Denis Durand

.
Il y a un an encore, la rue appartenait aux mouvements réactionnaires des « bonnets rouges » ou du « mariage pour tous ». Aujourd’hui, c’est le mouvement contre la loi El Khomri et les « nuits debout ». Valls et Hollande n'ont rien vu venir, croyant les Français convertis, bon gré mal gré, à l’idéologie de la baisse du coût du travail. Jean-Luc Mélenchon n’a rien vu venir non plus. Faisant le même diagnostic sur l’état de l’opinion, il était trop occupé à repeindre en bleu-blanc-rouge sa plate-forme électorale pour 2017.
Instruits par les dures leçons de l’histoire, nous sommes plus modestes. Nous avons choisi d'écouter ceux qui disent : le travail n’est pas tout dans la vie, nous voulons des mesures concrètes pour que chacun puisse maîtriser tous les moments de sa vie en se libérant de la malédiction de la précarité et du chômage. Nous n’avons pas été pris au dépourvu puisque nous avions décidé une campagne « zéro chômage, pour une société de partage » et que nous avons pu en quelques jours exprimer dans la forme d’une proposition de loi vingt ans de travail sur la sécurisation de l’emploi et de la formation. C’est-à-dire les éléments concrets d’une alternative progressive au salariat capitaliste, et au lien de subordination des travailleurs au capital qu’il comporte sous la menace permanente de la précarité qui gangrène jusqu’aux emplois en CDI et aux emplois publics parce qu’elle traduit la crise profonde de ce qu’on appelle le « marché du travail ».
Autre manifestation de la crise du capitalisme financiarisé, le scandale des « Panama Papers » met en relief, à travers le cas de la Société générale, le rôle central des 25 banques « systémiques », cette « hydre mondiale » dont parle l’économiste François Morin, qui contrôlent la création monétaire avec la bénédiction des banques centrales et des gouvernements, et qui s’en servent pour organiser la tyrannie des marchés financiers sur toutes les décisions prises par les entreprises et les gouvernements. On ne changera pas cela sans un combat pour une autre utilisation de l’argent sur tous les terrains. Cela va jusqu’ à la politique monétaire. L’argent que la BCE déverse par centaines de milliards sur les marchés doit servir aux gens, aux peuples : cette idée commence à rassembler des forces très diverses à travers toute l’Europe.
Cela non plus, Jean-Luc Mélenchon ne l’a pas vu venir avec ses discours ambigus sur la « sortie des traités européens » qui tendent à désarmer tous les mouvements pour changer l’Europe.
La BCE nous sert pourtant sur un plateau l’occasion de mettre en évidence l’actualité d’une alternative : devant l’inefficacité de sa politique, elle a été amenée, à son dernier conseil des gouverneurs, à relancer des opérations de refinancement « ciblées » : si les banques prêtent aux entreprises, la BCE leur prêtera de l’argent à 0 % pour 4 ans. Si elles continuent à prêter aux entreprises dans les prochains mois, elle continuera de leur prêter mais cette fois-ci à -0,4 % : elle leur donnera de l’argent en plus de celui qu’elle leur prête ! Mais qui va décider à quoi va servir cet argent ? Les patrons ! Selon quels critères ? La rentabilité et le coût du travail ! Cela ne peut donc pas marcher, cela prépare de prochaines crises. C’est donc dès les entreprises que la lutte est à l’ordre du jour, pour que les travailleurs et leurs représentants aient le pouvoir d’imposer le financement par les banques de projets porteurs d’une sécurisation de l’emploi et de la formation, comme nous l’avons inscrit dans notre proposition de loi.
L’actualité souligne donc la pertinence des quatre axes de construction d’une alternative de gauche rappelés par le projet de résolution soumis aujourd’hui au Conseil national : emploi, argent, Europe, démocratie.
Comment permettre au mouvement populaire de prendre une force suffisante pour se libérer de la nasse de l’élection présidentielle et de son verrouillage ? En revenant dix ans en arrière, à l’époque bénie des « comités antilibéraux » ? En se ralliant en rase campagne à la candidature de Jean-Luc Mélenchon ? Pas sûr que l’unité et l’existence même du PCF puissent résister aux ferments de division que comportent ces propositions.
Au contraire, c’est en s’engageant sans complexes dans les tentatives de rassemblement pour une alternative à gauche, sous les formes très évolutives où elles se présentent aujourd’hui, en développant nos propositions répondant concrètement à la crise, que le PCF peut se rassembler et être à la hauteur de ses responsabilités devant le mouvement populaire.

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #PCF CONGRES

Repost0

Publié le 16 Avril 2016

VIVE LE 51EME CONGRES DE LA CGT
VIVE LE 51EME CONGRES DE LA CGT

Vous pouvez suivre en direct, dès demain 18 avril le 51eme congrès de la CGT en cliquant sur ce message.

Bon congrès aux délégués-es: que le débat permette d'avoir avec la CGT l'outil de lutte indispensable pour permettre aux travailleurs de gagner dans les luttes sociales et obtenir le retrait de la loi El-Khomry-Gattaz.

Travaillons surtout notre présence au plus près des salariés-es et des retraités-es.

Créons les conditions de l'adhésion à la CGT et notamment des jeunes.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #CGT

Repost0