Publié le 20 Avril 2016

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 19 Avril 2016

Et celle-là: va t'elle être interdite ?
Et celle-là: va t'elle être interdite ?

QUAND LES MATRAQUES CARESSENT LES TRAVAILLEURS.

Les matraques sont des charmants outils pour caresser gentiment l’échine des travailleurs, un bon manifestant devrait le savoir ….

Il n’y a que les travailleurs de mauvaise foi pour penser le contraire. J'en suis.

Trêve de plaisanterie : quelle effervescence politicienne devant l’image virtuelle d’une matraque sur une flaque de sang ! Et dans l’histoire des révoltes, des tableaux de peintres représentant les atrocités commises par la « soldatesque », étaient d’une toute autre nature.

Alors Messieurs les pourfendeurs calmez-vous !

Ou alors il doit y avoir anguille sous roche ?

Nous avons tous connu des manifestations où les coups pleuvaient contre des manifestants ouvriers et les yeux au beurre noir ne se comptaient plus, de même les bosses et les nez cassés avec le sang qui giclait. Là c’était du réel.

j’ai connu les grandes manifestations des sidérurgistes et particulièrement celles de Denain.

Je me souviens de la façon dont on était frappés les sidérurgistes d’un car qui revenait d’une manifestation paisible et ceux-ci avaient été alignés contre le mur et frappés dans les reins à coup de crosse.

Violence d’état sous Giscard, condamnée à cette époque par toutes les forces de gauche.

La sang a coulé dans ces manifestations et dans bien d’autres après.

Cette montée en épingle sent la manœuvre politique.

Au fait, les paroles de charretiers des agriculteurs, il y a peu, Messieurs les vierges effarouchées du PS, on ne vous a pas beaucoup entendu ….. bizarre.

Et puis, quelques rappels sont toujours bons pour rafraichir les mémoires : par exemple lors des guerres coloniales les répressions féroces où le sang a coulé à maintes fois, est-ce vrai ou faux ? Vous n’étiez pas au pouvoir ?

Ou bien faut-il rappeler la grève des mineurs en 1947 où Jules Moch ministre de l’intérieur socialiste inscrivit son nom comme l’un des plus féroces répresseurs que connut la quatrième république ?

Là, les fusils étaient sortis contre les mineurs et pas seulement les matraques.

Oui, il y a eu des violences d’Etat dans ce pays et ce n’est pas nouveau quand le monde du travail agit.

Une autre chose interroge : d’où viennent les casseurs ?

Et puis pourquoi ce tohu-bohu contre la CGT ? Pour les offusqués, faudrait-il leur rappeler les expressions employées en 1968 de quelques dirigeants bien en cour dans la société présentement et qui proféraient des propos d’une autre teneur que ceux des manifestants d’aujourd’hui et il me semble que certains sont bien en cours dans les allées du pouvoir.

A bon entendeur Salut.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Repost0

Publié le 18 Avril 2016

Alors on se réunit et on part tous ensemble à la manifestation
Alors on se réunit et on part tous ensemble à la manifestation

Préparons nous à cette grande journée de luttes et de manifestations contre cette loi scélérate.

Faison en sorte que l'Assemblée nationale retire ce projet.

Cela dépend de notre mobilisation dès maintenant dans les entreprises et chez les jeunes et les retraités-es.

Discutons- en dans nos familles et nos amies et camarades.

Une telle loi nous ramènerait au 19eme siècle où le patronat de droit divin établissait lui-même ses propres lois et règlements / voir livret ouvrier en cliquant

Avec la loi El Khomry-Gattaz, chaque entreprise pourra établir son propre code du travail et balancer à la poubelle des dizaines d'années de conquêtes sociales.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 17 Avril 2016

VINAIGRE BLANC CONTRE ROUNDUP

Pour votre jardin, vous pouvez utiliser le vinaigre blanc. C'est efficace et cela peut remplacer les herbicides cancérigènes et cela se vérifie notamment par le nombre de cancers chez les professions agricoles.

CLIQUEZ ICI POUR AVOIR LE TEXTE

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #ECOLOGIE

Repost0

Publié le 17 Avril 2016

PCF CONGRES
PCF CONGRES

Voici a résolution adoptée par la très large majorité du conseil national .

http://www.pcf.fr/…/def…/files/resolution_version_finale.pdf
et l'intervention de Denis Durand

.
Il y a un an encore, la rue appartenait aux mouvements réactionnaires des « bonnets rouges » ou du « mariage pour tous ». Aujourd’hui, c’est le mouvement contre la loi El Khomri et les « nuits debout ». Valls et Hollande n'ont rien vu venir, croyant les Français convertis, bon gré mal gré, à l’idéologie de la baisse du coût du travail. Jean-Luc Mélenchon n’a rien vu venir non plus. Faisant le même diagnostic sur l’état de l’opinion, il était trop occupé à repeindre en bleu-blanc-rouge sa plate-forme électorale pour 2017.
Instruits par les dures leçons de l’histoire, nous sommes plus modestes. Nous avons choisi d'écouter ceux qui disent : le travail n’est pas tout dans la vie, nous voulons des mesures concrètes pour que chacun puisse maîtriser tous les moments de sa vie en se libérant de la malédiction de la précarité et du chômage. Nous n’avons pas été pris au dépourvu puisque nous avions décidé une campagne « zéro chômage, pour une société de partage » et que nous avons pu en quelques jours exprimer dans la forme d’une proposition de loi vingt ans de travail sur la sécurisation de l’emploi et de la formation. C’est-à-dire les éléments concrets d’une alternative progressive au salariat capitaliste, et au lien de subordination des travailleurs au capital qu’il comporte sous la menace permanente de la précarité qui gangrène jusqu’aux emplois en CDI et aux emplois publics parce qu’elle traduit la crise profonde de ce qu’on appelle le « marché du travail ».
Autre manifestation de la crise du capitalisme financiarisé, le scandale des « Panama Papers » met en relief, à travers le cas de la Société générale, le rôle central des 25 banques « systémiques », cette « hydre mondiale » dont parle l’économiste François Morin, qui contrôlent la création monétaire avec la bénédiction des banques centrales et des gouvernements, et qui s’en servent pour organiser la tyrannie des marchés financiers sur toutes les décisions prises par les entreprises et les gouvernements. On ne changera pas cela sans un combat pour une autre utilisation de l’argent sur tous les terrains. Cela va jusqu’ à la politique monétaire. L’argent que la BCE déverse par centaines de milliards sur les marchés doit servir aux gens, aux peuples : cette idée commence à rassembler des forces très diverses à travers toute l’Europe.
Cela non plus, Jean-Luc Mélenchon ne l’a pas vu venir avec ses discours ambigus sur la « sortie des traités européens » qui tendent à désarmer tous les mouvements pour changer l’Europe.
La BCE nous sert pourtant sur un plateau l’occasion de mettre en évidence l’actualité d’une alternative : devant l’inefficacité de sa politique, elle a été amenée, à son dernier conseil des gouverneurs, à relancer des opérations de refinancement « ciblées » : si les banques prêtent aux entreprises, la BCE leur prêtera de l’argent à 0 % pour 4 ans. Si elles continuent à prêter aux entreprises dans les prochains mois, elle continuera de leur prêter mais cette fois-ci à -0,4 % : elle leur donnera de l’argent en plus de celui qu’elle leur prête ! Mais qui va décider à quoi va servir cet argent ? Les patrons ! Selon quels critères ? La rentabilité et le coût du travail ! Cela ne peut donc pas marcher, cela prépare de prochaines crises. C’est donc dès les entreprises que la lutte est à l’ordre du jour, pour que les travailleurs et leurs représentants aient le pouvoir d’imposer le financement par les banques de projets porteurs d’une sécurisation de l’emploi et de la formation, comme nous l’avons inscrit dans notre proposition de loi.
L’actualité souligne donc la pertinence des quatre axes de construction d’une alternative de gauche rappelés par le projet de résolution soumis aujourd’hui au Conseil national : emploi, argent, Europe, démocratie.
Comment permettre au mouvement populaire de prendre une force suffisante pour se libérer de la nasse de l’élection présidentielle et de son verrouillage ? En revenant dix ans en arrière, à l’époque bénie des « comités antilibéraux » ? En se ralliant en rase campagne à la candidature de Jean-Luc Mélenchon ? Pas sûr que l’unité et l’existence même du PCF puissent résister aux ferments de division que comportent ces propositions.
Au contraire, c’est en s’engageant sans complexes dans les tentatives de rassemblement pour une alternative à gauche, sous les formes très évolutives où elles se présentent aujourd’hui, en développant nos propositions répondant concrètement à la crise, que le PCF peut se rassembler et être à la hauteur de ses responsabilités devant le mouvement populaire.

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #PCF CONGRES

Repost0

Publié le 16 Avril 2016

VIVE LE 51EME CONGRES DE LA CGT
VIVE LE 51EME CONGRES DE LA CGT

Vous pouvez suivre en direct, dès demain 18 avril le 51eme congrès de la CGT en cliquant sur ce message.

Bon congrès aux délégués-es: que le débat permette d'avoir avec la CGT l'outil de lutte indispensable pour permettre aux travailleurs de gagner dans les luttes sociales et obtenir le retrait de la loi El-Khomry-Gattaz.

Travaillons surtout notre présence au plus près des salariés-es et des retraités-es.

Créons les conditions de l'adhésion à la CGT et notamment des jeunes.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #CGT

Repost0

Publié le 16 Avril 2016

Chaque dollar ou euro mis dans le commerce des armes est un crime contre l'humanité  BL
Chaque dollar ou euro mis dans le commerce des armes est un crime contre l'humanité BL

1700 milliards de dollars pour la guerre, la paix coûte moins cher !

Le SIPRI (Stockholm International Peace Research Institute), vient de publier comme chaque année, les chiffres des dépenses militaires mondiales. Celles-ci sont en hausse de 1% pour l’année 2015 (réel par rapport à 2014), soit 1700 milliards de dollars, soit plus du double par rapport à 2002, avec 794 milliards de dollars. La baisse des dépenses amorcée en 2011 semble « toucher à sa fin » selon le SIPRI.

Si dans certains pays les dépenses militaires sont en baisse (pays d’Afrique, Amérique latine et Caraïbes), il n’en reste pas moins que nos pays occidentaux (Etats-Unis, Europe de l’Ouest) enregistrent les plus faibles baisses depuis des années. La stagnation de la baisse des dépenses militaires en Europe et la forte augmentation dans certains Pays, notamment en Europe de l’Est, s’inscrivent dans la continuité de la politique des États-Unis et de l’OTAN qui poussent à la création de conflits régionaux dans une logique d’intérêts géostratégiques et au service du lobby militaro-industriel.

Comme le précise le SIPRI dans son communiqué de presse : « En 2015, les dépenses militaires présentent des tendances contrastées », déclare le Dr Sam Perlo-Freeman, directeur du programme Dépenses militaires du SIPRI. « D’une part, les tendances dans les dépenses reflètent l’escalade des tensions et des conflits dans de nombreuses parties du monde ; d’autre part, elles montrent une rupture nette avec la forte augmentation des dépenses militaires alimentée par le pétrole dans la dernière décennie. Ce contexte politique et économique instable engendre une situation incertaine pour les années à venir ».

Quels que soient les fluctuations de ces dépenses, le Mouvement de la Paix considère leur niveau comme insupportable pour l’humanité. Elles représentent un gaspillage car il n’existe aucune solution militaire aux maux de l’humanité. La sécurité collective ne passe pas par les armes mais par le droit international, la diplomatie et le bon fonctionnement des institutions internationales au sein d’une culture de paix, patrimoine de l’humanité. Le mouvement de la Paix rappelle sa revendication de geler les crédits destinés aux nouveaux programmes d’armement et de mettre en débat une réduction importante de l’ordre de 50% des budgets militaires dans les dix ans à venir. Nous appelons la population à se mobiliser contre les guerres que mènent notre pays et les milliards que le gouvernement propose pour la modernisation de ses armements en particulier pour les armes atomiques, d’ici 2030.

Le Mouvement de la Paix souligne que le niveau des dépenses d’armement constitue un danger majeur pour la sécurité collective des peuples et favorise un commerce des armes dangereux et irresponsable. C’est pourquoi il appelle toutes les personnes qui estiment, comme nous, que la paix se construira d’abord et avant tout par la satisfaction des besoins humains, à s’associer aux actions qui se développent actuellement un peu partout en France contre le commerce des armes pour dire non au salon de l’armement qui doit se dérouler du 13 au 17 juin à Paris-Villepinte et à signer la pétition mise en ligne par le Collectif non violent contre Eurosatory 2016.

Tous les chiffres du SIPRI ici

Cyber-pétition Pas de salon de l’armement à Paris

A Saint-Ouen, le 15 avril 2016

Le Mouvement de la Paix

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Repost0

Publié le 15 Avril 2016

REVENIR AUX JOURS HEUREUX
REVENIR AUX JOURS HEUREUX

Je viens de prendre connaissance de la dernière prouesse de Hollande : tenir près de 2heures le crachoir à Antenne 2 pour ne rien dire sinon que de se frotter le nombril.

Hier soir, j’ai donc fait autre chose que de regarder à la télévision cette mise en spectacle insipide de Hollande.

« Hollande dégage », cette clameur m’est venue à l’esprit me rappelant les fins de règne des roitelets de l’Egypte et de la Tunisie et l’occupation des places du Caire et de Tunis. Je me rappelle aussi avoir dit le même chose pour Sarkozy.

Hier, à la lecture de la presse, Hollande a fait son petit cinéma.

Mais l’audience des téléspectateurs montre qu’il devient indifférent au yeux du peuple et qu’il compte pour du beurre selon l’expression consacrée quand on devient le pantin du capital.

Je résumerai sa prestation de la manière suivant : « tout va très bien Madame la marquise » la chanson interprétée magistralement par Raymond Ventura.

Il n’y a vraiment plus rien à attendre de ce bonhomme et il faut dire que son élection était redevable de l’aversion du peuple envers Sarkozy.

Pour lui tout va bien donc : « le chômage des jeunes en France est l’égal de celui en Europe » - ce qui est totalement faux- « Oui, ça va mieux: il y a plus de croissance, moins de déficit, moins d'impôts, plus de compétitivité, plus de marges pour les entreprises, plus de pouvoir d'achat pour les salariés » dit-il et là encore il trompe son monde ou il croit à ce qu’il dit et cela arrive chez les menteurs patentés. Evidemment, il n’y avait personne pour le contredire et surtout pas les syndicalistes qui luttent actuellement contre la loi EL-Khomry et il s’est organisé avec les perroquets et perroquettes d’ Antenne 2 pour qu’ils soient interdits de participation.

Dans le dédale de ses affirmations, l’on trouve quelques coups de menton du genre personnage « quelconque » qui a besoin de montrer son autorité dans le sérail élyséen, comme cette phrase : « Macron est sous mon autorité et il sait ce qu’il me doit », un peu comme un garnement qui a donné des billes et qui se voit en remerciement chiper ses agates par son camarade de classe.

Autre coup de menton : « la loi Khomry sera maintenue »: l’histoire nous a appris que bien des allégations de ce genre ont été démenties par les faits qui ont suivis.

Hollande ensuite, comme au confessionnal, a rappelé ses péchés et ses mensonges quand il dit : « Je ne renie rien de ce que j'ai dit au Bourget ». « Je serai jugé sur la place accordée à la jeunesse» : une jeunesse qu’il a martyrisée en servant celles des beaux quartiers et délaissant celle du travail. Quelques larmes aussi sur le FN en disant qu’il est responsable mais en relativisant sa part de responsabilité en disant que c’est un phénomène européen.

Que dire enfin de sa pantomime sur la déchéance de nationalité et de l’état d’urgence sinon qu’il a montré à quel point il est tributaire de ce système capitaliste qui veut toujours plus d’autoritarisme et toujours moins pour améliorer la vie sociale démolie par l’austérité et la place faite au profit, aux dividendes et aux tricheurs des paradis fiscaux.

Oui, la salubrité publique voudrait que ce président qui a failli se retire dans ses terres de la Corrèze et va traire les limousines.

Il est donc temps d’affirmer un grand rassemblement de gauche, d’une vraie gauche comme le propose le parti communiste français avec un projet décidé par les salariés de ce pays.

Le temps est donc de tout faire pour éviter qu’un équipage, celui d’une droite extrême nous entraine dans le pire que ce que nous vivons actuellement.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #Politique

Repost0

Publié le 15 Avril 2016

Rédigé par aragon 43

Publié dans #HUMANITE

Repost0

Publié le 14 Avril 2016

L'alliance avec le capital sous la bonne garde prétorienne
L'alliance avec le capital sous la bonne garde prétorienne

LE PS CREE UNE « BELLE ALLIANCE POPULAIRE ».

Je dirais « une alliance impopulaire ».

Ce titre « alliance impopulaire » convient très bien à la situation faite au monde du travail par cette bande qui dirige le pays et entraine à ce que les inégalités entre riches et pauvres ne cessent de se développer.

Cambadélis, chargé de faire l’inventaire avant la fermeture de la vieille baraque socialiste, vient en effet d’annoncer la création d’une nouvelle alliance: celle de « La belle alliance populaire ».

Une ruse certainement pour attirer les gogos mais ceux-ci se font de plus en plus rares devant les reniements socialistes et du duo Hollande-Valls.

Quand la rose pousse dans la rocaille libérale, elle s’étiole et les pétales s’envolent et finissent dans le composteur. L’alliance dite populaire ne sent que la naphtaline et vise à essayer de duper le peuple encore une fois.

Nous apprenons ainsi que divers politiciens, des véreux, des chevaux de retour, « des maqués avec les puissants » font partie des ingrédients pour le lancement du produit frelaté Hollande.

Ce produit doit servir de breuvage à tous les français ; nul doute qu’il y a de quoi dégobillé triple boyau comme on dit.

Nous y trouvons donc les restes, plutôt les carcasses, de ce petit monde qui gravite dans les allées du pouvoir et qui de génération en génération se dispute les maroquins ministériels.

La panama- paper se prépare longtemps à l’avance……. et les alliances se font et se défont entre ces carriéristes dont on peut dire que l’intérêt général n’est pas leur souci premier.

Nous avons vu dernièrement une partie de l’équipage des « verts à soie » faire sécession pour goûter les charmes de la cinquième république.

J’ai relevé quelques autres noms qui ont sévi précédemment comme l’ancienne ministre de Sarkozy, Fadela Amara, ancienne présidente de « Ni pute ni soumise », ancienne socialiste et qui s’était soumise à Sarkozy. Nous y trouvons également Jean-Luc Bennahmias, un « ancien vert à soie » jauni depuis le temps de ses fricotages avec le centre et également Julien Dray, celui qui se croit sorti de la cuisse de Jupiter, et qui balance ses fadaises depuis trop longtemps et dont certains voudraient nous l’infliger à nouveau sur les écrans bienveillants.

Bref un attelage qui cherche à nouer des relations avec tous les affamés et assoiffés de pouvoir.

La liste pourrait être longue de tous les attributaires du système, de ceux qui veulent faire « ami-ami » avec la classe dirigeante du Medef et du CAC 40.

On dit que l’histoire ne se répète pas mais on dit aussi qu’elle peut balbutier. Quand on regarde l’équipage en cours de constitution, on ne peut s’empêcher de mettre cela en rapport avec la période noire de la SFIO des années 1950 au pouvoir avec les centristes et une partie de la droite et d’un parti arrivé à cette époque à son crépuscule acceptant tous les compromis avec la droite : ce qui fut le cas avec l’arrivée de De Gaulle en 1958 où Guy Mollet secrétaire de la SFIO fit allégeance se rendant même à Colombey les Deux Eglises pour s’agenouiller devant le chef de la droite.

Ici, la « Belle alliance populaire » qu’imagine Cambadélis n’est que l’alliance avec le capital, évidemment la génuflexion est déjà faite et la loi travail est le prix à payer.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #PS

Repost0