LES EXPULSIONS DE VIEUX

Publié le 26 Avril 2013

LES EXPULSIONS DE VIEUX

LES EXPULSIONS DE PERSONNES AGEES

Celles-ci viennent de reprendre pour tous et une dame âgée à Vénissieux s’est pendue avant l’arrivée de la police venue l’expulser.

Celle-ci devait quitter un logement dont le propriétaire venait de le mettre en vente.

Elle avait refusé d’autres appartements dans le même immeuble et elle était suivie par la mairie communiste de Vénissieux qui aidait à ce que la vieille dame très fragile soit rassurée et décide de partir dans un appartement proche du sien.

Cette mairie avait par ailleurs sorti un arrêté anti-expulsion dont le préfet l’a abrogé.

Les huissiers commis pour l’expulser ne comprennent pas qu’une dame âgée soit en difficulté pour quitter des lieux qui lui sont chers.

Bien sûr, il y a le respect de la propriété, mais dans une société humaine, le recours à l’expulsion devrait être interdit et remplacé par la mise en œuvre de toutes les possibilités de convaincre la personne de quitter son appartement assorti de la proposition d’un autre logement conforme à ses besoins personnels et de travail.

Pour des personnes en fragilité psychologique le temps de la conviction et de la solidarité est indispensable.

Je suis donc pour que ce droit d’expulsion n’existe plus. Il est suspendu l’hiver, il doit l’être aussi l’été où il ne fait pas bon vivre sous des chaleurs pour les personnes âgées et chacun se souvient des 15000 morts de l’été 2003.

Et puis, il faut en finir avec cela et clamer haut et fort le droit pour tous à avoir un logement décent.

Pour certaines personnes c’est une véritable condamnation à mort quand elles sont est expulsées.

Et puis, ces expulsions marquent surtout l’intempérance de spéculation immobilière, du prix inadmissible de la location qui dépassent l’entendement.

Depuis quelques temps, les personnes âgées, aux petites retraites, aux femmes seules souvent, arrivent le moment où l’on ne peut plus payer des loyers démesurées et l’on voit ces personnes vivre dans les conditions les plus précaires.

La crise et l’austérité gouvernementale attisent encore plus cette pauvreté de personnes âgées.

Nous venons de le voir avec ce chômage qui atteint maintenant les seniors, ces travailleurs de 50 à 65 ans à qui Sarkozy a supprimé le départ à la retraite à 60 ans et qui vivent d’expédients, de petits boulots et de chômage et qui eux aussi sont expulsés ou au bord de l’expulsion.

Il est à craindre que la politique d’austérité de ce gouvernement dit socialistes mais plutôt libéral va entraîner une misère chez ces personnes âgées et avec l’épée de Damoclés au dessus de leur tête d’un huissier leur intimant l’ordre de déguerpir.

Selon les derniers chiffres de la Fondation Abbé-Pierre, plus de 110.000 ménages ont été frappés en 2012 d'une procédure d'expulsion, et plus de 12.573 l'ont été avec le concours de la force publique.

Oui, l’humain d’abord Messieurs Hollande, Ayrault et Moscovici.

Pour éviter tout cela, il ne reste qu’aux travailleurs et aux retraités que d’agir et de se mobiliser.

Le 1er mai et le 5 Mai, tous et toutes agissons.

Bernard LAMIRAND

Rédigé par aragon 43

Publié dans #SOCIETE

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article