LACHEZ NOUS LES BASKETS : JOSE FORT

Publié le 5 Août 2013

LACHEZ NOUS LES BASKETS : JOSE FORT

Un débat est provoqué sur le thème des municipales, le PCF et le FDG. Souvent en termes violents contre les communistes. De quoi s'agit-il?

Le PCF s'apprête-t-il à passer un accord avec le PS? Faux.

Le PCF veut-il conserver ses élus municipaux, barrer la route à la droite et à l'extrême droite? Juste

Le PCF et ses élus sont-ils résolument contre la politique du PS, de Hollande et de Ayrault? Ils le démontrent tous les jours et heureusement que les députés pour la plupart communistes, peu nombreux, font entendre la voix de l'opposition. Sans eux, aucune voix discordante ne se ferait entendre.

Est-il scandaleux de travailler sur la base d'un programme municipal (Je répète, sur la base d'un programme municipal de gauche et de progrès) avec tous ceux qui le souhaitent - y compris les socialistes et les verts? A moins de se réfugier dans le sectarisme boutiquier, on ne doit rejeter personne hors droite et son extrême.

Le PCF souhaite-t-il conserver son indépendance et son autonomie dans le cadre d'une large union? Exact et l'expérience montre que la fusion dans un parti du genre Linke aurait été une erreur.

Le PCF adoptera-t-il son attitude selon les spécificités du moment et du terrain? Exact, cela s'appelle faire de la politique.

Alors? Alors à tous nos amis très remontés, lâchez nous les baskets, faites comme bon vous semble et laissez nous faire comme nous le souhaitons.

José Fort
Un membre de base du PCF à jour de ses cotisations qui revendique qu'on ne se mêle pas de ses propres affaires.

Rédigé par aragon 43

Publié dans #communisme

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gregori 06/08/2013 00:12

explique moi comment ce fait-il que le pcf du 9-3 c fait deglinguer en20 30ans?

LAMIRAND 06/08/2013 08:36

Tu me demandes moi qui ne suis pas du 93 d'expliquer le déglingage du PCF dans le 93 je ne suis pas le mieux placé pour en faire une analyse Ce que je sais par contre c'est les causes nationales et tu les connais autant que moi Francis
Amitiés Bernard