LA FRANCE DOIT ARRETER DE LIVRER DES ARMES DANS LE MONDE

Publié le 21 Avril 2013

Je viens de recevoir le texte de la pétition nationale réclamant la transparence des livraisons d'armes à la présidente de la commission de la défense nationale de l'Assemblée nationale: pétition lancée par Amnesty internationale. C'est bien, mais insuffisant. Il faut interdire le commerce des armes en France et dans l'Europe et aussi organiser un débat à l'ONU pour en interdire la prolifération. Ces armes deviennent un danger de premier ordre par le fait qu'elle sont de plus en plus utilisées de par le monde à travers des trafics et qu'elles mettent plus que jamais en danger la démocratie et portent atteinte à l'intégrité des personnes. La paix dans le monde ne sera que les armes ne sont plus fabriquées et que les financements prévus pour leur fabrication et l'achat des armes servent au développement humain

Le capitalisme est cause de cette liberté d'avoir des armes et de tuer

Bernard LAMIRAND......

 

Appelez la France à être un acteur responsable du marché de l'armement

Amnesty France appelle à l’adoption d’un TCA (mars 2013) © Pierre-Yves Brunaud
© Pierre-Yves Brunaud

[19/04/2013]

 

Le ministère de la Défense remet chaque année au Parlement un rapport faisant état de sa politique à l’exportation en matière d’armement. La France se plie donc bien à un exercice de transparence publique. Cependant,  la nature des informations qu’elle fournit ne permet pas de réaliser une évaluation fiable et complète  de sa politique à l’exportation d’armement. Le prochain rapport sera publié en juin 2013.

 

Parallèlement, le traité sur le commerce des armes adopté le 2 avril 2013 sera ouvert à signature le 3 juin prochain.  Il vise à accroître notamment la transparence entre Etats parties et donc la confiance.

POUR EN SAVOIR PLUS, lire notre article : "France : les parlementaires en tête de la mobilisation sur la régulation internationale des ventes d’armes"

Interpellez la  présidente de la Commission de la Défense  nationale et des Forces armées à l’Assemblée nationale en signant la pétition ci-dessous :

Madame Patricia Adam,
Présidente de la Commission de la Défense  nationale et des Forces armées à l’Assemblée nationale

La Commission de la Défense doit veiller au contrôle de l’action de l’exécutif en matière  d’exportations d’armement. Il est en son devoir d’œuvrer pour que la France respecte les standards les plus élevés notamment vis-à-vis du respect des droits humains, en matière de transferts d’armes. Pour s’en assurer, la Commission de la Défense doit requérir du gouvernement la plus grande transparence possible.

Le ministre de la Défense s’est engagé en novembre 2012, devant la Commission de la Défense, à améliorer l’exercice du gouvernement en la matière que ce soit sur la périodicité du rapport annuel au Parlement sur les exportations d’armement de la France ainsi que sur le caractère plus précis des informations qu’il délivre. Ainsi, le 14ème rapport annuel de la France doit être rendu public en juin prochain. A cette occasion, je vous serai reconnaissant de bien vouloir veiller au contrôle de l’action du gouvernement en vous assurant de la qualité de l’exercice de transparence de la France. Cette exigence de transparence s’inscrit également dans la ligne de celle fixée par le traité sur le commerce des armes (TCA) adopté le 2 avril 2013, à une écrasante majorité d’Etats, dont la France.

Pour ce faire, je vous exhorte également à agir de façon à ce que la France signe et ratifie le plus rapidement possible le TCA, qui sera ouvert à signature le 3 juin 2013. Il vise entre autre à promouvoir la transparence et l’action responsable des États Parties dans le commerce international des armes classiques et bâtir ainsi la  confiance entre ces États.

Je vous prie d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de ma considération.

Cochez cette case si vous souhaitez recevoir des informations sur cette campagne.
Ceci vous permettra notamment d'activer votre espace personnel.

Rédigé par aragon 43

Publié dans #Société

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article