L'Anniversaire de la sociale-démocratie allemande par Hollande

Publié le 17 Mai 2013

L'Anniversaire de la sociale-démocratie allemande par Hollande

L’ANNIVERSAIRE DE LA SOCIALE-DEMOCRATIE ALLEMANDE EN 2013

Hier soir, nous avons appris par Hollande que s’il se rendra au congrès du SPD Allemand, il ne sera pas le seul car Angéla Merkel y serait également présente, a-t-il dit, pour couper court à une position de parti-pris dont l’accuse l’UMP.

Donc il assure sa présence pour commémorer un anniversaire : celui de la création du SPD.

Mais problème, le SPD a été siglée en 1890, mais c’est en 1875 qu’il regroupe le parti ouvrier socialiste, l’Association générale des travailleurs fondée elle en 1863 par Ferdinand Lassalle et le parti travailliste social-démocrate fondé par August Bebel et Wilhelm Liebknecht créé en 1869 dont Karl Marx était proche.

Pourquoi donc avoir choisi 1863 le parti de Lassalle ?

Tout simplement parce que Lassalle représente ce coté social-libéral et opportuniste de cette époque. Marx a critiqué sévèrement la démarche du parti travailliste social-démocrate de fusionner et notamment à partir du Programme du Gotha.

On peut saisir alors qu’il valait mieux commémorer 1863 que 1875 et célébrer ce qui a conduit ce parti politique, le plus vieux d’Europe, à poursuivre sa voie vers le social-libéralisme d’aujourd’hui dans le sens critique de classe que Marx et Engels ont su montrer déjà les travers dès sa naissance.

Pas étonnant alors de retrouver libéralisme et social-libéralisme ensemble pour se féliciter de leur travail de sape des droits sociaux dans leur pays à partir de cette date de 1863.

Bernard LAMIRAND

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gourmel Michel 18/05/2013 11:07

2 anniversaires pour le prix d'un !

Gourmel Michel 18/05/2013 11:06

2 anniversaires pour le prix d'un !
Il y a 5 ans : 30 Mai 2008. Le Parti socialiste lâche l'analyse de classe !
À l’époque François Hollande était 1er secrétaire du PS, il rédige un article fleuve uniquement lu par les spécialistes et par le journaliste de l’Huma D Bègles qui relate :
Dans un entretien au Monde, l'actuel premier secrétaire (François Hollande à l’époque) donne sa lecture de la Déclaration de principes : un Bad Godesberg à la française.
«Depuis le temps que l'on nous sommait(*) de faire notre aggiornamento ou notre Bad Godesberg, voilà qui est fait. » L'aveu vient de l'actuel premier secrétaire du PS, François Hollande…
Retour historique. Le congrès de Bad Godesberg, en 1959, marque un jalon aussi important dans l'histoire de la social-démocratie européenne que le Congrès de Tours (1920) dans celle de la gauche française. C'est lors de ce congrès que les sociaux-démocrates allemands ont décidé d'abandonner toute référence au marxisme, transformant le SPD en parti se soumettant à ce que d'autres ont appelé « la main invisible de l'économie de marché ».
Source et suite : http://humanite.fr/node/50640
(*) on nous sommait. Le « On » de François Hollande n’a rien d’innocent ! Il ne s’agit pas du peuple de France, ni des travailleurs. Il s’agit du grand patronat, et des ultra-libéraux de tous poils, de la presse de la pensé unique en particulier, qui préfèrent voir un PS bien ancré à droite, plutôt qu’un parti de gauche même un tant soit peu ! ! !
Toutes les tendances du PS en avaient parlé :
http://www.regards.fr/spip.php?page=imprimir_articulo&id_article=3967
http://www.regards.fr/spip.php?page=imprimir_articulo&id_article=5101
http://leperreuxsurmarne.parti-socialiste.fr/?p=197
http://sr07.unblog.fr/2008/05/29/ps-dix-questions-pour-un-congres-reussi-par-francois-hollande/
Bulletin com/idées n°18 (188) 30 mai 2008 : http://www.gerardstreiff.fr/spip.php?article229