Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

TOTAL TOTALEMENT PROFITEUR

Publié le 10 Juillet 2011 par aragon 43 in Actualités

images-copie-1.jpgTOTAL LE PROFITEUR 

Margerie, le PDG de Total vient de déclarer dans "le nouvel observateur": "Je me suis engagé vis-à-vis de Bercy à répercuter les prix du pétrole à la pompe. Sans provocation, le problème c'est qu'on va continuer à le faire et donc ça ne va pas faire plaisir", a-t-il dit.

"Si on ne répercute pas..."

Il a jugé que "c'était sa responsabilité d'entrepreneur de dire des choses qui ne font pas forcément plaisir mais qui sont la vérité". Sans chiffrer la hausse prévue, Christophe de Margerie a souligné que pour l'instant ce ne serait "pas énorme".

Mais "les prix étant plutôt à la hausse, il ne faut pas s'attendre à ce que sur le long terme les prix baissent", a-t-il prévenu, tout en ajoutant que "si on ne répercute pas la hausse du baril, la boîte coule".

A se tordre de rire…

Voilà un groupe qui vient de réaliser un bénéfice annuel supérieur à 10 milliards d'euros et ne paye pas ou presque pas d'impôts en France.

Ce groupe qui réalise un chiffre d'affaires énorme, et tant mieux, ne répartit pas ces résultats ni à ses travailleurs, ni aux français par l'impôt. Il ne favorise que les actionnaires.

Il a le toupet de dire que ses productions se font à l'étranger et qu'il paye des impôts à ce niveau (il ne manquerait plus que cela) mais il ne dit pas que la vente de son pétrole se fait en particulier en France et que c'est la population française qui achète le carburant de Total en grande partie.

Si l'on examine les comptes, on s'aperçoit que ce groupe - vu le nombre de salariés peu important par rapport à son chiffres d'affaires - ne cotise que très peu pour la protection sociale. Ce qui me fait dire que pour ce genre d'entreprise à haute composition organique du capital et à capital variable faible, le calcul des cotisations sociales sur l'assiette salariale est microscopique et il faudrait envisager que la modulation de la cotisation  qui serait plus basse pour les entreprises à forte présence salariale soit nettement plus élevée pour des entreprises du genre de Total.

L'argument frappant de la Bourgeoisie est de dire que si le capital et les actionnaires sont frappés le groupe s'installera ailleurs qu'en France. C'est du chantage. Et dans ce cas, la meilleure défense c'est l'attaque, et je propose que Total soit nationalisé à 100 % et que ses actionnaires soient remerciés sans aucune indemnité ( voilà des gens qui s'en sont mis plein les poches pendant des décennies en puisant dans nos porte monnaies).

Autre mesure à prendre:  revenir sur le prix du carburant et se sortir des prix libres qu'avait décidé en son temps Bérégovoy ministre de l'économie de Mitterrand.

Voilà un engagement à débattre entre le Front de gauche et le Parti socialiste.

Je n'ai pas d'inquiétude du coté du Front de gauche concernant cet engagement par contre la question se pose au parti

socialiste: est-il prêt à accepter la fin des prix libres du carburant, est-il décidée à établir  une cotisation sociale modulée et plus élevée pour des groupes comme Total ainsi que la nationalisation de ce groupe ?

Voilà un point précis pour que l'électeur choisisse en connaissance de cause.

Que mes lecteurs n'hésitent pas à envahir de messages le PS dont on sait qu'il n'a pas mis cette question dans son projet, un projet qui reste celui du social-libéralisme et du laisser-faire selon la loi du marché libre et non faussé concernant le prix du carburant.

Je pense aussi que doit être revu les taxes de l'état.

Bernard LAMIRAND

Commenter cet article