Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

TFI ET STRAUSS-KAHN DEBALLE

Publié le 16 Septembre 2011 par aragon 43 in Actualités

Osmo.jpgSEANCE DE STRIP- TEASE SUR TF1 DIMANCHE SOIR

Dimanche prochain, à 20 heures, au lieu de nous montrer la grande fête de l'Humanité sur TF1 en invitant Pierre Laurent secrétaire du PCF, nous aurons droit à une séance de strip-tease de Strauss-Kahn.

Des vilaines choses du FMI seront exposées.

Peut-être que l'intéressé nous livrera comment en tant que directeur du Fond Monétaire international (FMI) il a baisé les grecs et son ami Papandréou qui, lui, ne semble pas avoir été contraint et forcé.

Il pourra dire comment les grands  hôtels deviennent des paradis pour hauts fonctionnaires plaçant leur pognon dans les salles de bains.

Il pourra expliquer "le juste à temps" qu'il préconisait pour l'industrie, pour le traduire en rut hôtelier en quatrième vitesse, tout en vérifiant les comptes bancaires de l'état grec et la courbe d'érection des profits du CAC 40 EN 2011.

Il nous dira aussi de quelle manière il a pu se payer des avocats milliardaires pour faire d'une victime une coupable à grand frais: un peu dans la manière des grandes puissances capitalistes qui font des mauvaises affaires pour ensuite refiler la faute à ceux qui ont subi les outrances du capital comme en ce moment où tous ces directeurs de conscience de l'économie sont occupés à refiler les dettes bancaires et spéculatives aux pauvres peuples européens.

Il nous expliquera peut-être que faire la cueillette des fruits défendus fait partie de la panoplie du capitalisme libéral qui violente la plus-value en se l'accaparant et que toutes les libertés du "renard dans le poulailler" sont permises, même si on se fait prendre, car pour les diverses catégories de profiteurs, il y a toujours la justice immanente des copains et des coquins pour s'en sortir.

Et pour les femmes, il pourra nous expliquer qu'il voulait leur faire partager une solidarité "du corps à corps"  et comment les mettre en situation d'égalité sur le divan du partage.

Bernard LAMIRAND

 

Commenter cet article