Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

STRAUSS-KAHN RAS LE BOL !!!

Publié le 17 Février 2011 par aragon 43 in politique

STRAUSS-KAHN RAS LE BOL ET VIVE AUTRE CHOSE 

 

firebolt eclair de feu harry potter

Les perroquets médiatiques sont en pleine excitation.

Chaque jour, nous avons un lot des digressions de ces plumitifs et de ces "hérauts" de la presse et de l'audio-visuel.

Il s'agit pour eux de suivre les moindres faits et  gestes du directeur de l'agence américaine, le FMI.

Ainsi, nous sommes tous les jours abreuvés de commentaires sur son éventuelle candidature aux présidentielles.

Les écrans de télévision en sont inondés, les salles de presse n'en finissent plus d'en faire leur choux gras.

Le moindre pet de l'intéressé est aussitôt analysé par tous ces "enculeurs de mouches" comme étant l'essentiel de la politique.

Ainsi la moindre phrase de sa pimbêche, Anne Sinclair, est repris en cœur et l'on essaye de détecter si le mari va enfin prononcer des indications comme quoi il sera le candidat à la succession du monarque actuel de l'Elysée.

Et ce matin, nos fureteurs médiatiques sont allés fouiner du côté de chez Martine et de Laurent. Une grande nouvelle non détectée jusque là est apparue: le candidat au poste de monarque de l'Elysée aurait notifié et dit à Laurent et Martine de ne pas dire tout de suite qu'il serait candidat au mois de juin et qu'il le révélerait qu'à ce moment là.

Et toute la petite clique journalistique s'est emparée de l'affaire  dès ce matin: voilà un indice sérieux dit l'un, voilà un dévoilement dit l'autre, et Martine dit le troisième est prête à se sacrifier pour lui.

Et ainsi de suite, nous sommes accablés des effluves de tous ces crieurs dont le seul rôle est de mettre en évidence les babioles et les cajoleries électoralistes des batteurs d'estrade de droite comme de gauche. Certes, en inondant les ondes et les écrans, ils font œuvre de décerveler les citoyens en ne leur offrant que les petites phrases évitant le vrai débat que ne souhaite surtout pas l'idéologie dominante dont ils ne sont que les annonceurs.

En fin de compte, ces mercenaires du capital, obéissent à leurs maitres le MEDEF et le CAC 40: mettre en position électorale que quelques hommes liges en capacité demain de remplir la tâche de parfait domestique du fric et d'avoir aussi quelques amuseurs pour combler le peuple de jeux électoralistes.

Et surtout, de ne pas créer les conditions du débat républicain pour des projets discutés et débattus par le peuple.

1872472665.2.JPG

Hier soir, j'ai eu plaisir à participer au débat organisé par la Fédération PCF de l'Oise qui avait invité à Beauvais André Chassaigne. Là, il n'y avait aucun crotteux de la médiacratie, ils n'étaient pas intéressés. Chassaigne, pour eux, n'est pas médiatique:  son plumage et son ramage ne correspond pas aux critères pour désigner le futur providentiel. Il  n'est pas "in" comme on dit et il tient pas sur un arbre perché un fromage, fut-il un Saint Nectaire pour endormir le peuple. Dame ! un candidat communiste… pour qui se prend-il celui-là ! et puis ce n'est pas très crédible une candidature communiste ?

Il parle trop sérieusement des problèmes de la vie, de l'environnement et comment construire un projet avec les gens, tout le contraire du batteur d'estrade. L'antithèse du sauveur suprême. Un homme trop proche des gens, qui arrive à Beauvais pour son débat dans un train de banlieue, vous vous rendez-compte !

Hier soir, j'ai découvert un homme du peuple, un homme chaleureux, qui ne parle pas de lui, qui n'envoie pas sa femme pour dire qu'il sera peut-être candidat, qui dit du bien des gens. Et qui voudrait l'union d'une vraie gauche autrement que cette vieille unité d'en haut dont ensuite, dans les châteaux de la république, on se défait vite de la défroque et de l'habillage électoral pour endosser le costard du bon régisseur du Medef.

J'ai aimé Chassaigne hier soir. Il a dit sans ambages qu'il était candidat pour qu'au moment du choix du Front de gauche, le candidat soit bien celui du peuple et d'un projet partagé et non une candidature qui, une fois décidée, laisserait l'intéressé faire lui seul sa campagne avec son propre projet, son staff personnifiant une fonction présidentielle et toutes les dérives auxquelles elle aboutiront.

Il se sent prêt à dire ce qu'il pense de cette élection du Président de la République aux suffrage  universel, d'une constitution monarchique qu'il faut remplacer comme le dit d'ailleurs, à sa façon,  Nicole Borvo sénatrice communiste, ce matin, dans l'Humanité.

J'ai aimé cette fraicheur politique, cette modestie, cet amour des gens qui se dégageait incontestablement de cet homme communiste et qui a ravit l'assistance hier soir: il me plait comme candidat communiste à postuler à la candidature Front de gauche et je souhaite que cette candidature soit amplement discutée dans nos sections avant le débat national et l'accord à établir avec les autres partenaires du Front de Gauche, qui, je le répète, n'est pas un parti mais un rassemblement pour les luttes et pour porter un projet politique face au capital.

Cette approche que Chassaigne a, n'a rien de superficiel, représente autre chose que des batailles de caniveaux qui pourraient s'en suivre au moment où il faudra engager le débat sérieux avec le peuple français et André, dans son bonhommie, dans des idées sociales et environnementales, bien en lien avec ceux qui souffrent de la politicaillerie actuelle peut attirer l'attention de l'électeur de gauche.

 

Bernard LAMIRAND PCF

 

Commenter cet article

stephen Watkins 17/02/2011 20:36



L'article montre bien la catastrophe auquelle on se prépare avec le non débat en cours!!


http://marchand-watkins.blog.lemonde.fr/



JB robert 17/02/2011 15:24



superbe compte rendu de la soirée



Canaille le rouge 17/02/2011 11:40



La question reste posée : le mouvement populaire peut-il se construire une issue en usant de cette pseudo démocratie tronquée et faussée qu'est l'élection présidentielle?


Tous les jours, plat unique à bas coût, ragout et tambouille faite de restes des autres. Et une fois tous les cinq ans tu as le droit de choisir un plat dans une liste sans que tes goûts y soient
pris en compte.


Pas d'issue possible sans rupture d'avec ce shéma