PRIX NOBEL DE LA GUERRE REMIS CE JOUR A OSLO

Publié le 10 Décembre 2012

 

 

PRIX NOBEL DE LA GUERRE REMIS CE JOUR A OSLO

Il était tous là ( les 27 brebis du capitalisme) pour la remise d’un prix appelé exagérément prix Nobel de la paix à l’Union Européenne.

Pour le recevoir en grande pompe, les caïds de l’Europe capitaliste avaient revêtus le smoking d’apparat et les avions officiels les  avaient convoyés jusqu’à Oslo et les voitures grands luxe, enfin, les ont déposées devant le lieu magique où sont décernés les prix Nobel *.

On peut gloser sur ces prix qui sont remis chaque année, certains ont un mérite évident : tout ce qui a rapport avec les sciences et les découvertes ;  mais pour les autres prix,  l’on sent souvent la marque de l’idéologie dominante du capitalisme mondialisé.

Le prix Nobel de la paix en est l’exemple flagrant : sauf peut être Mandela et Martin Luther King, les prix ont été remis pour féliciter les aventures de guerriers qui signent la paix quand ils ont dû, la mort dans l’âme, accepter les conditions de paix comme ce fut le cas pour Kissinger pour la fin de la guerre du  Viêt-Nam ou dernièrement Obama pour son retrait d’Irak.

Le dernier exploit de l’Union Européenne fut la participation de pays membres à la guerre en Lybie qui se caractérisa par30.000 bombes, 60.000 morts : une sacrée mission humanitaire

 1300814384

 

Un avion Tornado bombardant la Libye

Le Panavia Tornado est un avion de combat développé en commun par l’Italie, Royaume-Uni et l’Allemagne


Le prix Nobel de la paix revient donc à l’Union Européenne qui participe aux guerres néocoloniales et en particulier là où cela sent le pétrole et le gaz.

C’est comme si on donnerait le prix de Nobel de la Paix à Israël qui maintient sous sa dictature par les armes le peuple palestinien.

Ce midi sera donc remis le prix Nobel de la Paix  au trio européen composé des nullités comme Von Rompuy, Barroso et le président de l’assemblée européenne dont j’ai oublié le nom, mais peu importe.

Hollande a fait le déplacement : cela ne lui permettra pas de remonter dans l’estime des français après sa signature du pacte européen et de cette constitution européenne qui se veut un état militarisé avec en son cœur le pire ennemi de la paix , l’OTAN,  que De Gaulle avait quitté et il semble bien qu’Hollande n’a pas l’intention de remettre en cause ce traité de l’Otan qui avait été créé dans le cadre de la guerre froide et contre l’URSS .

Le pire qu’il arrive, ce que les récipiendaires ont décidés d’offrir leur prix de plusieurs centaines de milliers d’euros aux enfants victimes des bombes et des mines anti-personnelles dans les conflits du monde.

C’est d’un cynisme remarquable.

Car ce sont plusieurs pays de l’Union européenne  qui livrent les mines anti-personnelles et les bombes qui tueront des enfants.

On peut dire que l’Union Européenne vient de recevoir le prix Nobel de la guerre.

Bernard Lamirand

*Quelques extraits de sa biographie publiée dans wikypédia

Alfred Bernhard Nobel est le troisième fils d'Immanuel Nobel (1801-1872) et d'Andriette Ahlsell Nobel.

Rentré avec son père en Suède, Alfred se dédie à partir de 1862 entièrement à l'étude des explosifs et en particulier à l'utilisation et la commercialisation sécurisée de la nitroglycérine. En 1871, il fonde KemaNobel, une des entreprises à l'origine d'AkzoNobel. Plusieurs explosions ont lieu dans l'usine familiale d'Heleneborg, dont une particulièrement désastreuse qui, le 3 septembre 1864, coûte la vie à cinq personnes dont Emil, le frère cadet d'Alfred.

Nobel découvre que quand la nitroglycérine est mélangée à un solide inerte et absorbant appelé Kieselguhr (terre diatomacée), elle devient beaucoup plus sûre à transporter et à manipuler, l'explosion nécessitant l'usage d'un détonateur. Il fait breveter cette invention le 25 novembre 1867, sous le nom de dynamite.

C'est la publication erronée par un journal français d'une nécrologie prématurée, condamnant son invention de la dynamite en 1888 qui le décide à laisser une meilleure image de lui au monde après sa mort. La nécrologie affirmait ainsi : « Le marchand de la mort est mort. Le Dr. Alfred Nobel, qui fit fortune en trouvant le moyen de tuer plus de personnes plus rapidement que jamais auparavant, est mort hier »1.

En 1890 , Nobel met un point final à son testament en léguant l'intégralité de sa fortune pour la création du prix Nobel.

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article