Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

PRESIDENTIELLES: EN FINIR AVEC LE TANDEM

Publié le 7 Juin 2011 par aragon 43 in politique

firebolt eclair de feu harry potterLA SOCIALE DEMOCRATIE LIBERALE NE PEUT PLUS ETRE UNE ALTERNATIVE EN EUROPE

Que reste t'il de cette sociale démocratie européenne qui battait le haut du pavé dans les années d'après guerre en surfant sur l'anticommunisme.

Plus grand-chose.

Elle avait son utilité pour le système pendant la période de la guerre froide et des sueurs froides qu'avait la bourgeoisie européenne face aux partis communistes, notamment en Italie et en France.

Le mur de Berlin, son écroulement, celui de l'URSS, le recul partout des communistes, ont mis fin à cette utilité d'un socialisme d'accompagnement social pour empêcher que les révolutions éclatent en Europe de l'Ouest où encore que par le vote ces partis communistes deviennent majoritaires ( n'oublions pas la force que représentait à la libération le PCF 1er parti de France, idem pour l'Italie).

La sociale-démocratie européenne pouvait jadis recevoir les deniers de judas par quelques améliorations sociales consenties  et apparaitre comme une solution douce pour les capitalistes.

Cette période est finie.

La sociale-démocratie est priée de se fondre en partis libéraux européens, en gardant, s'il le faut, leur appellation.

Marx avait raison quand il fustigeait les socialistes "lassaliens" lors du "Programme du Gotha".

Aujourd'hui ils ne leur restent plus, toute honte bue, qu'à enfourcher les thèses néolibérales déterminées par le G8 , le FMI, la Banque mondiale.

Ce qui vient de se produire au Portugal éclaire cet abdication d'un socialisme frelaté.

Socrates, le premier ministre portugais, vient d'essuyer un revers, le peuple de gauche s'est abstenu massivement et seul le parti communiste portugais a progressé légèrement. La droite a repris le pouvoir et va faire elle-même le travail engagé par les socialistes portugais pour revigorer les comptes bancaires des riches en faisant payer les pauvres.

Socrates vient de boire la cigüe et va le faire boire à son peuple, même dans l'opposition, avec ses compères de la droite salazarienne.

A y regarder de plus près, nous avons en Europe tous les cas de figure: soit la droite au pouvoir soit le parti socialiste et ils se remplacent au pouvoir pour appliquer toujours les mêmes mesures: faire payer la note à leur peuple.

En Allemagne, en Italie, en France, en Grande Bretagne, les partis socialistes ont contribué au retour de la droite au pouvoir par leur politique libérale. En Grèce ils reprennent le pouvoir à la droite et tout de suite se mettent à appliquer une cure d'austérité infernale pour les travailleurs grecs.

En Espagne, même chose, au point que la jeunesse n'en peut plus et occupe les places d'Espagne et ne veut entendre ni les partis ni les syndicats qu'ils considèrent comme appendice au pouvoir.

"L'indignez-vous" gagne du terrain en ce moment et l'abstention devient une forme de lutte mais peut-elle retourner la situation?

La bourgeoisie pourrait se satisfaire de ces abstentions pourvu qu'elle puisse gouverner. Le syndrome US peut se reproduire ( deux partis, l'un démocrate et l'autre républicain se relayant au pouvoir pour faire les mêmes politiques et l'abstention des couches les plus pauvres).

En France, il s'agit de créer les conditions de l'abstention des masses populaires pour pérenniser le tandem UMP-PS.

En outre le parti socialiste est prêt à gouverner à nouveau en appliquant les mêmes recettes que lors de la gauche-plurielle.

Le Front de Gauche, pour être crédible, a besoin de pousser la démarche et dire aux français qu'ils doivent se défaire de ce pouvoir autoritaire et de cette forme binaire électorale. Il va falloir faire bouger les lignes durant les mois qui nous séparent des élections présidentielles et législatives, et c'est un fort mouvement social qui peut le permettre sinon nous irons tout droit à la poursuite su Sarkozisme ou d'un retour de la gauche plurielle avec une nouvelle déception à la clè.

La France peut-être le pays qui rompt avec ce chassé croisé au pouvoir, tantôt les socialistes, tantôt la droite, pour appliquer les consignes du capital.

Pour cela il faudra mettre du monde dans les rues et les places avant ces échéances électorales.

 

Bernard LAMIRAND

Commenter cet article

BOLLE 08/06/2011 17:30



Je te rejoins parfaitement sur tout les poins. Il est nécessaire d'avoir un PC qui progresse dans l'opinion publique. Mais il faut un candidat communiste aux élections Présidentielles. Il faut
que les salariés, les retraités, les jeunes retournent dans la rue, pour montrer à la droite et au PS qu'ils ne peuvent pas faire ce qu'il veulent en france.