POURQUOI LES SOCIALISTES ONT RECU UNE DECULOTEE DANS L'OISE

Publié le 18 Mars 2013

arton2032-18c13.jpg

Quand les socialistes remplissent la bedaine

du patron, voilà ce qui se passe

 

 

POURQUOI MANCEL ET L’EXTREME DROITE ONT ELIMINE LA CANDIDATE SOCIALISTE DANS LA CIRCONSCRIPTION DE BEAUVAIS-SUD

Pouvait-il en être autrement ?

Les socialistes disent que les électeurs ne se sont pas déplacés parce que l’enjeu n’était pas important rajoutant que de toute façon cette circonscription est ancrée à droite.

C’est le genre d’excuse quand on a pas d’excuses à faire valoir.

En fait, ce résultat qui élimine au premier tour la candidate socialiste qui avait raté de 63 voix l’élection en juin dernier, place Mancel en tête et le Front national en second et montre que la désillusion est grande parmi l’électorat socialiste qui a décidé de ne pas se rendre aux urnes même s’il faut convenir qu’une déperdition existe d’électeurs qui ne se déplacent que pour l’enjeu national des législatives.

L’électorat socialiste  a fait plus que de bouder les urnes.

Cet électorat a vu son vote bafoué par Hollande et son gouvernement qui se sont rangés dans les politiques d’austérité qui frappe les salariés et les retraités notamment dans cette circonscription de Beauvais -Sud.

Ces mêmes électeurs voient leur conditions de vie et de travail s’aggraver et le chômage progresser contrairement aux déclarations péremptoires de Montebourg annonçant qu’il avait sauvé 60000 emplois, ce qui faire rire jaune tous ceux qui dans la dernière période viennent de perdre  leur emploi, comme dans la Picardie où la frappe chirurgicale du CAC 40 vient de détruire en quelques semaines des milliers d’emplois.

Et les électeurs de l’Oise savent qu’Hollande était venu recueillir leur voix dans des entreprises qui ont été ensuite abattues par le patronat à l’exemple de Still à Montataire.

C’est cette politique que s’entête à mener Hollande qui a conduit à ce résultat électoral et à la victoire de Mancel et surtout une nouvelle progression du Front National qui nage à l’aise dans les fanes défraichies des promesses non tenues du président de la République.

Dans ces conditions, le résultat du Front de gauche est un encouragement dans une circonscription où les communistes dans le cadre du Front de Gauche mènent un combat de longue haleine pour devenir une force qui compte. Mais, ne nous trompons pas, le sillon a besoin de prendre de la profondeur et notamment pour gagner cet électorat qui vient de se détourner du vote socialiste mais qui n’a pas encore fait le pas de rejoindre massivement les communistes et le Front de Gauche.

C’est à ce travail qu’il faut consacrer du temps pour que nos propositions dépassent le coté sympathique que les gens nous donnent volontiers pour être littéralement porté comme la vraie alternative sur laquelle ils se prononcent et surtout luttent.

Ce travail là nous attend car  Hollande a choisi une ligne qui va à l’encontre du progrès social et cela va peser dans les prochains scrutins, notamment les municipales, qui deviennent le terrain propice de reconquête pour la droite en alliance avec le Front National dans ce département qui grimpe et recueille des voix qui ne devraient pas lui être destiné.

Le parti socialiste en Picardie est responsable de cette montée du Front National parce que sa politique qu’il mène éloigne des gens qui sont travaillés par ce FN sur l’idée « du tous pourris ».

Ce résultat favorable à la droite est plus qu’une semonce pour ce parti qui détient tout et mène une politique gouvernementale contraire aux intérêts des salariés et des retraités dans cette région.

 Tiendra t’il compte de ce résultat, s’engagera t’il à se sortir du guêpier dans lequel il s’est soumis au capital ; les quelques mois qui nous reste avant les municipales confirmeront ou infirmerons cette interrogation.

Ce que l’on peut savoir aujourd’hui, c’est que le scénario que l’on voyait se profiler d’un retour de la droite est en cours.

Les socialistes militants sincères ne peuvent plus se murer dans le silence. L’obstination de leurs dirigeants pour appliquer une politique gouvernementale favorable aux thèses libérales créant de l’insécurité sociale ne peut être que destructrice pour l’ensemble des forces qui se réclament du progrès social.

A bon entendeur salut.

Bernard LAMIRAND

 

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

aragon 43 18/03/2013 12:01


Salut Jeannot,


Les résultat clique cela


si celanemarche pas tu vas sur le site PCF de l'Oise que tu trouveras parmi mes liens.


Au fait, est-ce,que l'on te verra au repas des anciens ?


 


 

Front de Gauche Pierre Bénite 18/03/2013 11:09


Bernard salut


ça fait discuter dans les bistrots et chaumières, les racistes bombent le torse


Mais quel est le résultat exact (avec progerssions ou reculs) du candidat du PCF ou du Front de Gauche


Merci de cet éclairage


Jeannot