Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

PCF: ALORS CHASSAIGNE ? OUI C'EST POSSIBLE !

Publié le 6 Juin 2011 par aragon 43 in politique

1872472665.2PCF:  QUOI FAIRE APRES CETTE CONFERENCE NATIONALE ? 

Je viens de lire dans "l'Humanité" le compte rendu de la conférence nationale et le vote des 672 délégués-es à 63 % pour la candidature de Mélenchon.

Ce n'est pas le plébiscite attendu par la direction du PCF.

Je remarque aussi que le bulletin de vote comprendra tous les candidats et qu'ainsi les communistes pourront faire leur choix sur le même bulletin de vote.

Ce n'est pas rien.

Mais pourquoi avoir joint le projet partagé à la candidature de Mélenchon ?

Le projet partagé aurait certainement obtenu plus de voix, et la quasi-totalité certainement, si la candidature de Mélenchon, préconisée par la direction du parti, avait été détachée du projet. Peut-être aussi que Mélenchon n'aurait pas obtenu ce pourcentage dont il est gratifié par enchevêtrement des choses.

Or, pour moi, ce qui compte, c'est le projet, et de voir celui-ci ne recueillir que 63 % n'est pas normal pour un projet axé sur une autre société à construire et pourquoi ne pas le dire sur "du bien commun": du communisme, lâchons le mot !

J'ai apprécié l'attitude franche, courageuse, collective et fraternelle de Chassaigne. Voilà un vrai candidat, pour une élection présidentielle que nous voulons supprimer. André est de loin le  militant en capacité de porter le combat pour une autre société y compris dans le cadre d'un Front de Gauche où le communisme ne serait pas appelé à jouer petit-bras.

Je pense qu'André a toute la capacité de porter le projet et de le faire partager aux français, à l'inverse je ne pense pas que Mélenchon puisse le porter à cette hauteur de vue.

La campagne électorale va être difficile. Il faudra que le navire communiste avance dans les ressacs et les remous d'une campagne électorale avec les autres embarcations dont les coques ne semblent pas toutes en bonne état. Tous les coups seront permis pour la conquête du règne quinquennal et le sillon que devrait tracer le Front de Gauche n'est pas celui d'une simple partie de catch. La seule chance du Front de gauche, c'est d'avoir un potentiel de militants communistes aguerris, en capacité de faire naitre et vivre ce projet partagé. Nous le savons, tout va être fait pour édifier un choix "bonnet blanc et blanc bonnet", comme le disait Jacques Duclos, et notre attitude devrait être, dans cette campagne, de semer les graines du futur.

Le peuple n'attend rien de ces combats de coqs qui vont avoir lieu.

Nous pouvons apparaitre autrement dans cette élection.

Nos candidats députés ne seront élus ou réélus que s'ils sont avec le peuple, sur la place publique, pour dire ce qu'il faut faire pour se sortir de ce système en crise durable.

Le peuple dit de gauche attend cela et nous sommes les seuls à pouvoir redonner confiance à ce peuple si meurtri à gauche par les engagements non tenus, l'abandon des travailleurs sous Jospin, le vote d'une constitution libérale par les socialistes en 2005.

Ce moment présidentiel est un moment crucial pour que le peuple retrouve aussi un  PCF à la hauteur de la situation.

Pour cela, j'appelle à voter Chassaigne parce que ce militant nous honore par sa démarche désintéressée et par sa volonté de concrétiser le programme partagé.

 

Bernard LAMIRAND

Commenter cet article

Treton Maryse 07/06/2011 01:14



Mon Camarade,


Ton commentaire me fait chaud au coeur. Pourquoi veulent-ils détruire ainsi notre parti? Pourquoi faire Mélanchon????????


Salutations fraternelles Maryse



BOLLE 06/06/2011 11:42



Je ne suis pas membre du PCF, mais trés proche.Je partage l'avis de Bernard. Seul un membre du PCF peut représenté celui-ci. Il me semble que c'est aussi le seul garantie que sera mis en oeuvre
ce que le PCF aurza défini dans son programme. méfions nous de ceux qui veulent écrire leur histoire sur le dot DU PCF. Je me souviens d'un temps ou le parti, à laussé des place au PS on voit le
résultat. Le PS veux un pouvoir égémonique sur l'opposition et pour pouvoir pemettre au capitalisme de continuer à exploiter les salariés.