NATIONALISER LE GDF

Publié le 12 Septembre 2012

NATIONALISONS LE GAZ

 

GDF- SUEZ vient de demander l’augmentation du gaz de 7 %.

Je ne reviens pas sur les précédents blogs où j’ai déjà dit tout le mal que je pensais de ces augmentations qui finissent dans la poche des actionnaires.

Dernièrement le Conseil d’état a annulé le gel d’une augmentation précédente que les usagers devront rembourser en 2 ans.

On peut se demander ce que valent ces décisions d’experts « étatifiés »qui fondent leur argumentation sur la concurrence libre et non faussée imposée par la constitution européenne, car il s’agit de cela en  laissant ces profiteurs décider des tarifs.

A cette allure là, le prix du gaz ne va pas cesser de progresser vers des sommets car la marge se fait en fonction du prix du pétrole et non du gaz et de la soif de profit des actionnaires.

Mais qui en profite ?

Tout simplement ce groupe GDF-Suez issu d’un regroupement du groupe Suez et de GDF anciennement partie intégrante d’EDF et privatisée par Sarkozy pour satisfaire son ami Belge, Le milliardaire Frère qui a ainsi avalé l’entreprise nationale Gaz de France.

Nous pouvons voir aujourd’hui les dégâts de cette privatisation puisque cette entreprise appartenant à des gros actionnaires privés  est devenue un des groupes les plus profitables du CAC 40.

Les institutions de consommateurs ont raison de protester contre ces hausses abusives mais ils devraient aussi relever que ces hausses n’auraient pas eu lieu à la même grandeur si GDF serait resté dans le giron d’EDF-GDF.

Nous pouvons voir le résultat de ces privatisations qui ne s’imposaient nullement et qui ont été dictées pour répondre aux besoins de profits extra en pouvant jouer sur les tarifs.

Cela peut paraître iconoclaste mais je pense qu’il faut que le pays reprend la maitrise totale de son énergie et le soustrait des griffes des voyous de la finance qui frétillent dans l’espoir de ramasser toujours plus de dividendes avec la spéculation sur les énergies.

Nous sommes en tout début d’automne et des gens modestes se demandent comment ils pourront payer ces hausses injustifiées économiquement et socialement.

Le gouvernement ne peut se défausser sur le conseil d’état et il doit prendre ses responsabilités de refuser ces hausses. Il ne faut pas hésiter à modifier la législation et il me paraitrait judicieux de revenir sur cette privatisation de GDF et je pense même qu’il faut aller plus loin en créant une grande entreprise nationale de l’énergie en y intégrant Total qui n’en finit pas de se lécher les babines sur le dos des usagers automobilistes.

Là aussi des luttes s’imposeront avec les usagers pour que ce gouvernement dit de gauche emprunte une autre voie que celle de baisser pavillon devant les milliardaires comme c’est le cas actuellement.

Bernard LAMIRAND

 

 

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article