LES SALAIRES ET LES RETRAITES ATOUT MAJEUR POUR LA CROISSANCE ET L'EMPLOI

Publié le 4 Septembre 2012

388727 10150497922734474 638444473 8446048 1162070067 nLE SALAIRE ET LA RETRAITE ATOUT MAJEUR POUR LA CROISSANCE ET L'EMPLOI

Ce matin, j’écoutais un économiste invité sur France Inter, qui nous a tenu un autre discours

sur la façon de régler la crise qui secoue le monde capitaliste.

Il confirme ainsi le diagnostic fait par les économistes communistes sur le fait que les mesures prises pour y mettre un terme ne font qu’envenimer la situation et qu’il n’y a aucune chance de retrouver avant bien longtemps une croissance comme le souhaite et l’espère Hollande.

Il fit d’ailleurs son diagnostic en rappelant que la crise actuelle a les mêmes symptômes que celle de1929 et que chacun sait que toutes ces mesures prises depuis le début de la crise sont du même type qu’en 1929 et ont échoué et cela est inscrit dans tous les manuels d’économie comme l’échec de ces mesures qui rendent pour ainsi dire le malade plus malade.

Il accuse les gouvernements actuels et la commission européenne d’une sorte d’entêtement pour ne pas déplaire aux agences notations et surtout de ne pas mettre dans le coup la banque européenne pour traiter de la dette et d’y remédier en prêtant aux pays les plus en difficulté.

Bref de rester prisonnier des marchés et des milieux d’affaires.

La question essentielle est bien celle de redonner du tonus à l’économie et cela ne peut se résoudre par appauvrir les peuples pour payer une dette qui pourrait être étalée sur une période longue d’après cette économiste.

Le traité européen et la règle d’or sont donc considérés par lui comme contreproductive.

La question essentielle est donc de redonner du sens à l’économie et la meilleure façon est certainement de redonner du salaire aux travailleurs et de réduire les coûts du capital.

En s’en prenant à ce que la patronat appelle le coût du travail en réduisant les cotisations sociales à leur plus simple expression, en faisant payer aux travailleurs la spéculation à l’origine de la crise par des hausses de CSG ou de TVA comme semble s’orienter le gouvernement, c’est bien un remède mortifère qui à l’instar de la crise de 1929 aggrave la situation économique des pays de l’Europe et particulièrement de la France qui se retrouvera en 2013 en récession si c’est cette direction austère qui s’applique.

Hollande et Ayrault, vous faites fausse route.

Bernard LAMIRAND          

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article