Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

LES RETRAITES ONT TOUTES LES RAISONS DE SANCTIONNER SARKOZY

Publié le 28 Août 2011 par aragon 43 in communisme

LES RETRAITES VONT-ILS SANCTIONNER SARKOZY ?

 Croizat260.jpg

Photo Ambroise Croizat ministre communiste

1945/1947 fondateur de la Sécurité sociale.

 

Aux élections présidentielles de 2007, les retraités ont voté majoritairement pour la droite mais il faut relativiser.*

L'heure va bientôt sonner de faire le bilan du quinquennat de Sarkozy et de ses réformes en faveur des banquiers, des hommes d'affaires, des spéculateurs et plus généralement du libéralisme dont il a été le sauveur en endettant le pays pour  restaurer les profits du CAC40.

Mais pour l'instant, l'heure est à l'action.

Les retraités, le 6 Octobre, seront dans les rues des principales villes de France pour manifester leurs désaccords avec cette politique qui les a dépouillés notamment en matière de niveau de vie.

Manifestement, ces retraités, ceux provenant du salariat, ont toutes les raisons de marquer politiquement leur hostilité à cette droite UMP qui les a appauvris depuis 2002, même si avant les socialistes avaient eux aussi mis la main à la pâte, notamment à partir d'une politique de rigueur à partir de 1982 où les salaires, les retraites, les droits à la santé ont commencé à être rognés, puis ensuite Rocard qui leur a imposé la CSG.

Si on y regarde de plus près, tous les paramètres de  la vie sociale des retraités-es sont aujourd'hui dans le rouge.

Aucun n'y échappe.

L'accélérateur a été conséquent depuis l'arrivée de Sarkozy au pouvoir en 2007.

PENSIONS ET RETRAITES : la dégringolade en 5 ans s'est accentuée à travers le quasi-blocage des revalorisations que ce soit du régime général que des retraites complémentaires où l'addition est d'ailleurs plus lourde du fait des accords conclus entre les partenaires sociaux (sauf la CGT).Il n'est pas rare maintenant de voir des retraités-es s'adresser au Secours Populaire, aux restaurants du cœur et même faire les poubelles.

SANTE : Les retraités-es sont particulièrement victimes des mesures dites "d'économies" sur les médicaments, l'hospitalisation, les soins à domicile. Les taux de remboursements ont singulièrement baissés et les mutuelles, de ce fait, ont dû augmenter très fortement les cotisations amenant des personnes âgées à se retirer et à ne plus se rendre chez leur médecin. Les nouvelles mesures Fillon pour mettre en place la règle d'or vont amener des augmentations de cotisations mutuelles de plus 6,5 % en 2012.La mutuelle est entrain de devenir le réceptacle pour toutes les remises en cause en matière de santé.

Intolérable.

LE LOGEMENT: Certes des retraités sont devenus propriétaires de leurs logements après des années de remboursement durant leur activité à des taux parfois très élevés et n'ont plus de loyer à payer en retraite, mais un nombre important d'entre eux sont à loyers et les prix exorbitants des locations grèvent de plus en plus leur pouvoir d'achat: certains sont aujourd'hui dans des conditions d'habitat précaire et parfois dorment dans leur voiture.

ENERGIE:  Toutes les sources d'énergie nécessaires pour le chauffage, la cuisine, l'éclairage, les transports ont augmenté considérablement et les personnes âgées consacrent une part de plus en plus grande de leur budget à ce poste: les aidants qui visitent ces personnes âgées peuvent témoigner que de plus en plus de ces personnes réduisent leur consommation au point que certaines vivent des hivers entiers avec peu de chauffage.

IMPOTS ET FISCALITE: Les décisions gouvernementales touchent bien sûr tous les travailleurs mais les retraités ont vu ces dernières années des modifications à leur imposition comme par exemple la suppression de la 1/2 part supplémentaire pour les personnes vivant seules et ayant élevé un enfant et maintenant  semble se préparer la suppression pour les retraités de l'abattement des 10 % après celui de 20 % il y a quelques années.

Voilà toute une série de mesures qui affectent particulièrement les retraités et l'on pourrait rajouter d'autres situations vécues dramatiquement par les personnes âgées et en particulier sur la perte d'autonomie et le coût de plus en plus élevé pour les familles si la personne doit entrer en maison de retraite.

Enfin, si l'on  y rajoute les mesures prises en 2010 par la réforme des retraites, le recul de l'âge de la retraite va considérablement dégradé la situation des futurs retraités en niveau de pension.

Le bilan Sarkozien pour les retraités salariés est donc catastrophique.

Bien sûr, l'intéressé reviendra sur les mesures sécuritaires, par des campagnes alarmistes, il tentera de détourner la colère des anciens en misant sur l'insécurité qu'il a d'ailleurs accentué (son bilan est négatif sur toute la ligne).

Coté gauche, les retraités peuvent compter sur le PCF et le Front de gauche, le programme partagé apporte des propositions qui vont totalement à l'opposé de ce séisme social qu'a engendré Sarkozy en direction des personnes âgées.

Coté socialiste, les choses sont plus floues (comme d'habitude), néanmoins il faudra se rappeler qu'Hollande envisage de laisser la retraite à 62 ans sans abattement et au maximum 67 ans pour le taux plein.

Les socialistes sont aussi les instigateurs de la CSG et ceux-ci parlent volontiers d'une augmentation de la CSG pour les retraités.

Ne pas oublier que toutes ces stratégies ont visé à remettre en cause sur le fond le financement de la sécurité sociale et le déficit provient du manque de recette à cause de l'abaissement des salaires, du chômage et de la précarité de l'emploi, des exonérations de cotisations sociales dont bénéficie le patronat (32 milliards en 2010).

Voilà tout un panorama de la situation faite aux retraités et l'on peut remarquer que leurs conditions de vie se sont abaissées depuis les décrets Balladur Veil de 1993 et depuis cette époque l'on peut estimer que les retraités ont perdus plus de 20 % de leur retraite.

Le bilan de Sarkozy est exécrable pour les retraités.

 

Bernard LAMIRAND

*à noter que les retraités regroupent un ensemble très divers (salariés en majorité mais aussi commerçants, artisans, exploitants agricoles, professions libérales.

   

Commenter cet article