LES PROFITS A GDF SUEZ AU DETRIMENT DES USAGERS

Publié le 2 Août 2012

LES PROFITEURS DE SUEZ

LA-FLAMME-DU-PROFIT.jpg 

Suez était un groupe industriel franco-belge. C'était un des leaders mondiaux dans les domaines de l'énergie (électricité et gaz) et de l'environnement (eau et propreté). Ce groupe a fusionné en 2008 avec Gaz de France pour donner naissance à GDF SUEZ et à Suez Environnement nous dit wikypédia.

On pourrait discuter longuement sur l’histoire de ce groupe issu d’une des dénationalisations en 1987 sous le gouvernement de Chirac : la Compagnie financière de Suez qui ensuite se regroupera avec la Lyonnaise des eaux  puis avec des intérêts dans les groupes financiers issus de la casse de la sidérurgie Belge et en particulier COKERILL avec le profiteur Albert frères et ses amis canadiens dont le dénommé Desmarais ami de Sarkozy pour arriver sous la gouvernance Sarkozienne à fusionner avec Gaz de France enlevé par les soins de Sarkozy de la sphère nationale.

Depuis ce temps le prix du gaz augmente sans arrêt et les profits aussi.

L’usager paye les profits des Desmarais, Saint-frères ? Arnault .

Un communiqué est tombé hier après-midi indiquant que GDF-Suez va facturer 290 millions d’euros à ses usagers suite à l’annulation par le Conseil d’Etat du gel tarifaire pour la période du 1er octobre 2011 au 1er janvier 2012.

Ainsi, benoitement, après avoir obtenu le feu vert du Conseil d’état ( on se demande de quoi se mêle les crânes d’obus de cet organisme anti-démocratique sur les prix pratiqués), cette entreprise de profiteurs compte bien récupérer ces 295 millions pour les mettre dans l’escarcelle des rentes et dividendes pour les filous du capital qui hantent cette entreprise et pourrissent la vie des honnêtes gens qui paye des factures de gaz et d’eau de plus en plus élevées pour satisfaire leurs dépenses parasitaires.

Les résultats financiers de ce groupe viennent d’être connus : ils montrent à quel point il est plus qu’urgent de nationaliser cette entreprises, sans indemnités et sans parachutes dorés, et la déclaration de son Président Mestrallet qui s’engraisse depuis des années est démonstrative de l’intérêt que ce groupe porte pour les citoyens qu’il dépouille : .

Pour le premier semestre 2012 :

Chiffre d’affaires : 50,5 milliards d’euros (+ 10,6%)

Ebitda : 9,2 milliards d’euros (+ 4,2%)

Résultat net récurrent, part du Groupe1 : 2,5 milliards d’euros (+ 6,0%)

Free cash flow : 4,7 milliards d’euros (+ 5,4%)

Dette nette : 45,1 milliards d’euros

Celui-ci nous dit sans forfanterie : « Le Groupe maintient sa politique de rémunération durable et compétitive de ses actionnaires et confirme un dividende 2012 stable ou en croissance. GDF SUEZ versera le 25 octobre 2012 un acompte sur dividende de 0,83 euro par action au titre de l’exercice 2012 dont la date de détachement est fixée au 25 septembre 2012. Dans le cadre du financement de la transaction de rachat des participations minoritaires d’International Power, les actionnaires de GDF SUEZ auront exceptionnellement la possibilité de recevoir cet acompte sous forme d’actions ».

Son PDG Gérard Mestrallet ne touche t’il un  salaire annuel de 3,3 millions, il pourra payer son gaz sereinement et ne recevra pas un rappel pour difficulté de paiement.

Tous ces individus qui dirigent ces groupes et ont des actions à GDF -SUEZ, ont donc tout intérêt à ce que leur magot grossisse au détriment des usagers qu’ils roulent  pas des prix du gaz toujours plus élevés.

L’Etat détient encore 36 % du capital : il est temps de remettre cette entreprise dans le statut nationalisé et en tous les cas de faire en sorte de bloquer l’application de la décision de Suez GDF de ponctionner les usagers de 295 millions d’Euros.

Il est de plus en plus indispensable de mettre fin à ces pratiques qui permettent à des individus de s’octroyer, de par leur conseil d’administration, le produit des richesses créées.

Bernard LAMIRAND

Rédigé par aragon 43

Publié dans #Actualités

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article