Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

LE VOTE OUVRIER

Publié le 24 Avril 2011 par aragon 43 in politique

divers_005.gifLE VOTE DES OUVRIERS

Un sondage vient de lancer l'idée que les ouvriers voteraient largement (plus de 36 %) pour la fille à Le Pen.

La promotion des thèses xénophobes et racistes s'organisent à coups de sondage et d'émissions télévisuelles préfabriquées.

Dans ce sondage le candidat choisi par Pierre Laurent (Mélenchon) ne ferait que 2 % .

Après avoir mis digresser sur les syndicats  qui seraient envahis de membres Front national, voici donc l'intox des médias autour d'une classe ouvrière se ralliant à l'extrême droite distillant ses vieux messages haineux.

Derrière cela, il y a le jeu politicien que Sarkozy organise pour arriver à un second tour des présidentielles dans une configuration semblable à 2002 où Jospin (celui qui ne pouvait rien faire contre le capital: voir LU) passa derrière Chirac et Le Pen.

Nous assistons là à une besogne virtuelle pour accréditer l'idée qu'il n'y a plus de force de gauche en mesure de représenter le peuple et que la fille du nauséabond Le Pen serait celle qui porte sur sa protubérance populiste le devenir social.

Une stratégie que l'hôte de l'Elysée compte compenser par sa propre présence chez les salariés avec la distribution de bons d'achat Sarkozy de 1000 Euros, comme à la foire, quand l'amuseur lance des faux billets dans la foule.

Avec la fille Le Pen, on se croirait chez Le Docteur Jekyll, philanthrope obsédé par sa double personnalité, mettant au point une drogue pour séparer son bon côté de son coté dégoûtant. C'est ce dernier qui, nuit après nuit, prendra le dessus en le transformant en un sinistre Monsieur Hyde.

Ce travail va de pair avec les discours de plus en plus xénophobes, racistes, discriminatoires, sécuritaires, autoritaires d'une droite sarkozienne aux abois.

Sarkozy n'a plus que cette roue de secours pour donner le change à un quinquennat présidentiel où il aura porté la présidence de la République au suffrage universel à sa négation la plus absolue.

La droite joue donc avec le feu. Une droite qui retrouve ses deux faces: celle proche du pétainisme et celle d'un gaullisme moribond qui n'a plus que Monsieur de Villepin pour tenter de la ressusciter.

Nous allons donc assister à toutes les effluves maurassiennes et pétainistes et le Front National n'est qu'un instrument de la bourgeoisie utile pour faire face à une situation de crise qui met son assise en jeu.

Le capitalisme quand il est en difficulté, en péril, est capable des pires moyens pour demeurer au pouvoir en France et dans le monde.

Regardons ce qui se passe en Europe, matrice du capitalisme, un à un  les pays adhérents à l'Europe du capital  (les 27) sont dominés par la droite et les partis fascistes renaissent dans les miasmes et les frasques des serviteurs de ce système. La Hongrie par exemple retourne à ses vieilles traditions fascistes d'avant guerre.

Regardons aussi ce qui permet à ces extrêmes la possibilité de renaitre dans la lisier et les déjections du libéralisme ou du social libéralisme qui domine l'Europe. La classe ouvrière attend beaucoup d'une gauche qui soit vraiment à gauche et elle se désespère de ne pas la trouver à un moment où la crise du système la rend de plus en plus appauvrie.

Cette classe ouvrière souffre énormément, elle a besoin d'un syndicalisme à la hauteur de l'enjeu politique qui peut conduire au pire si les salariés laissent faire, un syndicalisme qui créé les conditions de l'unité d'action, qui soit au cœur des problèmes à affronter et qui engage des luttes autour des salaires, des retraites, de l'emploi et des conditions de travail.

Il faut préparer un nouveau 1936, un 36 d'aujourd'hui.

La lettre de Bernard Thibault invite tous les travailleurs à ne pas se laisser prendre par ces subterfuges qui consisterait à croire que le Front national serait de nature à redonner du social à ce pays. Il ne faut pas hésiter à publier et distribuer cette lettre et d'en discuter avec les salariés.

L'extrême droite et sa représentante en France  cultive de nouvelles formes de stigmatisation  enfermant la France dans ses frontières, rejetant l'autre ( le voisin de palier, l'immigré, le musulman, le basané, le noir, celui qui ne croit pas, l'homosexuel) etc.

Ces phénomènes apparaissent toujours dans notre histoire à des moments difficiles et sont souvent l'œuvre de ceux qui cherchent à diviser, à opposer les travailleurs entre eux pour dominer afin que les travailleurs acceptent de payer le prix fort  d'une crise du système dont ils ne sont aucunement responsables.

Oui, actuellement, il y a des fragilité dans le monde du travail: les souffrances, les injustices, les inégalités, le fric que se partagent quelques privilégiés, les heurtent profondément et ils ne trouvent plus l'alternative chez ceux censés les représenter.

Regardons ces bouffons qui défilent en boucle tous les jours à la télévision dans un ballet bien réglé et qui vendent une marchandise avariée: celle de ce libéralisme qui fait tant de mal aux travailleurs.

Ce midi, sur la deuxième chaine était interviewé le sieur Valls, jeune prétendant, pour présenter son nouveau livre. Qu'avons-nous entendu ? Tout simplement un personnage vantant sa frimousse de jeune premier pour nous dire qu'il avait rendez-vous avec la France comme Sarkozy l'avait eu en 2007.

Et le grand absent de tout cela, c'est celui qui est censé représenté le peuple:  les ouvriers (es), les ingénieurs cadres et techniciens, les employés, les femmes, les immigrés, où il est ce parti qui a tant fait contre le fascisme et l'extrême droite.

Il est le seul à pouvoir combattre ces idées racistes et xénophobes et dire qu'il faut redonner la parole au peuple, mais plus une parole volée pour élire un monarque pour cinq ans.

Il n'est pas trop tard pour qu'il fasse irruption dans cette période électorale et qu'il aide aux luttes capables de révolutionner ce pays.

Ce parti s'appelle le Parti communiste français.

Bernard LAMIRAND   

Commenter cet article

Gourmel Michel 25/04/2011 12:55



Malheureusement, la classe ouvrière française est abandonnée, même par le parti et Mélenchon plus encore, quand on voit le
soutien apporté par Pierre Laurent et Marie-George à l’Euro ! ! !


On ouvre nous même à Marine des boulevards, pour soi-disant ne pas défendre les mêmes intérêts qu’elle … on soutien l’euro … alors qu’on ne sait pas du tout si, menteuse comme un vulgaire Sarko,
arrivée au pouvoir, elle s’attaquerait à l’euro ! ? Elle est fille de milliardaire et ses intérêts sont avec l’euro ! Les fascistes ont toujours été très bien vu de l’union
européenne rappelons nous l’extrême droite autrichienne, et sa casse des services publics, du social, des fonctionnaires, des scalaires, etc..


 


Avec raison,


Plus des ¾ : 76 % des ouvriers pensassent que la crise a été aggravée par l’euro


5/6 soit 85 % des employés pensent que la crise a été aggravée par l’euro


Tous ses gens là sont abandonnés par le parti ! C’est une
catastrophe ! ! !


Et ce sondage a été publié par l’Huma qui a osé faire çà le 15 janvier 2011 ! ! ! Alors que Marie-George, Pierre et Mélanchon ont pris parti pour l’euro.


Soi-disant au nom de la solidarité avec les pays pauvres de
l’Europe : Les PIIGS (autrefois Pigs cochons en anglais, terme journalistique des médias de la finance de langue anglaise se moquant de ces pays) PIIGS = Portugal,
Italie, Irlande, Grèce, Spain (Espagne)


Or la solidarité dont nous parlent Marie-George, Pierre et Jean-Luc est un étranglement des pays par l’Union Européenne de Barroso, le FMI de Strauss-Khan … et bien sûr leurs propres dirigeants
(si on peut appeler propres des gouvernements qui écrasent leur pays au service des spéculateurs !


 


Sans oublier que Mélenchon a voté pour la zone d’exclusion aérienne en Libye, dont on était sûr que Sarko, Cameron et Bush 3 (Obama) allaient se servir pour faire la guerre au profit des
pétroliers US


Gremetz est exclu de groupe communiste pour avoir passé sa colère sur Éric Besson, et sa secrétaire d’État qui s’étaient mal garés ! ! ! Besson dont la carrière ultra-droite
raciste xénophobe, anti-islamique, arabo-phobe, n’est plus à démontrer ! même s’ils e dit socialiste (national-socialiste peut-être) qui méritait bien d’être !


 


Pas étonnant que les ouvriers et employés, qui regardent la télé qui passe en boucle Marine depuis 4 mois, croient se réfugier chez elle alors qu’ils se jettent dans la gueule du loup. La
manipulation du sondage, réside dans le fait qu’on ne nous dit jamais combien il y a d’abstention de blancs et de nuls ! Ce qui démultiplie les votes pour ces ultra-libéraux.


Mais il n’y a sans doute pas de manipulation dans le fait de dire que, depuis que Mitterrand est allé chercher Le Pen le 22 juin 1982, les ouvriers votent de plus en plus pour Le Pen, recours des
libéraux et de sa presse qui savent que leurs intérêts seront très biens défendus.