LA FRANCE : QUELLE EST SA POLITIQUE INTERNATIONALE ?

Publié le 2 Novembre 2012

280px-Géricault - La zattera della Medusa

La politique étrangères de la France, c'est comme

le radeau de la méduse: elledérive dangereusement.

 

 

 

AFFAIRES INTERNATIONALES : QUELLE EST LA POLITIQUE DE LA FRANCE?

Deux faits m’inspirent réflexion : la venue en France de Benyamin  Netanyahu, premier ministre de l’Etat d’Israël et l’arrestation et la remise aux autorités espagnoles d’ Aurore Martin, militante basque  française du parti Batasuna reconnu légal en France.

Ou va donc la politique française des affaires étrangères ?

Nous pouvons nous poser la question au vu de ces deux seules informations de ce matin.

Recevoir ce premier ministre israélien, homme de droite, allié avec les pires extrémistes juifs qui colonisent les terres des palestiniens, montre que la politique étrangère de Hollande se tourne vers les vieilles alliances que les socialistes de la SFIO ont conduit dans les années troubles de la décolonisation et des interventions qu’ils faisaient avec la participation des gouvernants israéliens de l’époque et chacun peu se souvenir de leur expédition ratée en Egypte.

Politique qui se tourne résolument vers cette droite israélienne qui dirige le pays et on le voit avec le fait que la France de Hollande ne reconnaitra pas à l’ONU, à l’Assemblée générale, l’Etat palestinien, en  se contentant d’une simple suggestion d’une négociation dont on sait qu’elle est devenue impossible sous le règne de cet homme d’extrême droite qu’est Benyamin Netanyahu qui doit se frotter les mains d’avoir obtenu de Hollande une telle crédibilité par sa visite qui n’avait rien du simple protocole d’une visite quelconque d’un chef d’état de passage à Paris.

De plus le cliquetis des armes semblent aussi être de mise pour l’Iran et l’emporte sur de véritables négociations qui devraient intervenir pour éliminer toutes les armes nucléaires de cette région, y compris israéliennes.

Remettre une citoyenne française de l’organisation politique Batasuna, reconnue légalement en France, est un déni de nationalité et de démocratie, car cette personne n’a fait que défendre dans un meeting publique son désir de l’indépendance du peuple basque comme le font sans doute d’autres personnes dans leur pays sans qu’on leur dise quelque chose comme par exemple les flamands en Belgique qui revendiquent l’indépendance de la Flandres.

On indique qu’Aurore Martin a épuisé tous les recours y compris de droits de l’homme européen. Vaste blague, un gouvernement peut toujours ne pas appliquer les décisions qui viennent troubler la démocratie y compris quand des règles sont de nature à la fouler au pied car c’est ce gouvernement espagnol qui a lancé ce mandat d’arrêt européen sur un parti reconnu en France parce qu’il a légiféré que ce parti politique est interdit en Espagne.

Si demain, nous devons suivre les poursuites qu’engagent divers pays qui ne reconnaissent pas des partis qui ne sont pas de leur convenance, il est à parier que les renvois dans les geôles des dictateurs seront nombreuses et décrédibiliseront le pays des droits de l’homme et je pense en particulier à tous ces militants poursuivis dans leur pays comme par exemple de ces dictatures sud-américaines où africaines où encore celle que nos gouvernants socialistes valorisent en ce moment comme l’Arabie Saoudite, la Lybie sans Kadhafi, l’Egypte sous le contrôle des frères musulmans, la Birmanie, le Koweït ou le Qatar et pourquoi ne pas faire la même chose pour les militants russes qui luttent contre Poutine en les renvoyant à Moscou.

Ce qui vient de se passer avec Aurore Martin est une alerte sérieuse : ce gouvernement est prêt à céder à  l’autoritarisme qui se développe dangereusement en Europe.

Oui, la politique française des socialistes  se tourne vers ses vieux démons, celle du temps où elle a menée l’expédition  avortée du Canal de Suez pour défendre les gros intérêts capitalistes .

Bernard LAMIRAND 

Rédigé par aragon 43

Publié dans #Actualités

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gourmel Michel 04/11/2012 11:59


Tout se tient ! Espagne banlieue, Paris-Damas…


Le terrorisme justifie toutes les mesure de répression et de police (jusqu’à tuer des
citoyens comme on l’a vu récemment quand elle abattit Jeremy Louis Sydney*), sans justice, sans aucun droit de l’Homme dont ils parlent
comme des perroquets, le terrorisme savamment entretenu par les gouvernements de l’OTAN et leur alliance avec Al Qaeda et les frères musulmans de Paris ou de Damas, permet tout.


Hollande permet à son copain obscurantiste, islamique fondamentaliste, monarque absolu du Qatar de former des terroristes dans les banlieues en France comme en Syrie, en Libye ou au Liban …


 


La France n'a pas de politique individuelle, elle a celle de l'UE en remorque de la politique de l'OTAN c'est à dire, US de Bush, inchangée par Obama : Le Nouvel Ordre Mondial, le Grand Moyen
orient, les guerres sans fin, comme on le voit avec la guerre désirée apr Hollande au Mali, destabilisation du Magreb dû à la guerre inventée par l'OTAN en Libye, les bombardements d'Israël au
Soudan ...


(*) http://www.wsws.org/fr/articles/2012/oct2012/fran-o15.shtml


Curieusement, selon la police, les amis de la victimes ont échappé à la police, en allant travailler ... avec les occidentaux … pour semer la terreur en Syrie … la boucle est bouclée