L'HIVER SOCIAL-LIBERAL

Publié le 20 Janvier 2013

   

 

L’HIVER SOCIAL LIBERAL  Poème de Bernard LAMIRAND


che-18-1709-secoursdupotage1p.jpg

Le potage comme secours pendant la famine hiver 1709 à Paris

 

A peine les vœux passés par l’Elysée

Le froid s’installe dans les chaumières

Il neige des accords frelatés

Hollande et Ayrault en sont fiers

 

L’hiver social-libéral pénètre partout

Jusqu’aux plus petites encoignures

Peuple trompé n’a que dégout

Pour manquements et forfaitures

 

La neige tombe ce matin drue

Elle montre tous les contours

Des renoncements des hurluberlus

Patronat glisse sa luge vautour

 

Au loin dans les sables l’armée patauge

Honni qui mali pense

l’heure est rouge sauge

Expédition vers quelle obédience

 

Fabius faux-dieu romain

Laboure sillage interventionniste

Les canons pour lendemains

Renie et devient belliciste

 

A droite les singes s’agitent

Pour eux point de mariage homo

Vers le crucifix se précipitent

Pour des mariages cathos

 

Dans le matin hivernal

Des hommes et de femmes réagissent

Pour eux le printemps du social

Que luttes de classe partout rugissent

 

 

Bernard LAMIRAND

 

 

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

LOUANCHI 22/01/2013 18:43


HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE :


lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news


En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des
arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A
l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques
minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul
aujourd'hui se décide à parler.


 


35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la
honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


 


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de
ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi
joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012
sur radio-alpes.net