Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

HOPITAL MONTAUBAN EST- CE UN CRIME D'ETAT ?

Publié le 13 Mai 2011 par aragon 43 in Actualités

Hopital_Creil.jpgHOPITAL DE MONTAUBAN EST-CE UN CRIME D'ETAT ?

C'est pénible de dire cela, mais on se doit de s'interroger.

Ce qui vient de se passer à Montauban est grave: c'est la résultante des politiques mises en place depuis des années visant à transformer l'hôpital en une sorte d'entreprise priorisant les calculs froids financiers .

Le regroupement d'hôpitaux de proximité dans un seul lieu, dans des usines de santé devenant petit à petit des centres de profits, avec toujours moins de moyens humains, entrainent de facto ce genre d'accidents.

Ainsi une jeune femme s'est retrouvée seule au moment d'accoucher et son bébé, prématuré, n'a pas pu avoir les soins nécessaires pour vivre devant le manque de personnels.

Terrible constat que conduit cette inhumanité financière qui règne maintenant dans ces lieux où ne devraient être que prioritaires que soigner et secourir.

La maternité a été un progrès immense et a sorti les femmes de l'angoisse devant les risques de mort-né à la naissance : notre pays, de ce fait, a le  taux le plus faible de décès lors de l'accouchement: cela est remis en cause avec les usines à naissances que nous aménage la loi HPST *.

Dans cet hôpital s'est produit ce qui va se fabriquer de plus en plus avec cette mixtion capitaliste: l'agglutinement dans un seul lieu opératoire de personnes à soigner ou à opérer d'urgence, avec numéro d'attente, personnel millimétré , lits en nombre réduit et donc incapacité de faire face à des coups de bourre.

Des usines à soins vont s'ériger et remplacer de plus en plus, dans un cadre anonyme, nos hôpitaux humains de proximité.

Il faut s'en indigner et se révolter.

Et alors, nous aurons des communiqués pisseux comme celui sorti par la direction de l'hôpital de Montauban : "les effectifs présents étaient conformes à la réglementation en vigueur".

Un communiqué ressemblant à ces déclarations froides  des PDG privés occupés uniquement à vérifier les courbes financières de leurs actions et stock-options.

La loi HPST conduit inéluctablement à ce genre de sortie de route et à des accidents graves à l'hôpital public avec un taux de décès que l'on considérera comme résultant d'une normalité financière en matière de risques comme les taux actuaires des assurances.

Je pense aussi que cette loi ne vise qu'à préparer la transformation de l'hôpital public en hôpital à profit. C'est d'ailleurs déjà le cas dans des services où règnent les mandarins du privé.

D'où mon jugement, cette loi HPST conduit et conduira à ce que des milliers d'hommes, de femmes, d'enfants feront les frais de cette loi "antisanté".

Actuellement tous les hôpitaux sont mis à la diète, les budgets sont rognés, les malades en subissent les conséquences ainsi que les personnels. J'en ai la preuve à Creil, où les financiers dirigent maintenant cet hôpital qui n'en peut plus dans le manque de moyens pour soigner les gens.

Je viens d'apprendre que les investissements prévus pour cet hôpital, en cours de réalisations, viennent d'être arrêtés par décisions de l'Ars. Ce préfet hospitalier de la région, sous prétexte que les municipalités de l'agglomération creilloise refusent un regroupement hospitalier qui feraient disparaitre des services et des hôpitaux de proximité, vient d'exercer ce chantage.

C'est honteux d'autant plus que l'arrêt des travaux, la suppression d'une deuxième tranche prévue va coûter les yeux de la tête aux contribuables car il faudra payer les desdits.

Un vieux dicton dit: dis moi qui tu hantes je te dirais qui tu es": eh bien, pour l'hôpital je dirais: "dis moi qui tient les comptes financiers et je te dirais combien de lits il restera et combien de personnels en moins et le risques de sortir les pieds devant".

 

Bernard LAMIRAND

Commenter cet article