HOLLANDE : UN CHOIX CORNELIEN ?

Publié le 9 Septembre 2012

388727 10150497922734474 638444473 8446048 1162070067 nHOLLANDE : UN CHOIX CORNELIEN ?

 

Ou il choisi le peuple ou il choisit la finance internationale : le choix est clair.

 

Hollande, ce dimanche soir, interviendra à la télévision pour recadrer sa politique face à la pression de la droite et aussi par rapport à la déception qui s’affiche parmi les électeurs de gauche qui avaient cru qu’avec un vote anti-Sarkozy pour Hollande cela aurait suffi.

Les déplacements d’une escouade importante de ministres à l’université d’été du Medef pour rassurer les patrons n’ont donc pas été suffisants, y compris les gages donnés par le premier ministre autour d’une politique visant à favoriser une compétitivité par la réduction du coût du travail.

Les sondages donnent à Hollande une côte qui va ressembler de plus en plus à celle de Sarkozy.

La droite se frotte les mains, Fillon se dresse sur ses béquilles antisociales.

La droite n’en n’espérait pas tant et elle se déchaine au fur et à mesure que les socialistes, désireux de ne pas effaroucher le capital, se calent sur une politique émanant de la droite libérale européenne dirigée par l’Allemagne et la chancelière Merkel.

A force de faire risette au patronat, celui-ci se fait de plus en plus arrogant pour en demander plus. Et que dire de cette rencontre d’un premier ministre socialiste avec un patron réactionnaire de la pire espèce, le dénommé Bernard Arnault, qui, à peine sorti de Matignon s’est empressé d’accentuer la pression pour réduire la fiscalité des patrons et en demandant à la Belgique d’accepter qu’il devienne sujet de sa majesté le roi des belges et par ricochet du prince de Monaco qui lui permettra de ne plus payer du tout d’impôts.

Il faut dire que les circonvolutions de Moscovici, des ballons d’essai des socialistes eux-mêmes, parus dans la presse sur une remise en cause de la taxation des revenus des riches au-dessus d’un million d’euros avait rempli d’aise les patrons du CAC 40.

Le démenti de Hollande, grâce à la montée de la colère des électeurs de gauche, les as certainement décidé à jouer le grand jeu du départ vers d’autres pays pour préserver leur butin pris en France aux travailleurs et aux autres contribuables  qui devraient alors payer la note des catastrophes spéculatives que ces gens là ont fait et qui abouti à cette crise systématique du capital.

Inadmissible !

Hollande ne pourra continuer longtemps à circonvoluer entre les intérêts du capital et la protection des travailleurs qu’il laisse de plus en plus de coté pour opter vers  le refrain patronal de la compétitivité en réduisant les charges dites sociales.

Le parti communiste français a raison de dire qu’il ne faut pas seulement compter les mauvais coups et agir pour que le choix de Hollande se tourne vers le monde du travail.

On ne peut en effet attendre l’échec consommé de ce gouvernement pour dire : «  voyez, nous on est les meilleurs ! » ; en effet cela se fera sur un champ de ruine sociale.

Il faut donc agir tout de suite comme le préconise la CGT.

Il faut faire en sorte qu’Hollande choisisse, face à cette crise qui bouleverse tous les schémas envisagés par l’élection, de mettre sa politique complètement à gauche et de favoriser le travail et son prix plutôt que le capital et ses rentes.

Favoriser le travail, c’est augmenter les salaires et c’est réduire la part qui revient au profit qui est la cause de l’endettement actuel : réduire l’endettement c’est donc frapper le capital, c’est dire haut et clair aux français qu’il est inadmissible que le peuple du travail paye pour le peuple de la finance qui s’en est mis plein les poches comme ce milliardaire Arnault.

La politique gouvernementale doit alors se porter pour réduire les coûts exorbitants du capital qui appauvrit tous les français et créé les conditions du chômage et de la récession qui se produira si le gouvernement ne prend pas l’argent là où il est.

.

Hollande choisit ton camp, il est encore temps.

 

Bernard LAMIRAND

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article