Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

HAUSSES DES PRIX POUR PAYER LES DIVIDENDES DE CES MESSIEURS DU PETROLE ET DU GAZ

Publié le 5 Avril 2011 par aragon 43 in Actualités

arton42.jpgHAUSSE DES PRIX ET HAUSSE DES DIVIDENDES

Faut le faire !

Ce gouvernement d'enfoirés vient de nous dire, la main sur le cœur, qu'il prend la mesure des hausses de prix et annonce le blocage du prix du gaz et une limitation du prix de l'électricité.

Tout cela en fanfare, ce soir, sur toutes les chaines de télévision, avec les perroquets chargés d'annoncer la bonne nouvelle.

Ils nous prennent vraiment pour des demeurés. Ces pseudo-mesures, le gouvernement a pris bien soin d'attendre la hausse intervenue au 1er avril pour édicter un blocage du prix du gaz.

Une hausse auquelle il avait donné son aval aux compagnies privées.

Ce gouvernement, s'il eut été courageux, aurait dû annuler les hausses intervenues depuis 1 an (20%) qui sont allées dans les coffres forts des actionnaires de Suez-Gaz de France.

Nous serions en droit de réclamer le remboursement, car ces hausses, édictées en fonction d'un prix du pétrole ne correspond plus parce que  le gaz est acheté à un prix nettement inférieur.

Quand au prix de gas-oil et de l'essence, il bat les records et les actionnaires de chez Total se frottent les mains, le fric pompé aux automobilistes  leur rapporte gros en ce moment..

On peut s'interroger sur ce manque de réaction et ce laisser faire qui a permis aux grands marchands d'énergie de se faire des "couilles en or". Tout simplement, le client comme ils disent, payent les dividendes alors qu'avant, avec gaz de France, entreprise nationale, cela n'existait pas.

Voilà  à quoi sert une privatisation: faire du fric.

On paye les dividendes mais en même temps le gouvernement nous fait payer la crise des subprimes, les aides aux banquiers et aux grosses firmes du CAC 40. Tout ce beau monde a d'ailleurs fait des profits records en 2010.

Il est évident que l'argent qui rentre dans les caisses d l'état en taxes sert à réduire les dettes contractées et les relents du capital : c'est donc un impôt supplémentaire à travers les hausses de tarifs.

Et pendant ce temps là, les salariés et les retraités, font grise mine, les hausses des salaires restent limitées à quelques ajustements.

Oui, nous avons un gouvernement pour les riches.

Il est temps que dans les entreprises on agisse, des luttes ont déjà montré le chemin avec des augmentations significatives.

Alors la rallonge, partout, doit devenir un leitmotiv.

Aucun patron ne peut être laissé tranquille: déposons nos revendications.

Avec le printemps, les bourgeons de la lutte doivent sortir de leur enveloppe et exploser comme les cerisiers japonais.

Qu'une pluie de pétales salariales viennent exhaler des odeurs salariales.

Bernard LAMIRAND

 

Nota: il n'y a pas d'argent pour les salariés et les retraités mais des milliards  viennent d'être dépensés pour intervenir en Libye et en Côte d'Ivoire.

Commenter cet article