Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

GBAGBO ET LE PETIT CAPORAL

Publié le 11 Avril 2011 par aragon 43 in Actualités

 

arton6017-aa2e4.jpgLaurent Gbagbo et le petit caporal de l'Elysée.

Laurent Gbagbo a été arrêté dans son palais ce jour.

Je n'ai aucune sympathie pour cet homme qui s'est comporté comme un roitelet après avoir remplacé d'autres roitelets aux ordres de la cellule africaine de l'Elysée depuis l'indépendance de ce pays.

Des milliers d'ivoiriens ont perdu la vie et l'on découvre des charniers auxquelles des forces du nouveau chef de la Côte d'Ivoire ont participé selon ce que dit la presse.

L'ex  collaborateur du FMI et ami de Sarkozy doit sa place à l'intervention française que le gouvernement français tente de minimiser.

L'intervention française devait soit disant protéger les populations. Cela fait rire plus d'un, car depuis Kolwezi avec Giscard, c'est la ritournelle habituelle pour dissimuler la mainmise des matières premières à travers des gouvernements croupions. En aucun cas, est-il claironné, la force française n'est intervenue pour faire prisonnier Gbagbo et sa famille. Cependant les mauvaises langues disent que ces forces françaises baptisées "Licornes" se sont arrêtées à  un mètre cinquante de Gbagbo pour passer ensuite le témoin aux troupes disparates du nouveau roitelet.

Sarkozy a peut-être trouvé le temps long devant la résistance du "Boulanger" comme est appelé Gbagbo par ses ennemis. Temps long parce que le petit caporal de Waterloo voit ses soldats de plomb planaient en Libye et ailleurs et il lui fallait démontrer qu'il est un bon représentant de l'OTAN et des "amerloques" avant les sommets des G8 et G20 dont il a le sceptre couronné jusqu'au prochain sommet.

En gros, le caporal de l'Elysée devait faire ses preuves pour être le gendarme attitré en Afrique.

Quelle note lui donneront ses pairs ?

Il faut dire qu'il ne pouvait être "chocolat" au royaume du cacao.

 

Bernard LAMIRAND

arton6017-aa2e4.jpg

 

 

 

 

Commenter cet article