Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

G8 G20 LES COLTS SONT PRETS CONTRE LES PAUVRES

Publié le 22 Mai 2011 par aragon 43 in politique

pipeau.jpgG8 - G20  A DEAUVILLE UN FILM  DE CANAILLES

Deauville est réputé comme un lieu de casino mais aussi un endroit sélect ou chaque année se déroule un festival du cinéma américain.

Un lieu où vont se réunir les filous du G8 et du G20 pour tenir un rodéo, libéral celui-là, où en guise de chevaux à dresser ce seront les travailleurs qui seront visés par les lassos de ces fripouilles de la planète.

Vous les connaissez:  ce sont ceux qui ont mis le monde du travail sur la paille pour renflouer les actionnaires dans cette crise du système qui n'en finit pas et pour cause,elle est durable et il faut qu'elle assure ses arrières.

C'est ce que feront les commis du grand capital, y compris la Chine, qui n'a plus rien à voir avec le communisme.

Regardons leurs dégâts, ces dégâts affectent tous les pays, pas seulement les plus pauvres. Eux retournent pour ainsi dire à l'âge de pierre notamment dans les pays du Sahel ou sur le pourtour de la Mer rouge, du coté de la Somalie,et ailleurs où des pays n'en peuvent plus au point que des révoltes éclatent ou vont éclater... tant mieux !

La crise a effondré de nombreuses économies, et parmi elles des économies dites prospères, comme celles de l'Europe.

Le sommet va se dérouler dans une ville française, Deauville, ville réputé bourgeoise, où les chefs d'Etat ne risque pas de s'encanailler avec la "racaille" du Havre ou de Dieppe, deux villes proches, mais deux villes où la situation des salariés et des retraités est rendu de plus en plus difficile par les choix de ces maitres du monde.

Sarkozy va pouvoir ainsi se dresser sur ses ergots, crête belliqueuse, sur le tas de fumier capitaliste, dont on peut dire qu'il ne cesse de projeter ses propres déchets.

Alors il faut faire bien. Sarkozy est un carnavaleux, il sait bien se grimer et apparaitre comme le phœnix ou encore faire le paon.

Sarkozy a ainsi fixé avec ses amis nantis la feuille de route: elle est déroutante.

Le titre d'abord:

"Ouverture de la conférence sur le renforcement de la dimension sociale de la mondialisation"

Puis :"Dans le cadre de la Présidence française du G20, le président de la République prononcera, lundi 23 mai 2011 à 9h30, le discours d’ouverture de la conférence de haut niveau consacrée au renforcement de la cohérence de l’action internationale des États et des organisations, afin d’améliorer la dimension sociale de la mondialisation."

Si nous ne serions pas dans cette situation dramatique pour les peuples du monde, il y aurait de quoi se plier de rire.

Voilà Sarkozy devenu un grand syndicaliste mondial et qui aurait pour souci d' améliorer la dimension sociale de la mondialisation.

Pourquoi n'a t'il pas commencé par la France ?

Depuis qu'il est au pouvoir, qu'a-t-il fait pour améliorer la situation sociale en France ?

Va-t-il rendre compte, à ses homologues, qu'il fut en 2010 aux prises avec plus 8 millions des salariés refusant sa réforme sur les retraites ?

Son bilan social en France est négatif. Dans tous les domaines, les droits des salariés et des retraités ont reculé. Salaires, retraites, durée du travail, santé, emploi etc… tous ces droits constitutifs d'un mieux être sont en chute libre, notamment depuis son arrivée au pouvoir en 2007.

Triste bilan social dont les seuls à se frotter les mains sont les actionnaires internationaux et le MEDEF.

Plus amplement, regardons l'Europe: l'écroulement est significatif, et montre que ce sont les travailleurs qui payent la note.

En ce moment des luttes se déclenchent face aux mesures drastiques prises par les gouvernements européens et par le FMI.

Il est dit, dans les objectifs développés par Sarkozy pour ce sommet, que le but est de soutenir l'emploi et renforcer la dimension sociale de la mondialisation. Et  pour bien l'affirmer il est précisé: "La présidence française du G20 fera avancer 4 objectifs prioritaires dans ce domaine : l'emploi, notamment des jeunes et des plus vulnérables ; la consolidation du socle de protection sociale ; le respect des droits sociaux et du travail ; et une meilleure cohérence des stratégies des organisations internationales. Les ministres du Travail et de l'Emploi se réuniront fin septembre sur cet agenda".

De qui se moque t'on !

La consolidation de la protection sociale -je rêve- venant de Sarkozy et de son acolyte Bertrant qui ont tout fait en France pour casser le droit à la retraite à 60 ans: c'est vaudevillesque.

Le respect des droits sociaux et du travail; quand on détricote ce droit issu de la libération et du conseil national de la résistance: c'est méprisable.

Une meilleure stratégie des organisations internationales, alors là quelle duplicité, toutes les organisations internationales sont dominées ou bâillonnées  par les stratégies du libéralisme: c'est de la fourberie.

L'OMC (Organisation du commerce mondial),l'OMS (organisation mondiale de la santé), le FMI (fond monétaire international) sont sous le contrôle du capital international et l'ONU  est le bras armé utile pour mettre à la raison les peuples récalcitrants.

Hier en Côte d'Ivoire, le chef de l'état est venu couronner son roitelet, avec l'accord de l'ONU et des autres roitelets africains. Le cacao vaut bien le déplacement.

Quand à l'emploi, celui des jeunes, il a  osé en parler et verser une larme de crocodile sur leur sort quand il dit qu'ils sont "vulnérables". Pourquoi sont-ils vulnérables ? Tout simplement parce que les mesures prises depuis des années tant par la sociale-démocratie que par la droite vise à ce que les jeunes soient de plus en plus précarisés dans l'emploi.

L'Europe bat des records de chômage concernant les jeunes.

En Espagne, sous un gouvernement socialiste appliquant les directives du FMI, du G8 et du G20, plus de 40 % des jeunes sont en chômage.

L'explosion dans ce pays est proche. L'occupation par la jeunesse des places des grandes villes espagnoles traduit leur révolte et le sentiment "du dégage", qui est parti de Tunisie et qui semble gagner l'Europe et les sheriffs du G8 et du G20 commencent certainement à avoir quelques frayeurs.

Ce somment de Deauville - haut lieu du cinéma américain- pue la concupiscence du capital, c'est comme un mauvais western où  seuls les colts comptent et sont prêts à être dégainés contre les pauvres de la planète.

C'est aussi le lieu des casinos, des amis de Sarkozy (Barrière), tout un symbole où les seigneurs du G8 et du G20 vont mettre aux enchères les droits des salariés pour leurs foutus dividendes.

 

Bernard LAMIRAND

Commenter cet article