CHAVEZ OU PARISOT Y A PAS PHOTO....

Publié le 10 Mars 2013

md0.libe.com.jpg

Parisot serre la paluche du dictateur du Qatar

 

CHAVEZ OU PARISOT ?


Le choix est vite fait ; Chavez l’homme du peuple et pas la Dame Parisot du Medef.

J’ai pris ma plume, pardon mon clavier, en entendant s’épancher la Présidente du Medef au journal de ce midi, sur la troisième chaine, concernant la disparition de Chavez et l’hommage qui lui a été rendu dans le monde entier.

Il s’agissait de la déclaration du Lurel, ministre des territoires d’Outre mer, représentant le gouvernement, dont les autres ministres, en particulier Fabius, s’étaient honteusement défilés pour ne pas y aller.

Je pense même que le Président de la République aurait dû se rendre aux obsèques de cet homme du peuple, mais voilà, Hollande n’est pas un homme du peuple.

Pourtant tous ces gens là, n’y regardent pas, y compris la droite Sarkozienne pour recevoir les pires dictateurs et l’on sait avec quel faste sont accueillis les dictatures des Emirats.

Qu’a déclaré la dame Parisot : «La déclaration du ministre Victorin Lurel est très choquante. Comment peut-on dire d'un homme qui était un dictateur, un démagogue, qui incarne le populisme dans toute son horreur, puisse avoir les qualités que prétend notre ministre », puis dans un raclement de gorge, la violence du propos se fit encore plus signifiant contre le ministre Lurel et je la cite : « Je pense qu'il déshonore notre pays, je pense qu'il déshonore notre gouvernement en s'exprimant ainsi » et se joignant à la critique de plusieurs députés de droite et du centre qui ont samedi dénoncé les propos du ministre et pour certains réclamé sa démission.

S'agissant du bilan économique de la présidence Chavez, Laurence Parisot a estimé qu'il n'avait pas su construire d'économie solide et durable à partir de cette richesse extraordinaire : le pétrole.

Qu’avait dit le ministre pour que la dame du patronat, qui exerce sa dictature de l’argent sur notre peuple, en soit toute verte de rage ? Il a déclaré : « que si on ne pouvait pas être d'accord avec telle ou telle action de Hugo Chavez, les gens sont fiers de ce qui a été fait en 14 ans de présidence ».

Eh bien, voilà qui est bien dit, Lurel estime donc Chavez comme un homme qui a aidé son peuple à se sortir de la misère et je rajouterai pour la dame Parisot, que ce sont les siens, les sociétés pétrolières et la grande bourgeoisie vénézuélienne, qui ont exercé la dictature de l’argent, l’exploitation éhontée de pauvre gens vivant dans des cabanes pendant que les compagnies s’en mettaient plein les poches et se construisaient de fantastiques villas dans les beaux quartier de Caracas.

Populisme dit-elle ; le mot est lâché quand il s’agit de servir le monde du travail, c’est alors du populisme et Madame Parisot a surtout horreur que des hommes de la trempe de Chavez se dressent contre ces dictatures patronales qui règnent dans le monde et asservissent des centaines de millions de pauvres gens qui n’ont qu’un dollar par jour pour vivre tout en travaillant dans les pires conditions.

Dictature, parlons-en : Chavez a respecté le suffrage universel, il a été élu démocratiquement à plusieurs reprises Madame Parisot, ce qui n’est pas le cas de nombreux dictateurs et roitelets d’Afrique avec qui vous avez les meilleures relations et avec qui les entreprises françaises établissent des contrats juteux notamment de ces pétroliers des émirats auxquels vous faites le déshonneur de la France de les recevoir dans votre siège.

Et puis, Madame Parisot, le déshonneur du gouvernement aurait été de ne pas envoyer de représentant, c’est cela qui aurait déshonoré la France.

Chavez est mort, son peuple par millions a défilé devant sa dépouille, ils ont juré de poursuivre le combat de Chavez Madame Parisot, quoiqu’il vous en déplaise .

Bernard LAMIRAND

 

Rédigé par aragon 43

Publié dans #Actualités

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Canaille le Rouge 10/03/2013 18:54


Ce coup ci pas de problème pour te lire