Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

CARLOS GHOSN EST SAUVE

Publié le 30 Avril 2011 par aragon 43 in Actualités

Logo-Renault-1024x1200-341x400CARLOS GHOSN PDG DE RENAULT EST SAUVE PAR LES ACTIONNAIRES

Carlos Ghosn, PDG de Renault, a eu la confiance de ses actionnaires après le scandale du faux espionnage et a résolu sa faute professionnelle en se punissant lui-même, une pichenette:  «Je confirme que j'ai décidé de renoncer à la part variable de ma rémunération pour 2010, ainsi qu'aux attributions de stocks options pour l'exercice de 2011». Une pichenette dis-je: en effet l'ami Ghosn est le dirigeant le mieux payé de France puisque sa rémunération avait atteint 9,2 millions d'euros en 2009.

Mais en même temps il faut servir les amis (es) et leur donner une tartine bien beurrée.

Ainsi a été approuvée (à 97,18 %) l'enveloppe de 1,2 million d'euros pour versement de jetons de présence aux administrateurs ainsi que le versement d'un dividende de 0,30 euro par action, le premier depuis deux ans est-il dit.

Avec de telles rémunérations le sacrifice du camarade Ghosn et de ses acolytes  ne les mettront pas sur la paille.

Un précédent vient d'être créer et j'invite tous les salariés qui ont été victimes d'une sanction de se punir eux-mêmes. Ainsi, on pourrait pour une faute professionnelle ne plus être licencié, ni mis à pied  mais simplement se séparer de quelques centimes d'euros à mettre par exemple dans la tirelire d'entraide de l'entreprise.

Parmi les heureux bénéficiaires des jetons de présence Renault nous trouvons ceux qui hantent de nombreux conseils d'administration du CAC 40 comme par exemple:

Thierry Desmarest PDG Total rémunération 2009 2.069.430 €

Franck Riboud PDG Danone rémunération  5.857.220 €

Takeshi Isayama PDG de Nissan rémunération 890 millions de yens

Marc Ladreit la Charière PDG Fimalac 1 700 933 €

etc.

Des malheureux.

Heureusement qu'ils ont ce pauvre revenu et ne pas vivre aux crochets du pôle emploi.

 

NOTA: A lire aussi les conditions de départs de ces Messieurs et dames: Le régime de retraite Renault prévoit :

- un régime à cotisations définies de 8% de la rémunération annuelle comprise entre huit et 16 fois le

plafond annuel de la Sécurité sociale, pris en charge à 5 % par l’entreprise et à 3 % par le bénéficiaire ;

- un régime additif à prestations définies ne pouvant excéder 30 % de la rémunération d’activité et soumis à

des conditions d’ancienneté et à l’achèvement de la carrière au sein du Groupe

Ah, comprend pourquoi le PDG n'a pas démissionné après la forfait commis concernant le faux espionnage.

 

Bernard LAMIRAND

Commenter cet article