Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

AFGHANISTAN UN JEUNE TUE POUR QUI POUR QUOI ?

Publié le 21 Février 2011 par aragon 43 in Actualités

coleresdupresent.jpgENCORE UN JEUNE FRANÇAIS MORT EN AFGHANISTAN

Cela me déchire.

Clément avait 19 ans. Il était encore adolescent. Quelques mois de formation et hop au combat. Il est mort.

Cela me rappelle tous mes copains morts en Algérie.

J'étais à cet époque à la JOC et nous luttions contre cette guerre coloniale.

Ici, on meurt soi-disant pour la liberté, contre l'obscurantisme religieux:  en fait on meurt pour la maitrise d'un secteur géopolitique important par la première puissance mondiale, les Etats-Unis.Plus exactement on meurt pour le contrôle de gazoducs et les contrôle de mines qui sont évalués par le pentagone à 1000 milliards US$


 

Cette guerre est une occupation.

Ce jeune est mort, il a eu droit à quelques lignes dans la presse, plus occupée à quérir des confidences de Strauss-Kahn après le G20 et de Sarkozy caressant le cul des vaches.

Nos jeunes n'ont rien à faire dans cette sale  guerre où ils engagent leur vie pour un régime corrompu jusqu'à la moelle épinière.

Il est temps que l'on foute le camp de l'Afghanistan et que notre armée protège notre pays et ne soit plus complice des menées US et de l'OTAN que de Gaulle avait viré de la France.

Tous ces jeunes entrent souvent dans les armes parce qu'ils n'ont pas de boulot:  cela montre à quel point notre jeunesse souffre. L'alternative qui leur reste c'est alors: le fusil ou le chômage.Ils doivent choisir la lutte pour l'emploi comme meilleure réponse .

Bernard LAMIRAND

Commenter cet article

Canaille le rouge 21/02/2011 21:16



Bernard, comprend bien, sur l'émotion, l'injustice je partage ton indignation, la responsabilité de ceux qui l'ont envoyé là bas. Mais ensuite si nous devons tout classer dans le même tiroir, les
CRS (quasiment toujours recrutés dans les milieux ouvriers) qui ont été estropiés en 53 ou en 68 voir après, sont à mettre au même titre de victimes que les matraqués estropiés massacrés des
manifs ouvrières ?


Quand on s'engage dans ce genre de truc (CRS ou armés on signe qu'on accepte d'obéior aux ordre jusqu'à tirer sur femmes en enfnts sur les siens. le jeunes qui est mort lèà bas quand il lachait
un obus de mortier sur iun village ...rappelle toi l'Algérie. Doit on baisser la barre ?


Je sais que je suis dur. mais sur la lutte pour la paix, il n'y a pas de moyens termes.


D'accord à 100% sur la responsabilité du système mais je me suis battu pour la majorité à 18 ans et un jeune de cet âge qui accepte en connaissance de cause d'aller tuer avec une arme n'est pas
pour moi aussi victime que ceux de mes camarades cheminots, de tes camarades métallos, de nos camarades de travail qui ont été assassiné par le capital.


Les jeunes en 1930, en pleine crise en Allemagne, qui s'engageait dans les groupes paramilitaires pour échapper au chômage sont devenus des gardiens de camps SS et les premiers qu'ils ont gardé
et assassinés sont ceux qui ont fait le choix de lutter contre le système et la machine en route se sont comportés comme des fauves.


Voilà ma boussole et pourtant je suis d'accoprd avec toi la mort de ce gamin est un drame. Mais pour moi ce n'est pas un mort innocent, il avait fait des choix.


 



Canaille le rouge 21/02/2011 18:27



Au risque de déplaire, je fais une différence et pas mineure entre un jeuneappelé envoyé au casse pipe dans le djebel et un engagé tué en opération même si sa mort est lamentable.


Dans le batiment tous les jours un travailleur meurt d'accident de travail. Personne n'en parle. Un engagé qui meurt au comnbat sur un "théatre d'opération extérieure" est victime d'un accident
de travail en déplacement.


Autant je condamne le pouvoir qui envoit l'armée de métiers dans des conflits impérialistes dont il faut la retirer, autant je suis plus émus par la mort d'un jeune père de falille qui tombe d'un
échaffaudage que par un mort en Afghanistan qui sait en conscience qu'il part pour tuer et qui est tué. 


Il y a 70 ans certains choisissaient le maquis pour échapper au STO, nombre d'entre eux avaient entre 17 et 20 ans d'autres signaient dans la milice, ils tuaient et beaucoup ont pour cela
été tués.


Pas facile comme question mais il faut assumer ses choix puisque là il s'agit de choix.



aragon 43 21/02/2011 19:53



Je pourrais être d'accord avec toi: mais pour moi un jeune de 18 ans qui s'engage parce qu'il ne trouve rien comme travail, il y a beaucoup de cas dans les familles ouvrières, c'est un jeune qui
n'a pas de perspectives et que ce système envoie à la mort pour défendre l'innaceptable. Voir mourir un jeune, encore enfant à cet âge souvent, c'est un jeune qui meurt et il meurt pour une cause
qui n'est pas de sa classe trompé par le capital et sa conscience aussi n'est pas obligatoirement formée et il y aurait beaucoup à dire sur cette jeunesse et l'éducation qui leur ai fournie
notamment en histoire et matière sociale. je ne fais pas de comparaison Guy avec la milice et ces jeunes engagés.  Je me suis battu contre cette salle guerre d'Algérie et j'avais aussi des
copains de mon âge appelés qui mouraient et ils partaient la-bas croyant défendre la France . Le sytème , tu le sais bien, engendre cela. Les accidents du travail mortels, j'ai eu beaucoup de
jeunes dans mon entreprise à Usinor Dunkerque, l'usine des 120 morts, tués par le capital.J'ai perdu quelqu'un de ma famille, tué il y a 2 ans, tué à Vallourec. je suis toujours marqué par ces
morts au travail que j'ai accompagné à leur dernière demeure comme responsable syndical CGT.


Sincèrement Bernard