Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

AFGHANISTAN LE GLAIVE OU LA FEUILLE DE PAIE

Publié le 13 Juillet 2011 par aragon 43 in communisme

divers_027-copie-1.gifLE PS ET L'INTERVENTIONISME MILITAIRE

Dans cet article court (c'est les vacances)sur une question qui mériterait d'autres développements plus conséquents, je ne m'attarderai pas que les pérégrinations de Sarkozy en Afghanistan, c'est le "toutou" de son maitre américain Obama et il suit à la trace les décisions américaines.

A noter quand même sa déclaration que puisque Ben Laden était mort, il n'y avait plus nécessité de rester là-bas. Un sacré aveu que nous étions dans ce pays à faire la guerre que pour régler le compte de Ben Laden ( il y a certainement d'autres raisons : capitalistes ). En fait, cette guerre en Afghanistan pour éliminer Ben Laden, nous coutent 64 morts de nos compatriotes: l'addition est lourde. Et en plus, cette aventure a couté cher aux afghans (des dizaines de milliers de morts) ainsi qu'à nos finances publics.

L'idée de savoir terminer une guerre - Sarkozy paraphrasant Thorez-  comme une grève serait risible s'il n'y avait pas eu mort d'hommes;  mais savoir terminer une guerre c'est surtout de ne pas la commencer.

Voilà un poste budgétaire où d'énormes économies auraient pu et pourraient être réalisées plutôt que de s'attaquer aux miséreux pour payer frasques et dettes des banquiers et actionnaires.

Hollande et la droite rivalise pour fixer la date de départ des soldats français ( les présidentielles sont là et les sondages sont mauvais pour les guerriers UMP et socialistes): aucun ne dit qu'il faut partir de suite et on va donc avoir des victimes jusqu'en 2012 voir 2014 pour la peau des fesses capitalistes.

Mais là n'est pas mon seul propos.

Mon propos est le vote de socialistes pour poursuivre l'intervention en Libye.

Que dit le PS pour accréditer son vote avec la droite guerrière:
"Le 12 juillet, le Parlement sera appelé à se prononcer sur la prolongation de l’intervention militaire française en Libye. Le Parti socialiste juge la poursuite de cet engagement nécessaire à ce stade, dans le cadre du mandat des Nations Unies, mais rappelle qu’au-delà de l’intervention militaire, une feuille de route politique est indispensable pour l’avenir de ce pays et sa transition démocratique".

En clair poursuite d'une intervention qui dépasse d'ailleurs le simple mandat de l'ONU, je cite : "en prenant part à cette intervention, la France, membre permanent du Conseil de Sécurité, assume ses responsabilités à l’égard d’une population en danger. L’avenir de la Libye et des pays voisins est un enjeu essentiel pour la Méditerranée comme pour la France. Les socialistes français ont compris et appuyé les révolutions arabes dans leurs aspirations démocratiques. Le gouvernement français, après avoir échoué à accompagner les transitions démocratiques en Egypte et en Tunisie, a aussi pris du retard dans la demande d’une zone d’exclusion aérienne".

Tout est dit dans cette déclaration officielle du PS (extraits): le PS se place donc  dans la continuité de cette stratégie capitaliste assurant à l'Europe la maitrise de la région méditerranéenne ( on remplace seulement les roitelets par des VRP). D'autre part, rien n'est dit sur ce concept qui caractérise ces interventions sous prétexte de démocratie. Si cela serait la vraie démarche de l'idéologie dominante libérale, cela se verrait aussi dans des pays dominés par les dites puissances comme Israël qui enferme les palestiniens dans un véritable camp de concentration en Palestine et à Gaza. Cela serait saurait aussi dans beaucoup de pays dominés par des autocrates et des dictateurs aux ordres du système tant en Europe de l'Est, en Asie, en Amérique Latine et surtout en Afrique et dans les émirats du Moyen-Orient ou le pétrole coule à flot sans démocratie.

Là, aucune résolution de l'ONU pour des frappes. Heureusement d'ailleurs….

Beaucoup d'interventions à faire donc pour les tenants du système qui réagissent en ce moment pour ne pas se faire déposséder à cause des révolutions en cours. Mais on le voit bien, ici, en Lybie, (je n'ai aucune sympathie pour Kadhafi et sa bande) ce n'est pas la démocratie qui les intéresse mais les intérêts pétroliers. D'ailleurs, s'ils voudraient virer Kadhafi, en quelques jours l'affaire serait vite réglée: il ne suffirait qu'à bloquer toutes exportations du pétrole (évidemment les majors ne sont pas d'accord).

J'ai regardé aussi le programmes socialistes: rien sur l'international et la paix.

Voilà une question à débattre en vue d'un projet de gauche qui soit celui de la paix et du retrait militaire.

Il ne peut y avoir aucune solution guerrière.

Je verrai bien de grandes manifestations européennes pour la paix dans le monde à la rentrée car le capital est engagé dans les impasses belliqueuses et le PS vient de lui donner son aval et un sacré coup de main à l'Assemblée nationale.

Seul une réaction populaire forte peut empêcher le PS de choisir les armes et préférer la feuille de paie dans le monde au glaive.

Bernard LAMIRAND


Commenter cet article