5 MARS IL FERA JOUR

Publié le 24 Février 2013

index-copie-4DEMAIN 5 MARS IL FERA JOUR

En ce dimanche le blanc manteau

Recouvre toutes les palinodies

Au loin un enfant joue au cerceau

Tourne- tourne la roue de la vie

 

Au Salon de l’agriculture le président

Passe et repasse devant les étals

De son air doucereux et languissant

Il verbalise et tortille devant l’animal

 

Près de là le peuple souffre

De ses volte-face vers le patronal

Peuple trompé visage pourpre

Cherche son unité en lutte radicale

 

Dans les huisseries des salons patronaux

Les fourbes ont signé perte d’emplois et salaires

D’autres qu’eux ne se sont pas devenus féaux

L’espoir est en eux contre le précaire

 

Peuple il est temps de te réunir

D’agir et défendre tes droits

De ne plus être dominé et souffrir

De ne pas être du capital une proie

 

Que l’on soit de partout ou de nulle part

L’heure est au réveil du printemps

Des jonquilles naissent unité et départ

Pour luttes contre l’indigne agrément


Demain il fera jour

Ensemble quoique nous sommes

D’ombres nous feront le détour

Pour que les revendications tonnent

 

Le cinq mars sorti du blanc manteau

Surviendra  luttes et succès

L’unité de ceux qui souffrent mille maux

Sortira salaires et emplois contre précarité

 

Bernard LAMIRAND

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article