Publié le 25 Août 2020

Cette longue déclaration finira, comme d'habitude dans les archives. Plein de choses sont dites face à ce qui se passe dans le monde et les constats y attenants. Cependant, les responsables gouvernementaux du G20 ne sont pas inquiétés. Il y a donc à boire et à manger pour tout le monde dans cette déclaration. Cette instance syndicale internationale devrait avoir un comportement plus radicale sur les causes de ces crises qui secouent le monde actuellement et dont les travailleurs font les frais et subissent des remises en cause de leurs droits sociaux et démocratiques. On aurait pu penser que la CSI aurait eu dans ces conditions un langage plus accusateur, ce n'est pas le cas et en particulier sur le rôle des transnationales, du capitalisme qui est le grand responsable de cette situation qui va entrainé des millions de chômeurs supplémentaires sur la planète pendant que les grands groupes mondiaux vont distribués comme d'habitude des dividendes records et se frottaient la panse en concourant à celui qui aura le plus de richesses.

Le pire dans cette déclaration, c'est aucune allusion à la nécessité pour le monde du travail d'agir dans chaque pays et y compris par la lutte et les grèves.

Bernard LAMIRAND

(déclaration CSI) ci jointe.

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #INTERNATIONAL, #Politique

Repost0