Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

SAMSUNG : LUMIERE SUR UNE FACE CACHEE

Publié le 27 Février 2017 par aragon 43 dans INTERNATIONAL

Faites la lumière sur la réalité cachée des travailleurs de la chaîne d’approvisionnement de Samsung au Mobile World Congress qui se tient actuellement à Barcelone.
Partagez sur Facebook
Envoyez un Tweet

Chère/Cher Bernard,

Quand les compagnies aériennes ont interdit l’utilisation du Samsung Note 7 après que des batteries ont commencé à s’enflammer spontanément, le public a pu se faire une idée de la crainte à laquelle se trouvent exposés au quotidien les travailleurs de la chaîne d’approvisionnement de Samsung.

Car derrière le marketing tape-à-l’œil de Samsung en tant que géant mondial de l’électronique se cache une culture d’entreprise froidement rivée sur le profit à tout prix, au détriment du bien-être quotidien de ses travailleurs. Une entreprise de technologie de pointe aux pratiques du travail médiévales, dont les lettres de noblesse sont la répression antisyndicale, des salaires de misère et des conditions de travail peu sûres et dangereuses.

Cette semaine, la face moderne de Samsung se trouve exposée au monde à l’occasion du Mobile World Congress, à Barcelone, où les géants des industries de la technologie convergent pour dévoiler leurs dernières innovations en smartphones, tablettes et technologie mobile. Qui n’est pas invité à cette somptueuse convention ? La main-d’œuvre largement invisible de quelque 1,5 millions de travailleuses et travailleurs de la chaîne de production mondiale qui fabriquent les produits Samsung dans des conditions précaires, dans certains cas au risque de leur vie.

Joignez-vous à nous à l’occasion du Mobile World Congress pour nous aider à divulguer les histoires des travailleurs cachés de Samsung et les porter à l’attention de l’élite technologique mondiale. Partagez maintenant.

Il ne coûterait pas grand chose à Samsung de traiter ses travailleurs avec dignité et de leur payer un salaire vital. Notre recherche montre que chaque travailleur de la chaîne de production rapporte à Samsung 10.435 dollars de profits – autrement dit, si elle augmentait leurs salaires de 50 dollars par mois (ce qui équivaudrait à seulement 600 dollars par an) pour atteindre le salaire minimum vital en Asie, Samsung continuerait à gagner 9835 dollars par travailleur. Une somme rondelette, même pour une entreprise si farouchement vouée au profit.

Pour Hesty, qui travaille dans une usine de semi-conducteurs en Indonésie, un salaire minimum lui permettant de vivre de son travail chez Samsung voudrait dire qu’elle puisse couvrir les nécessités de base de sa famille, comme les vêtements, la nourriture et la garde des enfants sans avoir à s’inquiéter de si son salaire lui durera jusqu’au prochain jour de paie.

Alors que le prix à payer par Samsung pour augmenter les salaires des travailleurs de l’ensemble de sa chaîne de production serait dérisoire, les travailleurs, eux, paient le prix fort pour leur labeur : Au moins 79 travailleurs sont morts de cancers et de maladies apparentées après avoir été exposés aux produits chimiques intervenant dans les processus de production de Samsung. L’entreprise a-t-elle assumé ses responsabilités ? Loin s’en faut -- elle a même refusé de divulguer le nom du produit chimique qui a causé les morts, invoquant le secret commercial.

Il est grand temps que Samsung et les autres géants technologiques reconnaissent le vrai prix de la technologie moderne, en abandonnant leurs pratiques médiévales. Alors que tous les yeux sont en ce moment-même tournés vers Samsung au Mobile World Congress, c’est le moment ou jamais de produire un impact maximal grâce à vos partages.

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter

Merci pour tout ce que vous faites,

Sharan Burrow, secrétaire générale CSI

commentaires

LE BILLET DU PERE DENIS: AUSTERITE ET PRIVATISATION LES DEUX MAMELLES DE LA HOLLANDIE

Publié le 24 Février 2017 par aragon 43 dans Politique

BILLET DUR DU PÈRE DENIS
AUSTÉRITÉ PRIVATISATION LES DEUX MAMELLES DE LA HOLLANDIE, « MERCI POUR CE MOMENT »
On pourra dire que ce n’est pas nouveau, au début les autoroutes étaient financées par l’état et devaient être gratuites, très vite par le biais des concessions prévues par une Loi de 1954 les concessionnaires ont fait beaucoup d’argent sur le dos des usagers!
L’austérité a été imposée aux gens modestes, à une partie des classes moyennes, aux fonctionnaires actifs et retraités, dont le point d’indice a été bloqué pendant des années.
La réduction du nombre des fonctionnaires a gravement perturbé des services importants, tel l’Inspection du travail dont la protection des salariés a été détournée, leur indépendance la protégeant contre toute pression indue oubliée dans des affaires importante comme l’affaire Tefal.
Avant son départ, il veut battre ses propres records, le transfert au privé du pouvoir de dresser des procès verbaux en cas de dépassement par les automobilistes des vitesses autorisées, s’il est un pouvoir régalien, c’est bien celui-ci, en plus ces privés vont être payés au rendement, a-t-il prévu qu’ils soient armés, tant qu’a faire !
En plus du prélèvement des impôts à la source, il prévoit  que les ménages puissent choisir le calcul des impôts sur les revenus séparés du mari et de la femme! Il faut dire qu’il a toujours été pour la paix des ménages!  « merci pour ce moment »
Qui se dévouera pour placer de l’argent dans des paradis fiscaux? Etc etc
En attendant, les entreprises du CAC 40 peuvent dormir tranquille en Hollandie
C’est ainsi que le capitalisme est grand
Père Denis

commentaires

FRONT NATIONAL : L'ARCHAISME PAR PIERRE IVORRA

Publié le 23 Février 2017 par aragon 43 dans POLITIQUE

L’archaïsme du Front National
Des 144 propositions de Marine Le Pen présentée à Lyon, émane une odeur nauséabonde, ça pue le racisme, la xénophobie, l’esprit de réaction. Cette pestilence intellectuelle est l’expression d’une volonté des dirigeants du Front National de ruiner toute possibilité de progrès, d’annihiler toute velléité de transformer positivement le monde actuel. Ne peut-on d’ailleurs considérer qu’un responsable politique se disqualifie s’il ne donne pas de réponse au grand défi auquel l’humanité est actuellement confrontée : la formidable révolution informationnelle qui est en passe de bouleverser notre monde ?
Pour que cette révolution technologique inédite serve au bien être, qu’elle permette de nouvelles avancées sociales, sanitaires, démocratiques, écologiques, plutôt qu’à enrichir une poignée d’actionnaires et de groupes, il ne faut écarter personne sous des prétextes ethniques, religieux ou sociaux. Tout au contraire, pour que les hommes puissent bénéficier des possibilités qu’elle offre et qui sont considérables, dont on est loin encore d’imaginer toute la portée, il faut permettre au plus grand nombre, sans aucune exclusive, d’accéder au savoir, à la culture, à la maîtrise de ces nouvelles technologies. Plutôt que d’ubériser les travailleurs, de les flexibiliser, de les elkomriser, il faut qu’ils puissent œuvrer dans la sécurité du lendemain, sans craindre le chômage, le licenciement, la perte de salaire, la maladie ou le rejet.
On mesure aujourd’hui les effets désastreux du numerus clausus imposé à l’entrée des facultés de médecine il y a quelques décennies, avec l’idée que cela permettrait de freiner la montée des dépenses de santé. Cette sélection à outrance fait qu’aujourd’hui la France manque de médecins, au point que dans nombre d’hôpitaux les services d’urgence ne peuvent fonctionner que grâce à la présence de médecins étrangers.
La marche en avant de cette révolution informationnelle suppose que d’énormes moyens humains, matériels et financiers soient mobilisés en faveur de la recherche. Et pour en amortir le coût, il faut coopérer, échanger, partager entre entreprises, régions, entre pays et continents c’est-à-dire faire tout ce que le Front National demande aux Français de refuser. Enfin, il faut que les peuples aient un réel pouvoir de décision, à l’entreprise, sur l’utilisation de l’argent, et au niveau politique autrement que par l’intermédiaire de référendums. Il faut en finir avec le patronat de droit divin que, pour sa part, le Front National révère. Oui, au final, c’est le capital que le Front National veut sauver, pas la France et les Français

commentaires

CGT ASSISES DE L'INDUSTRIE PLUS D'UN MILLIER D'INSCRITS ET UN DEBAT POUR CREER DES RICHESSES

Publié le 22 Février 2017 par aragon 43 dans CGT

commentaires

SARKOZY EN PASSE D'ETRE HOTELIER

Publié le 21 Février 2017 par aragon 43 dans Actualités

Il n'a pas pu avoir un second mandat, alors Napoléon le Petit vient de se trouver une occupation: le conseil d'administration du groupe hôtelier international ACCOR.

Combien gagnera t'il ?

Le saurons- nous un jour ?

Les femmes de ménages seront-elles mieux rémunérées et protégées  grâce à sa mansuétude de fils d'ancien immigré hongrois ?

Au fait, Sarkozy a t'il besoin de tout ce fric? Ne vit-il pas confortablement avec sa chanteuse ?

Que va t'il faire d'une fortune déjà bien achalandée?

Lui, qui demandait encore lors des primaires, des sacrifices aux français, va t'il montrer l'exemple et pendant son emploi à Accor, sacrifier toutes les rémunérations qu'il bénéficie au titre de Président de la République et tutti -quanti.

Peut-il  être hôtelier et avoir un logement gratis de l'Etat?

Bref, comment  de par ses fonctions d'administrateur  il contribuera à éliminer le travail mal payé, précaire, sans droits sociaux qui existent dans tous  les hôtels de luxe de la planète puisque sa fonction sera celle d'être un spécialiste de l'international.

Va t'il faire en sorte que tous ceux, qui, à la rue avec leurs bagages, pourront trouver généreusement  une chambre d'hôtel grâce à la générosité de l'hôtellerie ACCOR.

Ne vaut-il pas mieux loger un va nu pieds qu'un nabab ?

Honni soit qui mal y pense ....

Bernard LAMIRAND

 

 

 

 

commentaires

PRESIDENTIELLES : LA GAUCHE A TOMBEAU OUVERT VERS LE PRECIPICE

Publié le 19 Février 2017 par aragon 43 dans politique

PRESIDENTIELLES : LA GAUCHE A TOMBEAU OUVERT VERS LE PRECIPICE

Ils ne sont plus que deux à gauche à vouloir le poste suprême et ils se comportent comme des absolutistes.

L’un à Lisbonne indique qu’il est le mieux placé et l’autre indique qu’il ne suivra pas le corbillard socialiste.

Affligeant de la part de personnages qui veulent présider notre République demain.

Ils vont continuer à nous déverser leurs libellés télévisuels ou audio visuels, leurs spectacles tribuniciens jusqu’au jour fatidique où l’électeur se prononcera.

Ils auront l’air de quoi ces deux protagonistes quand sortiront des urnes les résultats de leurs bras de fer de foire.

Et dire qu’ils viennent tout deux du même sérail : c’est peut-être cela la cause. Mitterrand leur a donné cette culture politicienne.

Que vont-ils faire de leur vote ; de ces quelques 15 ou 20 % chacun qui ne leur permettra pas d’être face à la droite ou à l’extrême droite au second tour.

Ils vont permettre à la droite, malgré ses casseroles, d’accéder au pouvoir et une droite qui ira des plus conservateurs aux plus fachos : quelle responsabilité !!!!

Il est temps que les hommes et femmes qui portent l’idée de progrès leur disent : arrêter vos disputes et si vous n’êtes pas capables de prendre la décision de vous unir et de décider qui sera le candidat et bien faites- en sorte que le candidat soit autre et au-dessus de vos querelles minables.

Une personnalité de gauche, à partir d’un projet soumis par vote à tous ceux et celles qui ne veulent pas le retour ou l’arrivée du pire, est encore possible, car là ce ne serait pas sur la base d’un personnage providentiel : un projet progressiste qu’elle porterait face à celui que le capitalisme est entrain de mettre en place : la domination et la subordination TOTALE  du travail au capital.

Un projet voté par le peuple avant les présidentielles.

J’attends que mon parti prenne ses responsabilités et n’en reste pas à un soutien qui n’a plus de sens.

Bernard LAMIRAND

commentaires

SORTONS DE L'IMMOBILISME

Publié le 17 Février 2017 par aragon 43 dans Présidentielles 2017

Appel                                 PCF     : SORTONS DE L'IMMOBILISME En choisissant de ne pas présenter de candidat(e) issu(e) de ses rangs à l’élection présidentielle, le PCF a, dans le même temps, décidé par une résolution adoptée à 94% « de continuer d’agir jusqu’au bout pour parvenir à une telle candidature commune et empêcher la victoire de la droite et de l’extrême droite. » Les communistes ont mandaté « la direction nationale et le secrétaire national du PCF pour poursuivre ces efforts… », et ont décidé que le choix « de s’engager sans attendre autour d’une candidature » (en l’occurrence celle de JL.Mélenchon) « [n’était] pas le terme de [leurs] efforts de rassemblement. » Deux événements politiques considérables, le discrédit de la candidature Fillon et, surtout, le résultat de la primaire socialiste avec la défaite de Valls et le succès de Benoît Hamon, créent une situation tout à fait nouvelle.  Cela relance le défi et la possibilité d’un rassemblement de la gauche et des écologistes pour battre la droite et l’extrême-droite, rompre avec le social-libéralisme et sortir de l’austérité avec une candidature commune à la présidentielle, un contrat majoritaire pour les législatives et une dynamique de luttes populaires. Lâcher l'exigence d'une candidature commune pour la présidentielle rendrait impossible un succès de la gauche pour cette échéance et donc peu crédible l'idée de majorité de gauche pour les législatives. Ne pas relever ce défi serait prendre la responsabilité de laisser la voie libre à la droite et à l'extrême-droite. Face à une situation aussi lourde de conséquences, l'immobilisme n'est plus de mise. Il faut sortir du blocage actuel à gauche et cesser d'opposer réalisme, efficacité et radicalité, de privilégier les éléments de division au détriment des possibilités de convergence. Le Parti Communiste peut beaucoup y aider : il avance en effet des propositions précises fortes d'une cohérence associant l’énoncé d’objectifs sociaux audacieux à la conquête de pouvoirs par les salariés et les citoyens sur l’utilisation de l’argent des entreprises, des banques, de l’État et même de l’Union européenne. Il est encore temps de prendre une initiative marquante. Pour cela le PCF doit sortir de l'attentisme. Nous demandons que Pierre Laurent et le Comité Exécutif National réunissent d'urgence le Conseil national du PCF. Celui-ci pourrait décider d'appeler à une rencontre des candidats et des forces politiques de la gauche anti-austérité, et lancer une pétition nationale unitaire pour que soit construite, autour de quelques grands axes, une plate-forme commune pour lutter contre les marchés financiers et répondre aux attentes populaires. Cela concernerait particulièrement l'emploi, le travail, les salaires, l'écologie, la protection sociale et les services publics, la démocratie, l'entreprise, les banques et l'Europe.
Les 430 premiers signataires (contact pour signer : choixclair@gmail.com) : Albéro Florïnda 75, Allain Joël  67, Ancona Albert 66 , Angelini Claire, Assante Pierre 13, Auckenthaler Isabel 91, Averty Claude 49, Baché Alain 40, Bailanger Stéphane 33, Balensi Rodolphe 92, Bardos Jean-Louis 92, Barrier Michel 76, Basset Jean-Pierre 26, Bassino Dante 75, Bastide Daniel 07, Battais Boris 49, Bauer Stéphane 95, Bavencove Pascal 62, Beaupin Patrice 89,
Bédrines Evelyne 75, Bédrines Julie 94, Bellal Amar 75, Belot Monique 78, Ben Dominique 59, Benoist Lydie 91, Berland Claude 13, Bernard Gilbert 17, Bernard-Cordomi Françoise 31, Bernardi Jean-Marie 83, Bertu Patrick 44, Beuvain Laurent 80, Bézard Jacques 17, Bianco Michel 13, Bidart Hélène 75, Bidault Jean-Paul 03, Billard Claude 45, Bize Thibault 25, Blanstier Véronique 31, Blasco Dany 47, Boccara Frédéric 92, Boccara Paul 94, Bolla Alain 83, Bonneau Béatrice 75, Bonnet Christian 44, Bontemps Gilles 44, Borchini André 02, Borelly Dominique 92, Bouchez Alain 47, Boudet Pierre 35, Boulet Claire 58, Bourdellon Jean-Baptiste 54, Bourgeois René 54, Boussinot Annette 47, Bouvier Alain 92, Bouvier Françoise 92, Bouvier Guy 49, Bouy Claude 83, Bréchard Maurice 86, Brenon Patricia 29, Brones Alexis, Brugerolles Julien 63, Bulcourt Michel 30, Buteau Alexandre 91, Caillaud Jean-Jacques 36, Cailloux Gisèle 92, Cailloux Jean-Louis 92, Canezin François 31, Carpels Yves 92, Carretero Jean-Michel 13, Carvalho Patrice 02, Caugant Franck 94, Cauvin Jean-Claude 04, Ceruti Michel 47, Chaffaud Gisèle 94, Chaffaud Guy 94, Chalk Stephen 04, Chambon Jean 69, Chapet Claude 93, Charfe Claudine 92, Charles Corinne 94, Charroux Gaby 13, Chassaigne André 63, Chavanat Ana 37, Chazottes Jena-Claude 31, Cheikh Fethi 10, Chenau Auguste 44, Cheneau Yannick 44, Chenuet Gérard 92, Cialdella Maurice 68, Cirera Daniel 93, Clet Emile 83, Clootens Bernard 77, Contant Brigitte 94, Cossange Nicolas 34, Couvez Eric 44, Couvez Florence 44, Cresta Anne 94, Cukierman Georges 94, Dammerey JeanClaude 52, Daspre Pierre 83, Daudin Vincent 78, De Andrade Roger 56, Debû Raphael 69, Delbos Gilles 94, Delécolle Alain 49, Dème Danielle, Denis Philippe 44, Depoil Jean-Claude 03, Deschamps Lucien 94, Desloges Roland 94, Didier Evelyne 54, Dieudonné Jean-Michel 54, Digny Sylvie 07, Dimicoli Yves 75, Dissès Jean-Claude 64, Donnat Yvan 13, Dirringer Jean-François 77, Doulaud Thierry 91, Dubourgnoux Eric 63, Ducarouge Gilbert 43, Duclos Dan 75, Durand Daniel 42, Durand Denis 75, Durand Jean-Louis 86, Durand Jean-Marc 26, Durand-Drouhin Marianne 75, Durdux Jean-Claude 51, Durieux Victorien 54, Duterte Jean 51, Ernoult Daniel 72, Ernoult Gilles 49, Ernoult Michèle 72, Ernoux Alain 92, Escanès Claudine 51, Faccini Alain 35, Fagault Alexandre, Fagault Julien, Fargier Bruno 07, Farré Roland 74, Faucon Pierre 87, Feix Claude (Sénégal), Filhol Barbara 94, Forest Pierrette 13, Fornaciari Bruno 79, Fort José 20 A , Fort Martine 20A, Fortin Dimitri 94, Foulard-Regnart Monique 51, Fourmy Daniel 31, Frajerman Laurent 75, Franco Jean-Robert 75, Frau Gérard 13, Fredon René 83, Gabay Pascal 75, Galano Jean-Michel 75, Galaup Jean-Pierre 91, Gama Jean-Michel 91, Garcia Benoit 33, Gardes Richard 26, Garzon Pierre 94, Gaulon Alain 94, Georjon Louis 43, Gérardin Yves 54,  Gillet-Colard Claude 94, Giraudou Jean-Louis 94, Glaudel Annie 92, Glaudel Sylviane 92, Glemet Alain 83, Gobert Marie-Jeanne 14, Goby Nelly 21, Gosselin Bertrand 54, Goulmot Cédric 92, Gourmelen C. 57, Grand Jacky 63, Gras Richard 43, Gratigny Christian 76, Grégoire Jean-Christophe 30, Grevoul Roger 30, Grosgeorge Gilles 94, Grosgeorge Odile 94, Grzyb Monique 30, Gueye Mireille 92, Guezenec Mireille 22 , Guiard Jacques 17, Guichard Daniel 77, Guichet Nathalie 66, Guignon-Cauvin Odile 04, Guilbert Alain 19, Guionie Jean-Claude 19, Guyard Stéphane 14, Guyomarch Danielle 94, Guyomarch Pierre 94, Guyon Thierry 47, Hager Jean 94, Hapiot Jean-Paul 59, Hardy Dominique 76, Hart Yvan 77, Hassomeris Georges 69, Hatzig Patrick 54, Havraneck Jack 77, Heams Thomas 75, Hénin Jacky 80, Huet Yvon 75, Hurpeau Claudine 92, Hussein-Zaidi Navid 78, Huttl Paul 83, Ivorra Pierre 83, Jacquart François 07, Jan Colette 91, Janvier Alain 77, Jlalji Brahim 17, Joly Pascal 94, Josse Dominique 51, Josse Yann 51, Kaczmarek Marie Stéphanie 80, Kahane Jean-Pierre 91, Kamenka Patrick 75, Kermainguie Nathalie 38, Khayi Nadine 31, Kissous Robert 34, Kotlicki Marie-Jo, Kouchner Jean 34, Lacaze Pierre 31, Lacombe Eliane 92, Lacombe Jean 92, Lafaurie Anne 94, Laïdi Michel 44, Lambert Xavier 31, Lambrechts Alain 13, Lamirand Bernard 60, Langlais JeanMarc 17, Langlois Dominique 76, Lanta Paule 64, Latché-Henrion Johanna 54, Latinus Roger 91, Lattuada Cédric 51, Laveron Jean-Claude 11, Le Bournault Elisabeth 07, Lebreton Pascale 92, Le Duff Jean 35, Lefebvre Fabienne 94, Lejeune Sylviane 91, Lelarge Brigitte 94, Lelarge Jacky 94, Lelièvre Isabelle 49, Lemesle Michèle 29, Le Reste Didier 75, Leroux Jean-Pierre 75, Le Roux Bernard 94, Le Roux Jocelyne 94, Levi-Cyferman Annie 54, Lucas Yvette 66, Maaza Lionel 77, Magniadas Jean 75, Maia Pédro 44, Mairal Jean-Claude 03, Malaval Gisèle 10, Malberg Henri 75, Maly Roger 59, Mansouri Guilani Nasser 75, Mansouri Mitra 75, Marchand Claude 45, Marchand
Gérard 27, Marchand Laurent 13, Marchand Nicolas 94, Marchand Sylvie 27, Marconis Monique 31, Marmorat Bernadette 51, Marques Morlot Frédéric 75, Martin-Darmon Michèle 24, Mati Georges 75, Mati Juliette 75, Mattera Gérard 52, Maurice André 44, Maurice Bernard 54, Michel Michel 55, Michel Sandrine 34, Millien Serge 91, Mills Catherine 75, Miquel Pierre 63, Mirande Jean-Jacques 47, Mirande Monique 47, Miron Romain 54, Misslin Dominique 94, Misto Umberto 54, Mitrovic Gordana 51, Moal Anne 93, Moinet Jérôme 75, Monnini Eric 54, Monteil Raymond 95, Moreau Philippe 29, Moreigne Marc 75, Moretto Richard 09, Morin Alain 91, Morin Geneviève 91, Morisseau Mireille 91, Morvan Gregory 91, Morvan Jean-Pierre 91, Muller Luc 93, Muret Sylvie 92, Musset Maryvonne 54, Nardot Marie-France 47, Nalewajek Philippe 59, Nassiet JeanMarc (Mayotte), Nicolaon Florence 92, Niéto Didier 30, Odent Bruno 75, Olivier Hervé 77, Pagano Alain 49, Pallières Augustin 75, Parmentier Aline 68, Pasquier Nicole 94, Patis Laurence 51, Périllat-Bottonet Franck 94, Perrier Roland 91, Perrin Morand 54, Petit Jean-Claude 92, Pettex Camille 75, Pettex Nora 75, Piazza Violette 75, Picart Sophie 84, Picquet Christian 31, Pierné Thierry 55,Piganiol Christian 15, Pinero Maïté 93, Ploteau Georges 35, Poirson Christian 54, Poivey Thierry 94, Polidor Didier 76, Ponticaccia Eugène 34, Porcheron Jean-Jacques 94, Poulain Nadine 33, Pourre Fabienne 94, Prat Sébastien 15, Primet Jean-Paul 94, Primet Raphaelle 75, Pytkowicz Pauline 75, Quiles Renaud 34, Quiniou Yvon 85, Quintin Yvon 59, Raach Jean-Louis 58, Raf Zou 78, Rainero Piero 29, Rauch Frédéric 47, Raymond Jean 06, Rech Céline 49, Recoquillon Denis 94, Regnart Claude 02, Renard Denis 92, Réolid Vincent 92, Reverte Philippe 91, Richard Pascale, Riou Claire 92, Rioux Pierre 44, Rivoalan Jacquy 35, Robineau Catherine 92, Romian Hélène 93, Roume Jean-Pierre 15, Roussel Dominique 13, Rovei Gisèle 11, Rovei Jacques 11, Salecroix Robin 44, Saliba Evelyne 75, Saliba Roger 75, Salkowsky Gérard 77, Salomon JeanClaude 44, Salomon Jocelyne 44, Salomon Nicolas, Salles Maurice 32, Sancéré Mélanie 94, Sancéré Pascal 34, Sanchez Marie-Françoise 66, Sanchez Richard 66, Santamaria Michèle 20 A, Satgé Dominique 31, Sauvage Marie 64, Schiavi Claude 89, Sciandra Jean-Luc 77, Sciandra MarieAnge 77, Scibor Frédéric 64, Schmaus Guy 92, Servant Jean-Pierre 94, Simon Martine 02, Sinteff Marie-Christine 57, Smague Daniel 59, Somdecoste-Lespoune Nelly 64, Sommeiller Liliane 03, Soret Martine 78, Spire Arnaud 75, Spizak Pierrick 54, Sturaro Michel 92, Tartivel Laurette 94, Téaldi Jean-François 06, Ternant Evelyne 25, Thin Georges 03, Thomas Jacques 94, Thoré Reine 35, Thuillier Maximilien 51,, Tilmont Nina 44, Tirlicien Robert 54, Tord Franca 34, Touil Yvon 94, Tournebise Alain 75, Touvron Denise 17, Touvron Thierry 17, Triché Joë 10, Trillaud Francis 38, Troadec Rémi 44, Tupin Michel 94, Tupin René 95, Turmeau Jérôme 44, Valeyre-Pernet Francine 38, Vandenweghe Jean-Paul 59, Vatel Dominique 51, Venel Gérard 13, Veste Roger 62, Vialle Frédéric 87, Vieu-Charier Catherine 75, Villalba Pascal 40, Villemont Philippe 76, Villemont Sandrine 76, Vinet Serge 94, Virlouvet Francis 75, Vuillaume Michel 74, Wagnez Michel 34, Wannepain Maurice 59, Witt Lauranne 54, Yanelli Danielle 03, Yilmaz Bora 54, Zaidner Jeannine 94, Zaidner Marcel 94, Zajdner Françoise 30

commentaires

CRIME CONTRE L'HUMANITE

Publié le 17 Février 2017 par aragon 43 dans HUMANITE

CRIME CONTRE L'HUMANITE

CRIME CONTRE L’HUMANITE

MACRON et FILLON ainsi que le FN se disputent concernant ce qui s’est passé en Algérie pendant la période de colonisation de ce pays.

La conquête de l'Algérie fut accompagnée d’une colonisation de peuplement.

Des tribus entières ont fait l'objet de déportations et de bannissement et cela fit des dégâts humains très importants avec notamment des famines.

La crise démographique est telle que, dans une étude démographique de plus de trois cent pages sur l'Algérie, le Docteur René Ricoux, chef des travaux de la statistique démographique et médicale au bureau de statistique du gouvernement général de l'Algérie, prévoyait tout simplement la disparition des « indigènes » algériens (voir wikipédia ) [.Pour le professeur Ricoux comme pour nombre de ses contemporains des milieux scientifiques, une loi de la sélection naturelle voue les races les « plus faibles » à disparaître devant les races « supérieures ».

Cette colonisation nia l’existence longtemps de cette population en tant que peuple indépendant.

Des révoltes s’en suivirent et la dernière avant la guerre d’indépendance amena la révolte de Sétif en 1945 qui fit des milliers de morts par une répression massive.

Ce pays lutta pour sa libération qu’il obtint en 1962.

Alors qu’en est-il de la notion « Crime contre l’humanité) .

Je laisse le soin aux lecteurs de se faire leur propre opinion en fonction des textes nationaux et internationaux.

Un crime contre l'humanité est une incrimination créée en 1945 dans le statut du Tribunal militaire de Nuremberg, établi par la Charte de Londres (art. 6, c).

Il désigne une « violation délibérée et ignominieuse des droits fondamentaux d'un individu ou d'un groupe d'individus inspirée par des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou religieux »….[1]

En France, c'est la loi du 26 décembre 1964 qui inscrit pour la première fois le crime contre l'humanité en droit français. Le code pénal renvoie alors à la charte internationale de 1945 et à la résolution des Nations Unies du 13 février 1946.

L'article 212-1 du code pénal indique que les actes suivants constituent des crimes contre l'humanité s'ils sont commis en exécution d'un plan concerté à l'encontre d'un groupe de population civile dans le cadre d'une attaque généralisée ou systématique :

  • l'atteinte volontaire à la vie ;
  • l'extermination ;
  • la réduction en esclavage ;
  • la déportation ou le transfert forcé de population ;
  • l'emprisonnement ou toute autre forme de privation grave de liberté physique en violation des dispositions fondamentales du droit international ;
  • la torture ;
  • le viol, la prostitution forcée, la grossesse forcée, la stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable ;
  • la persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d'ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste ou en fonction d'autres critères universellement reconnus comme inadmissibles en droit international ;
  • la disparition forcée ;
  • les actes de ségrégation commis dans le cadre d'un régime institutionnalisé d'oppression systématique et de domination d'un groupe racial sur tout autre groupe racial ou tous autres groupes raciaux et dans l'intention de maintenir ce régime ;
  • les autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l'intégrité physique ou psychique.

Le code pénal déclare les crimes contre l'humanité imprescriptibles par leur nature, c'est-à-dire qu'ils peuvent être jugés sans limitation dans le temps (pas de délai). Ainsi, ses auteurs peuvent être poursuivis toute leur vie.

Il s'agit du seul crime imprescriptible en droit français.

commentaires

FTM CGT UNE INDUSTRIE FORTE POUR CONSTRUIRE L'ECONOMIE DE DEMAIN

Publié le 16 Février 2017 par aragon 43 dans FTM CGT

commentaires

THEO ET LES FRIPOUILLES POLITIQUES A L'AFFUT

Publié le 13 Février 2017 par aragon 43 dans ANTIRACISME

THEO ET LES PTITES FRIPOUILLES POLITIQUES A L’AFFUT

L’affaire Théo est plus que gênante pour ceux dont la stigmatisation de population en difficulté est leur gagne-pain quotidien.

Il fallait qu’ils trouvent une parade avec cette manifestation pacifique où quelques casseurs sont venus spécialement pour troubler cette solidarité envers un jeune homme lâchement agressé et violé par des matraqueurs.

C’est toujours bizarre de constater que survient toujours ce genre d’événement au moment des élections.

Nous sommes donc en droit de nous interroger.

Et la question que l’on doit se poser d’emblée, et j’utilise cette expression : à qui profite le crime ?

Je me souviens de la grande bataille de la sidérurgie, en 1979, où nous avons vu surgir des casseurs. Les services de police seront alors accusés d'avoir clairement laissé faire des groupuscules autonomistes et un policier, avec arme et badge de service, sera pris en flagrant délit de jet de pavés dans une vitrine à l’Opéra.

Nous n’étions pas loin de 1981 et le pays s’embrasait devant les casses industrielles qui se multipliaient.

Ainsi, quand une situation semble échapper à l’idéologie dominante, quand des manifestations importantes secouent le pays, et bien nous voyions entrer en scène toutes sortes de personnages pas reluisants.

En 1979, il fallait en fait défaire cette osmose avec les sidérurgistes et la population et le 23 mars des centaines de milliers de manifestants défilèrent à Paris contre Giscard et son gouvernement..

Même chose au printemps dernier avec la loi El –Khomry où le pouvoir socialiste a usé de la horde des casseurs pour essayer de se sortir d’une impopularité consécutive à cette loi infâme qu’est la loi El-Khomry.

Entre parenthèses, ces casseurs disparurent après les grandes manifestations et ne sont nullement réapparus quand furent organisées les manifestations de policiers à la rentrée : étonnant n’est-ce-pas ?

Nous pouvons nous poser des questions sur ces groupes qui, à nouveau, apparaissent, et cassent les bagnoles de prolos et esquintent un bus et blesse le conducteur. Bizarre, vous avez dit bizarre…..

Le viol de Théo amenait les gens à se poser des questions sur ce racisme montant et à faire preuve d’une grande solidarité envers ce jeune de la banlieue ; trop c’était trop pour les faiseurs de haine.

Le scénario alors était écrit. Ce lundi, les vautours tournent au-dessus des provocations. Ils se sont emparés de l’affaire pour mettre à nouveau le débat sur les violences, les casses, les voyous, les beurs, les arabes, les immigrés et les jeunes plus généralement. Nous avons donc vu bêler deux opportunistes de la droite et de l’extrême droite, y allant de leurs couplets, pour stigmatiser ce peuple du 93 qui n’en peut plus du chômage et de la répression au faciès qu’ils subissent chaque jour.

Cela dit, c’est un peu gros, de voir Fillon et la Le Pen se dresser contre ces délits et ainsi de se donner une image de blanche hermine, eux, dont les affaires ne sont pas si claires.

Enfin, voir Marine Le Pen défilait ce jour à Nice, sur cette promenade des anglais, apparaît bien comme une récupération politicienne, n’ayant rien à voir avec un moment de recueillement pour ces personnes victimes du terrorisme.

Attendons – nous à voir à voir ces chercheurs de M …. Utiliser toutes les effluves nauséabonds de cette société en crise pour détourner le peuple du vrai débat : celui d’un monde meilleur.

Bernard LAMIRAND

commentaires
1 2 > >>