CASTANER LE TROUILLARD

Publié le 14 Février 2019

 

CASTANER LE TROUILLARD

 

Je devais faire une course à Cora Saint-Maximin cet après-midi, et, sur la route qui m’y conduisait, soudain mon attention fut attirée par la présence nombreuse de la maréchaussée.

Plusieurs centaines de policiers étaient disposés à toutes les entrées du magasin et dedans circulaient des flics en civil.

Je me demandais qu’est-ce qui pouvait amener à une telle présence dans ce magasin et aux abords.

Étais-ce une attaque d’une agence de bancaire, un terroriste, un bandit de grand chemin ou encore la chasse aux sangliers ( il y en a plein dans les forêts avoisinantes) ? Que nenni : c’était une banderole protestant contre la fermeture de la maternité de Creil et tenue par quelques personnes militantes de cette cause que je partage. Je me suis d’ailleurs joint immédiatement à eux.

Cette banderole dérangeait sûrement un personnage venant visitait si les boites de cassoulet étaient bien rangées dans les rayons.

Je m’enquis alors de qui pouvait bien être ce personnage important  pour qu’il mobilise autant de moyens policiers qui pourraient être plus utiles à des causes citoyennes. J’appris par la bande que c’était le dénommé Castaner, ministre du gourdin et du taser, qui venait folâtrer dans ce magasin.

Toutes les huiles étaient là, les policiers  en uniforme chamarré où en civil,  des élites en costume cravate, acheté sûrement pas à Cora. Tous attendaient le messie ou plutôt le père fouettard.

Castaner ordonna à ses troupes de disperser les gueux, les quelques uns qui venaient troubler ses courses à Cora. La banderole le dérangeait sûrement.Ce pauvre type n’aime pas être contesté :  la vue d’une contestation le rend assurément malade.

Nous fumes illico presto évacué au bout du parking et je repris ma voiture; et ensuite et passant devant l’entrée, je vis une cohorte de personnages attendant ce Castaner et aussi plein de gens faisant leur course et ahuri devant un tel déploisement.

Quelle république nous avons là ; scandaleux de mettre autant de policiers, peut-être plus de 2OO pour garder ce ministre qui ne voulait pas voir cette banderole.

J’ai vu là à quel point notre république est entrain de prendre une tendance autoritaire et en fait cela montre le mépris de ce gouvernement mais aussi son hypocrisie quand il affirme vouloir débattre alors que partout il frappe et montre sa hargne contre ceux et celles qui ne sont pas d’accord.

Castaner a vraiment la trouille de ce peuple.

Quand on vient à quelques pas de la maternité et que l’on trouve comme seule parade de faire enlever une banderole montre bien que ce Macron et son gouvernement n’ont pas la conscience tranquille .

Oui , cette nervosité de ce pouvoir indique que ce pouvoir est de plus en plus détesté.

 

Bernard LAMIRAND

Rédigé par aragon 43

Publié dans #C'EST UN SCANDALE, #Actualités, #LIBERTE, #MEDIAS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article