LE CHANOINE MACRON INTRONISE A LATRAN

Publié le 26 Juin 2018

DIALOGUE ENTRE LE CHANOINE MACRON DE NOTRE DAME DE LATRAN ET UN  PAUVRE A LA SORTIE DE LA CEREMONIE D’ORDINATION

Cela se passe à la sortie de l’église après que l’impétrant fut  reçu par le pape François.

Le chanoine :

Chers-es frères et sœurs, je suis votre chanoine depuis ce matin et j’ai reçu le réconfort de mon camarade jésuite le pape François.

Un pauvre, accroupi avec sa sébile l’interpella

Le pauvre :

Lui avez-vous dit, monsieur le curé, que nous sommes pauvres et abandonnés ?

Le chanoine :

Bien sûr, je lui ai dit que moi-même et ma femme : car malgré ma prêtrise je suis marié ; que dans mon sacerdoce à Latran, j’accorderai  une grande place à la pauvreté.

Le pauvre :

Ce sont des mots monsieur le curé,

La chanoine :

Des mots bien sûr, c’est important mon fils ;  nourrissez vous de l’évangile selon Saint –Mathieu et vous vous verrez que repu et content de vous-même, vous serez rassasié.

Le Pauvre :

Vous croyez ? Savez-vous qu’un ventre vide n’est pas disposé à écouter vos conciliabules !

Le Chanoine :

Des conciliabules ? Vous me semblez insolent, mon ami…

Le Pauvre :

Vous Savez, monsieur le curé, qu’un ventre vide ne commet pas beaucoup d’exhalaisons et ne peut être flatulent quand la nourriture terrestre échappe à son estomac.

Le chanoine : Mon ami, nourrissez-vous de la pitié et de la charité, cela fera du bien à votre âme  et soyez pauvre comme le christ le fut et vous aurez plus tard la nourriture céleste.

Le Pauvre :

Est-ce cela votre nourriture à vous  Monseigneur ? Vous êtes un jeune prêtre, me semble t’il, fringant et présomptueux ;  vous-vous nourrissez  pour avoir la force nécessaire  pour dompter les éléments douteux et vous nous destinez qu’à vivre de mots !  Croyez-moi , les  mots peuvent parfois servir  à faire avaler n’importe quoi et je crois que c’est votre destinée c'est de tromper les pauvres.

Le chanoine de Latran :

« Avalez n’importe- quoi » ! Ce n’est pas la formule appropriée pour un être pieux comme moi  ;  j’y suis habitué au langage qu'il convient vous savez avec ma maitresse, devenu ma femme ;  nous avions, elle enseignante  et moi son élève, appris la valeur des mots et les mots qui soulagent les pauvres et les incites aussi à ne  vivre que pauvrement. Ne vous plaignez pas de votre sort il y a plus misérable que vous, c’est notre formule choc pour convaincre les pauvres de rester à leur place.

Le Pauvre :

Pour nous faire avaler des couleuvres vous employez les mots qui font croire aux gens que l’avenir est pour eux à condition qu’ils ne s’occupent pas du présent et se contentent de peu comme doivent être les gens de peu, mot que vous employez souvent sous cape.

Le chanoine :

Vous avez raison de rappeler ces filiations : tenez, je connais un pauvre cheminot, il défendait sa « tonne de charbon annuelle » et sa retraite de privilégié ; je lui ai dit que l’avenir lui appartenait au royaume des cieux et que son statut serait garanti plus tard dans la convention collective des bienheureux.

Le pauvre :

Alors, je dois attendre des jours meilleurs dans le ailleurs ?

Le chanoine:

Oui, les pauvres seront les chanceux et les vrais fortunés dans l’au-delà.

Le Pauvre :

Alors- vous allez me donnez  pour "félicité" que la rémission de mes péchés et un apaisement  par l’absolution ?

Le Chanoine :

L’absolution, vous plaisantez ; vous n’êtes même pas baptisé que je sache ; vous médisez sans cesse par vos paroles stupides et bravez  l’enseignement de nos pères , et  puis, l’absolution et la communion ne sont réservées qu’à ceux qui servent le culte.

Le Pauvre : Même pas une hostie, moi qui a faim ?

Le Chanoine Macron de Latran : même pas !  Et puis je n’en ai plus !  J’ai tout distribué à mes amis les riches, vous savez ceux qui disent que vous coutez trop cher en droits sociaux et que c’est dingue même de vous donner l’aumône à la sortie de l’Eglise.

Le pauvre alors tourna les talons et jetant un regard vers le ciel et dit : bon dieu quel individu sans scrupule  ce chanoine de Latran !

Texte de Bernard LAMIRAND

Rédigé par aragon 43

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article