LE LANGAGE CAPITALISTE ET L'UTILISATION DES MOTS

Publié le 29 Mars 2018

LE JARGON PATRONAL OU PLUTOT DES MOTS CHOISIS IDEOLOGIQUEMENT POUR DOMINER

Je me suis fait un petit mémoire de quelques expressions qui peuplent les commentaires de nos éditorialistes de l’idéologie dominante.

Particulièrement de ces experts patentés qui apporte leur science au public télévisuel ou audiovisuel mais aussi en matière de presse écrite.

Je vous en livre brièvement le contenu :

Pour démolir le statut des cheminots : la SNCF a besoin de modernité ;

Ce qui compte pour l’emploi aujourd’hui, c’est la mobilité ;

Il faut que l’emploi révèle de manière rentable son efficacité ;

L’organisation du travail doit codifier la meilleure profitabilité ;

Par contre jamais ces experts ne nous parle de celui qui est exploité ( mot banni)

Le travail libéré est superbement ignoré et l’on parle plutôt de la liberté du travail et d’otages lors des grèves.

Et puis nous avons le mot égalité nié par le mot patronal d’équité dont le sens vise des notions de justice naturelle et d'éthique de ce qui est dû à chacun ; l'équité permet  alors une discrimination ... le code Macron en est l’expression

Et puis enfin le mot revenu pour ne pas parler du mot cupidité que jamais nos experts et éditorialistes qui polluent nos écrans n’emploient

Bernard LAMIRAND

Rédigé par aragon 43

Publié dans #MEDIAS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article