SECURITE SOCIALE : LE TROU ET LES VRAIS FRAUDEURS

Publié le 27 Octobre 2017

Ambroise Croizat inaugurant une caisse primaire de la Sécurité Sociale

BILLET DUR DU PÈRE DENIS AU FOND DU TROU DE LA SS LES FRAUDEURS DE BONNE FOI
Notre Ministre de la Santé part en guerre contre des dépenses « abusives » de malades et de professionnels de santé, notamment dans l'hôpital public!
Seules 30% des dépenses seraient pertinentes ! S'il s'agit du prix des médicaments  notre Ministre est bien placée pour connaître les pratiques de lobbys dans ce domaine, elle a été rémunérée (bien) pendant 14 ans  chez big Pharma.
Elle trouve tout à fait normal que les « experts » soient liés  aux labo. Irène Frachon qui avait dénoncé le scandale du médiator avait vigoureusement dénoncé cet état de fait.
Elle est mariée à Yves Levy Directeur Général de l'INSERM, mais il n'y aurait pas là matière à conflit d'intérêt.
Comme d'habitude, elle s'en prend aux arrêts de travail qui pourraient être de complaisance, sans apporter le moindre élément de preuve.
Le comble, c'est de considérer qu'il y a trop de personnel à l'hôpital public, trop de lits et trop de matériel, il faudrait mettre les malades dehors encore plus vite qu'aujourd'hui, et éventuellement les loger (à quel prix)dans un hôtel proche souvent prévu pour loger les familles.
Pour avoir fait l'expérience d'un bref séjour aux urgence, j'ai vu comment le personnel était contraint de travailler, médecins et infirmières, quelle attention ils portaient à leur patients, et le manque de matériel, j'aurai dû rester 3 jours pour passer un scanner etc.
Pour en revenir au déficit, il faut rappeler que les employeur retiennent sur le salaire brut les cotisations sociales qu'ils doivent verser à la SS ainsi que la part patronale.
Que se passe-t-il dans les grandes entreprises? La réglementation est si complexe qu'il leur arrive très souvent de ne pas le faire, il s'agirait là de fraudeurs de bonne foi, mais pas vu pas pris, il faudrait un contrôle de l'URSSAF, si celui-ci n'est pas effectué dans les deux ans, il y a prescription! Et on peut repartir pour un tour!
Faut-il rappeler notre devise Liberté Egalité Fraternité, pour légalité, comme le disait Coluche, il y en a qui sont plus égaux que d'autres, pour la fraternité, que serait elle sans la solidarité? Pour la liberté, notre gouvernement semble s'attacher à celle des prix et des profits, même la Santé doit être rentable
C'est ainsi que le capitalisme est grand
Père Denis

Rédigé par aragon 43

Publié dans #SECURITE SOCIALE

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article