C'EST UN SCANDALE

Publié le 18 Octobre 2017

Je poursuis ma chronique quand des faits que je considère comme scandaleux méritent d' être dénoncés.Bernard LAMIRAND

C’EST UN SCANDALE 

LE VENEZUELA MOTUS ET BOUCHE COUSUE

Sœur Anne, ne vois tu rien venir ?

Je reprends la célèbre supplique de l’histoire de Barbe bleue pour caractériser le scandale de la désinformation des grands médias sur le résultat des élections régionales au Venezuela.

Mais que dire de cette absence, au moins d’une information objective, sur ces élections ?

Eh bien, nos grands chroniqueurs, qui ont la langue bien pendue pour critiquer Maduro, ennemi exécré de toute la réaction internationale, ne se sont pas foulés pour informer du score remarquable réalisé par les forces progressistes et le fait  qu’une majorité du peuple s’est prononcé pour des gestions régionales par le parti du président Maduro au pouvoir.

Quelques médias français, ou le fiel domine toujours quand il s’agit de pays qui veulent se libérer du joug capitaliste, ont donné le résultat discrètement et  ne retiennent que l’idée de fraude insinuée par les partis réactionnaires du Venezuela :  ceux qui ont toujours  bafoué la démocratie et tenté de multiples coups de force  depuis l’élection de Chavez.

J’ai en mémoire les envolées de nos gouvernants contre Maduro qualifiées de tyrannie envers son peuple, de campagne de presse de certains animateurs de la presse écrite et audio-visuelle pour noircir et approuver les pressions des Etats-Unis et de la CIA.

Des reportages aussi d’envoyés spéciaux, sans aucune retenue contre Maduro, au moment où la réaction là-bas comptait prendre le pouvoir et destituer Maduro comme elle avait essayé de le faire sous Chavez.

Là, ces élections sont pour eux un camouflet ; donc  rien ou presque rien pour informer ; ils se taisent : aucun « mea-culpa »,  bref, un comportement partisan.

La démocratie l’a donc encore emportée et le vote fait figure de preuve que c’est  toute une conjuration qui  est montée depuis Chavez pour éliminer toutes velléités de progrès sociaux et d’indépendance dans ce pays.

Enfin silence scandaleux  de nos dirigeants et en particulier de Monseigneur de Macron dont on discerne bien qu’il fait partie de l’équipe à Trump qui veut mettre à genoux ce pays.

Silence scandaleux du très réactionnaire commentateur de France Inter, Bernard Guetta, qui chaque matin nous livre sa litanie anticommuniste et pro-libérale.

Anne ne vois tu rien venir …. Si, je vois s’avancer au Venezuela la vérité et la démocratie pour le progrès social et un pays qui trace son chemin malgré les entraves mis sur sa route par les Américains et leurs « toutous » européens dont Macron.

Oui, comme disait Georges, « c’est un scandale ».

Bernard LAMIRAND

Rédigé par aragon 43

Publié dans #C'EST UN SCANDALE

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article