Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

MACRON MARCHE ARRIERE UN BILLET DE MON CAMARADE DENIS TROUPENAT *

26 Juillet 2017 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #LUTTES

BILLET DUR DU PÈRE DENIS
« EN MARCHE » ARRIÈRE TOUTE
Dès qu’une forme de Droit Social a été  reconnue, il apparaît qu’il était issu de conflits d’intérêts, il présente toujours des caractères contradictoires qui dépendent du rapport des forces entre le acteurs sociaux en présence. En plein moyen âge, 11ème  et 12ème siècle, les nobles faisaient travailler les serfs « taillable et corvéable à merci » l’église faisait travailler les Moines dans les Abbaye qui constituaient  de véritables entreprises. Dans cette même période on retrouve des poèmes et des textes qui montrent que ce n’était pas la paix sociale et même sous le nom de « takehan » une première définition de la grève et des piquets de grève. C’était »une alliance contre le commun profit quand les ouvriers conviennent qu’ils ne travailleraient plus à si bas prix que devant, mais augmentent les salaires de leur autorité et s’accordent de ne pas travailler à moins, et décident entre eux peines et menaces contre les travailleurs qui ne tiendraient pas leur parti » Au 13ème siècle St Louis fait rédiger par Étienne Boileau Prévôt de Paris le « livre des métiers » ce dernier établit la base d’une très large réglementation devant être respectée. Ces règles devaient protéger l’artisanat et le petit commerce contre la concurrence déloyale et le chômage et restèrent en vigueur jusqu’à la fin du moyen âge. C’est peut être un peu excessif de dire qu’il s’agissait d’un « ordre public social » mais il y avait un peu de cela! Par la suite la monarchie passe une sorte d’alliance avec les corporations pour avoir prise sur la vie économique et encadrer les populations des villes en développement. Sous le règne de Louis XIV Colbert intègre plus étroitement ces corporations à l’ État, celles-ci déterminent les conditions de travail, de la formation, les conditions de vie et il y avait des affrontements résultant de conflits d’intérêts. Dans ma ville natale Brioude, c’est à la suite d’un mouvement revendicatifs que les ouvriers avaient obtenu de ne plus manger plus de trois fois par semaine du saumon, sans doute y en avait-t-il plus qu’aujourd’hui dans l’Allier! À la fin du règne de Louis XIV suite à une nouvelle phase d’agitation, les patrons se plaignent, les « ouvriers leur font la loi, ils s’invitent l’un l’autre à rompre tout frein d’obéissance, ils ont la témérité d’aller dans les fabriques et y font cesser par la violence et mauvais traitement le travail » « les maitres se trouvent dans la triste alternative ou d’abandonner les ouvrages par eux entrepris ou d’en consommer et au delà le prix en journées de compagnon » devant une telle catastrophe louis XV prend « les lettres patentes » Sous Louis XVI, Turgot abolit les corporation et ne reconnaît comme liberté que celle de s’enrichir  reconnaissant que cette heureuse liberté sera modérée par de sages règlements afin d’éviter les abus auxquels les hommes ne sont que trop sujets à se livrer.
Ce raccourci historique et partisan a pu inspirer notre Président, notre gouvernement, la Ministre du Travail, le MEDEF
C’est ainsi que le capitalisme est grand
Père Denis

* Denis est inspecteur du travail honoraire et ancine responsable du secteur confédéral CGT des droits et libertés syndicales

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article