Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

LEGISLATIVES : SOYONS NOUS MËMES ET POUR LE VOTE COMMUNISTE ET FRONT DE GAUCHE

26 Mai 2017 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #communisme

TOUS ET TOUTES MOBILISONS NOUS POUR LE VOTE COMMUNISTE ET FRONT DE GAUCHE AUX LEGISLATIVES

Nous aurons, nous communistes, à faire l’analyse de cette stratégie mi-figue mi-raisin qui nous a amené à une situation inextricable pour le peuple de gauche.

Le peuple de gauche, c’est le monde du travail dans toutes ses composantes et de ses différences idéologiques, sociologiques, issues des luttes et des conquêtes sociales. Un peuple de gauche qu’il faudra bien réconcilier sur des bases collectives et non autour d’un sauveur suprême.

Nous aurons l’occasion, en temps opportun, de dire ce que nous pensons profondément de ce que nous venons de vivre à ces présidentielles avec la France dite « insoumise » qui a décidé de prolonger cette bande à part pour les législatives.

Et que dire de ce discours comme quoi les partis politiques seraient dépassés et devraient faire place à des écuries appartenant à des hommes ou femmes providentiels. C’est ce que nous observons avec la France insoumise, la France en marche : deux appareillages pour la conquête « perso » du pouvoir.

Pour ces gens là fini les partis et vivent l’écurie personnelle.

La démocratie a de beaux jours avec ces batteurs d’estrade et leur concours de beauté.

Mélenchon a brisé cet élan collectif respectueux de ces composantes progressistes qui pouvaient vivre ensemble tout en étant eux- mêmes dans le Front de gauche.

Il a choisi de travailler à son compte, comme on dit, quand quelqu’un quitte le salariat pour devenir patron.

L’individu a certes fait un beau score aux présidentielles, il le doit encore une fois à la mobilisation des communistes qui l’ont soutenue envers et malgré tout dont on aura à examiner en son temps s’il était approprié ; c’était aussi par un vote de dépit d’une partie de cette classe ouvrière ne voyant plus d’issue après l’autre solo funèbre : celui de Hollande et du parti socialiste devenu un pantin désarticulé par la bataille des égos et de l’élite des énarques qui l’ont envahi depuis bien longtemps pour faire carrière et propager les idées libérales.

Nous aurons à faire le bilan de cet épisode électoral présidentiel et aussi de ces législatives et de considérer en tant que communistes et marxistes la façon dont nous avons dû supporter cela en mettant un mouchoir par-dessus. Une chose m’importe : c’est de déjouer le piège qui nous est tendu aussi bien par l’idéologie dominante qui ambitionne depuis tant d’années notre disparition mais aussi de ces faux amis-es qui pensent faire fortune électorale en misant sur notre disparition.

Nous allons les démentir.

J’ai vu plein de jeunes hommes et femmes qui ont au cœur l’idée communiste et qui se présentent pour les législatives, j’ai vu des hommes et femmes qui ne veulent plus mettre leur drapeau dans leur poche et qui, plein de courage, cherchent la voie communiste dont ils perçoivent qu’elle n’est pas au programme dans ces élections submergées par la propagande libérale et la mise au rancart de l’expression communiste dans les médias.

Ils sont notre devenir.

Ils ont été au cœur des luttes « des nuits debout » et de celles du mouvement syndical contre la loi El-Khomry.

Ils se battent pour les 32 heures, pour les salaires, pour l’égalité hommes femmes au travail et dans la vie, pour une vraie démocratie et une Europe progressiste et pour une Sécurité sociale universelle et des droits et libertés pour ce monde du travail dont il faut renouer avec l’internationalisme prolétarien plutôt que le repliement sur la France nationaliste pour mieux se défendre contre la mise en concurrence dont ils en sont les victimes comme tous ces hommes et ces femmes qui, dans le monde, veulent aussi vivre autrement que dans la misère et l’exode.

Mélenchon n’en a cure de cela … il veut assurer sa suprématie ….Lui et ces amis, anciens trotskistes, essaim qui a essaimé jusqu’à se faire un nid au PS avec son gourou Mitterrand, n’ont qu’un but déconstruire pour ne reconstruire qu’un monde à eux : celui de l’intolérance et le mépris des autres.

Alors, pour ces législatives, faisons en sorte que pour ces militants communistes qui se présentent au nom de ce parti qui a permis tant de conquêtes sociales en 1936, à la libération, en 1968 et qui a lutté pour les libertés , l’indépendance des peuples, contre le fascisme, d’être partout en tête des législatives.

Il faut un groupe communiste porteur des espoirs et des luttes du monde du travail dont on sait qu’elles seront la clé de voûte dans cette législature.

Alors pas une voix doit manquer au PCF et à ceux et celles qui rassemblent et qui viennent d’autres horizons de la gauche transformatrice à ces élections législatives.

C’est nécessaire pour conforter la vraie unité de tous les progressistes à égalité de droit et de devoir.

Bernard LAMIRAND

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article