Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

AMINATA TRAORE : UNE FEMME AFRICAINE SECRETAIRE GENERALE DE L'ONU

18 Septembre 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #INTERNATIONAL

AMINATA TRAORE : UNE FEMME AFRICAINE SECRETAIRE GENERALE DE L'ONU
AMINATA TRAORE : UNE FEMME AFRICAINE SECRETAIRE GENERALE DE L'ONU

Je mets en ligne un texte paru par mon camarade Jean Bellanger sur la candidature de Aminata Traoré pour la responsabilité de Secrétaire générale de l'ONU.

Une femme qui dirige l'ONU, voilà un rayon de soleil pour la paix dans le monde et le respect des peuples et particulièrement des plus exploités.

Cela nous changerait de donner à l'ONU la responsabilité du monde à une femme du peuple et de la retirer à la clique des membres ayant le droit de veto.

J'ai eu l'occasion d'entendre Aminata dans un débat à Saint-Maximin (Oise) organisé par le PCF, une femme qui, si elle est élue, bousculera le jeu meurtrier des super-puissances et remettra l'ONU dans le sillon qu'elle aurait dû toujours avoir, celui d'être la force de la paix et de la solidarité entre les peuples du monde.

Une candidature que nous devrions exiger en tant que PCF que la France la porte à l'Assemblée générale

Bernard LAMIRAND

Aminata Traoré Candidate à la succession du Secrétaire général de l’ONU
Sommes-nous prêts à soutenir sa candidature ?
Aminata Traoré : née au Mali en 1947… Elle obtient à l’université de Caen son diplôme de docteur en Psychologie-sociale, devient chercheuse en Sciences-Sociales… Elle enseigne à l’Université d’Abidjan en Côte d’Ivoire. De 1997 à 2000 elle est ministre de la culture et du tourisme au Mali…
Militante altermondialiste elle n’a pas peur de s’exprimer et expose son point de vue publiquement à travers ses publications et ses interviews : Une de ses thèses souvent exprimée : c’est le ‘’Libéralisme’’ qui est responsable de la pauvreté au Mali et en Afrique… Aminata Traoré revendique sa filiation avec Modibo Keita ‘’père de notre indépendance’’ En 2006, au Forum Social Mondial polycentrique elle milite pour ‘’un autre Mali’’ En 2007, elle critique le discours de Nicolas Sarkozy à l’université de Dakar de juillet 2007 donneur de leçon aux Africains dépourvus de culture historique…Comme elle avait critiqué le discours de Obama à Accra….
Elle écrit et publie :En 1995 ‘’Femmes d’Afrique’’, en 1999 l’Etau Actes Sud, en 2008 l’Afrique humiliée chez Fayard, en 2012 l’Afrique mutilée chez Taama Editions…Le 31 aout 2010 elle participe au film de Abderrahmane Sissako : ‘’Bamako’’ où est mis en scène le procès de la banque Mondial et du FMI.
Candidate à la succession du Secrétaire général de l’ONU c’est un bon choix Aminata connait bien sur le mode de fonctionnement de l’ONU et la place prépondérante des 5 membres permanents qui depuis plus de soixante-dix ans ont droit de véto, ‘’ce mode de fonctionnement n’est en rien favorable à l’appropriation de l’organisation par les citoyens du monde’’
En finir avec le chômage , , est ‘’la première bombe à désamorcer ici au Mali et en Afrique … il est au cœur de la tragédie des migrants dits économiques qui sont, eux aussi, des réfugiés de la guerre économique livrée par le capitalisme mondialisé et financiarisé’’ Quant au Brexit, l’Europe aurait peut-être fait l’économie de cette crise majeure ‘’si elle avait aidé les pays d’origine des migrants dans le sens d’une industrialisation créatrice de valeur ajoutée et porteuse d’emplois au niveau locale’’ La ‘’recolonisation’’ a mis à mort les Etats post coloniaux cette opération s’est effectuée avec l’appui du FMI et de la Banque Mondiale qui ont imposé des ‘’programmes d’ajustement structurel’’….
l’Organisation des Nations Unies a vocation de paix et pourtant déplore-t-elle 16 opérations militaires sont réalisées (la plupart sur le continent africain). En 15 ans l’effectif du personnel militaire et policier est passé de 40.000 à 105.000, auquel il faut ajouter 8.000 membres du personnel civil...
Quant à l’opération Serval avec l’occupation du Nord du Mali suite à l’intervention de l’OTAN en Lybie ‘’La crise que traverse le Mali, souligne Aminata Traoré, n’est qu’une des expressions subsahariennes de ces convulsions.
Si le dialogue entre Maliens est essentiel, les réponses ne sont pas qu’à Bamako, Kidal, Tombouctou et ailleurs en Afrique. Elles sont aussi et peut être d’abord à Paris, Bruxelles et New York, où des acteurs politiques et institutionnels, que nous n’avons pas mandatés, pensent et décident pour nous sans se laisser questionner…
…Ma candidature est un plaidoyer pour une ONU, proche des peuples, à leur écoute’’ .......

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article