Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

JOEL MOREAU ET DEMAIN LES LETTRES DE CACHET POUR LES MILITANTS

26 Février 2016 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #syndicalisme

Voilà les faux modernes
Voilà les faux modernes

JUSTICE DE CLASSE POUR JOEL MOREAU ?

Bientôt les lettres de cachet du sieur Valls enverrons les gueux d’aujourd’hui dans les bastilles Valsienne.

Elever la voix quand on est parqué dans un parking pendant des heures relève maintenant de la poursuite par les argousins chargés de protéger le « seigneur et ses marionnettes » en déplacement à Mulhouse pour tenter de s’opposer à l’opprobre du peuple concernant la casse du code du travail.

La mise en garde à vue de Joël Moreau, un militant syndicaliste respecté, puis son passage illico-presto au tribunal pour « outrages à agents dépositaires de l'autorité publique », montre à quel point le petit dictateur de Matignon appréhende la colère qui monte partout en ce moment .

Une notion bien vague, celle de l’outrage, que tout les petits « nabots » qui ont dirigé depuis des siècles la France ont utilisé quand des manants - aujourd’hui des manifestants- constatent que leurs libertés sont menacés.

Alors même les mots prononcés sont de trop. Nul ne doit atteindre le prince dans son costume drapé à « la bourgeoise ».

Alors le prince ne veut plus que raisonne à ses oreilles le langage des charretiers et autres qui ont fait les beaux jours de nos dictionnaires et l’on devrait lui rendre vénération et faire à la place la génuflexion réclamée par un autre prince, celui qui écrit sur parchemin enluminé le code patronal, le dénommé Gattaz.

Pour faire son éloge, nous pourrions reprendre tous les bas mots de la terre : il ne mérite qu’un seul mot : celui de notre mépris.

Joel plaide coupable, il assure ses paroles et ses actes, comme le fit Victor Hugo à l’égard du second empire qui gouvernait la France, et rappelons sa diatribe contre Napoléon le Petit, mais il vrai que le ptit coq de l’Elysée n’y arrive pas à la semelle.

Valls, finira, dans les poubelles de l’histoire, comme d’autres avant lui, car rien n’arrête les hommes de progrès face au conservatisme et à l’autoritarisme.

Bernard LAMIRAND

-

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article