Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

2015: FINISSONS-EN

Publié le 31 Décembre 2015 par aragon 43 in politique

Il aura tout promis et fait les voeux pour en arriver à être le président le plus détesté.
Il aura tout promis et fait les voeux pour en arriver à être le président le plus détesté.
2015 S’EN VA VITE PASSONS A 2016 ET CHANGEONS LE MONDE
2015 une année de saloperies.
Dernier avatar ce matin la factrice - est-ce français de le dire ainsi- m’a apporté la dernière mauvaise nouvelle de l’année : un PV par radar, celui-ci bien planqué pour faire du fric avec excès de vitesse, dans un « bled » perdue où je n’ai pas remarqué que la vitesse était limitée 50 km heure. Tant pis pour ma g….
Ce que je regrette, c’est que mes 90 euros vont servir pour engraisser les patrons et cela me fait….
2015 se termine donc dans la poisse la plus totale et là je ne parle pas de mon petit cas perso.
Ce soir, évidemment, je ne me rendrai pas devant l’engin télévisuel pour entendre les sornettes débitées par « le vendu de la finance ».
Je n'entendrai pas non plus les litanies de Valls sur l’état du pays. Un pays de souffrance pour ceux et celles qui y vivent et aspirent à vivre en paix et ensemble.
Je ne me rendrai pas en Corse devenue une région française où l’on pourchasse les immigrés et où l’on démolie des mosquées et où l'on brûle des livres sacrés et demain d'autres si on laisse faire.
Je ne me mettrai pas « au garde à vous » devant une république salie par l’état d’urgence et la mise au ban de la nation des français appelés binationaux.
Je me refuse que l’on dise dans les discours officiels demain : français, françaises, binationaux…
Je n’irai pas sur les champs Élysée ce soir, - je n’ y est jamais mis les pieds 31 décembre - pour voir le luxe de ceux qui se sont enrichis à nos dépens durant toute l’année. Je veux parler dans les palaces de ces fortunés qui trafiquent et fraudent le fisc et mettent le monde à mal pour leur profit.
Je ne passerai pas du coté du Medef - j’y suis allé que pour manifester -. Gattaz arborera ce soir le drapeau du capital et tiendra ripailles avec les socialistes converties à la loi du profit maximum. Hollande fait partie maintenant de gens fréquentable dans ces lieux où l’on ordonnent de faire suer le burnous partout dans le monde.
A ce qu’il parait, c’est Macron qui ravitaille les patrons en foies gras, caviar, champagne etc…
Je n’irai pas non plus trainer du coté du ministère du travail devenu depuis longtemps le ministère du chômage.
Je n’irai pas au siège du PS, ce n’est même plus la peine d’y aller pour manifester notre dégout : il n’y a plus de socialistes : ils sont devenus des grands bourgeois. Rue Solferino flotte désormais le drapeau jaune.
Je n’écouterai pas les médias et leurs discours circonstanciés de pitié du nouvel an envers les pauvres, les malades, les indigents, les clochards : causeries qu’ils vont balancer ce soir pour faire croire qu’ils sont sensibles à la misère des gens.
J’aurais aimé me rendre à la télévision pour démasquer tous ces professeurs de l’ordre établi ; ces crânes d’œufs qui nous racontent leurs sempiternelles histoires qu’il y a point de salut hormis la société dans laquelle nous vivons.
J’aurais aimé dire au "Pujadas" et compagnie que je les …
Ce soir, malgré l’ordre de l’état d’urgence patronale, j’affirme que durant toute l’année 2016 je ne baisserai pas les bras et je dis à ceux qui nous gouvernent que vous ne pourrez pas écrouer mes écrits et ma révolte devant tant d'injustices et d'inégalités.
2016, je ferai tout mon possible pour que les hommes et les femmes vivent en toute humanité ensemble dans leur quartier, leur ville, leur lieu de travail.
De revendiquer aussi dans ces lieux de travail où le patronat voudrait voir extirper toute forme de contestation.
J’en appelle aux travailleurs de se syndiquer en masse, meilleure réponse face à ce patronat qui veut nous faire retourner à la préhistoire sociale.
Enfin, je m’adresse à tous ceux qui aiment ce pays, qui y vivent quelque soient leur couleur de peau, leur origine ethnique, leur culture : soyez unis face à la bête immonde, à cette crinière blonde qui s’apprête à obscurcir l’image de cette France de la liberté, de la fraternité et de l’égalité.
Ce soir, le Président des français devenu le président d’une frange des français les plus fortunés, tiendra un discours de peur, attisera du même coup les haines, essayera de vous convaincre que la seule perspective est l’état de guerre permanente qu’il a déclaré à Versailles, qu’il faudra vous y résoudre et à vous tenir à carreau.
Ne le suivez pas, comme ne croyez pas que vos soucis seront réglés en mettant à l’index des personnes qui n’ont rien à voir avec des terroristes dont on sait qu’ils sont soutenus par les états pétroliers et par les grandes multinationales qui ont toutes les raisons de voir le monde se déchirer pour qu’eux puissent continuer à dominer.
Avez-vous vu Hollande déchoir l’Arabie saoudite, le Qatar, la Turquie qui arment les terroristes ?
2016 doit être l’année où le peuple chassent les vrais indésirables, je les cite : Hollande, Sarkozy, Valls, Macron, La fille à Le Pen, Gattaz, Pujadas et bien d’autres domestiques de cette société qui n’en finit pas de rendre le monde en crise durable pour toujours plus relever le taux de profit des actionnaires des grandes multinationales.
2016 : Année de lutte et de victoires du monde du travail et où les peuples du monde fraternisent : oui c’est possible.
Bernard LAMIRAND

Commenter cet article