Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

Mon site relate les événements syndicaux, sociaux, politiques, culturels et environnementaux .

MOSCOVICI OU LE DEGOUT DE CETTE EUROPE

Publié le 2 Juin 2015 par aragon 43 in politique

L'EUROPE DU VEAU D'OR
L'EUROPE DU VEAU D'OR

AVEC MOSCOVICI LE DEGOUT DE CETTE EUROPE….

Ce matin, le sieur Moscovici était l’invité de France-Inter, et il fallait vraiment avoir envie de se coltiner pendant trois quart d’heure ce genre de personnage.

C’est ce que j’ai fait pour bien voir où cet individu conduisait la politique économique de l’Europe.

Pour ce soi-disant socialiste en peau de lapin, l’important est que le peuple grec paye la dette, cette dette qu’il qualifie de nationale alors qu’elle est le résultat des politiques libérales du monde capitaliste.

Un personnage qui entérine toutes les politiques antisociales et qui s’est fait la main en France en mettant en avant la réduction des coûts sociaux faisant imploser davantage le chômage qu’il n’a pas su régler avec son compère Sapin.

A une question ce matin d’un auditeur qui lui demandait ce qu’il pensait des souffrances du peuple grec l’individu répondit qu’il comprenait mais qu’il fallait payer ses dettes.

Pauvre type…

Comme ministre de l’économie du premier gouvernement de Hollande, il avait tellement mis notre économie par terre, avec tous les dispositifs en faveur des grands patrons du CAC 40, que le libéral Hollande a dû s’en séparer pour trouver, c’est vrai, encore pis avec le Macron.

En règle général, quand vous faites des fautes de gestion - ici celle d’avoir mis encore plus la France dans la « déche » et le chômage record - vous ne méritez pas une promotion ; eh bien dans ces milieux la sanction fut une promotion pour ce zélé de la politique libérale dont il avait été à la bonne école avec son ami Strauss-Kahn.

Moscovici a donc eu son bâton de « maréchal » : celui de diriger l’économie européenne, nul doute qu’avec un tel gestionnaire, les peuples d’Europe continueront à souffrir de la crise et à être plongé dans la récession.

Avec les Junker, Merkel, Hollande, Moscovici , c’est l’Europe du Fric et de l’insécurité sociale qui s’établit et que les peuples ne veulent comme l’indique encore un récent sondage.

Pour ces gens là, seul compte la démocratie du porte feuille bien bourrée des actionnaires.

Il est temps que se lève une grande clameur des peuples Européens et que les idées d’une Europe progressiste gagnent du terrain et fassent refouler en même temps les idées néofascistes, notamment en France.

Aidons le peuple grec, aidons ce qui se passe en Espagne, en Italie, en Allemagne même où les grèves pullulent en ce moment, par nos luttes.

Oui une vraie Europe Sociale, pas celle antisociale que nous impose ce Moscovici et ses acolytes européens.

Bernard LAMIRAND

Commenter cet article