Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

UNE GRANDE JOURNEE DU PEUPLE ET AUSSI UNE LUEUR D'ESPOIR POUR TOUS LES DAMNES DE LA TERRE

12 Janvier 2015 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #Actualités

UNE GRANDE JOURNEE DU PEUPLE ET AUSSI UNE LUEUR D'ESPOIR POUR TOUS LES DAMNES DE LA TERRE

UNE GRANDE JOURNEE DU PEUPLE

Je ne regrette pas d’y être aller à cette grande manifestation qui a rassemblé à Paris près de deux millions de personnes venues de tous horizons et marquant leur volonté de vivre debout face aux événements meurtriers de l’obscurantisme religieux mais aussi pour clamer leur désir de voir le France autrement qu’elle ne l’est aujourd’hui sur le plan humain et donc social.

Près de 4 millions en France ont manifesté ce dimanche ce n’est pas rien et aussi un grand retentissement dans le monde.

Seul ombre au tableau, ces politiciens de droite comme sociaux libéraux plutôt hantés par l’idée de comment récupérer un tel mouvement de masse.

Dans cette ombre, il y avait l’inacceptable, la présence de ces dirigeants européens qui frappent les peuples de la communauté européenne d’une politique d’austérité qui fait des millions de miséreux et de chômeurs, accompagnés de quelques dictateurs et de ceux qui par leurs actes contribuent à la montée de l’intolérance, comme cet individu le chef d’un gouvernement d’extrême droite venant d’Israël et qui continue de mettre à genoux le peuple palestinien. Et aussi, un comble, le secrétaire général de l’OTAN, que venait faire ce « va t’en guerre » dans une manifestation pacifique ?

Dans la manifestation, c’était la quasi indifférence : tant mieux.

Ils n’étaient que des ombres maléfiques de leur insoutenable politique qu’ils mènent envers et malgré les peuples par l’austérité pour renflouer les banques et la haute finance.

Demain, la Grèce sera, nous l’espérons tous le premier signal de l’hallali.

Oui, l’hommage pour les Charlie n’était pas surfait, derrière la tristesse de voir assassiner la liberté de dessiner, de caricaturer, de parler, de taper sur son clavier, la liberté de dire, de pointer des exigences pour que ces mots aux frontons de nos mairies - liberté égalité fraternité- ne soient plus bafouer par les puissances de l’argent et les ententes entre le capital et les états contre l’humain.

Une telle manifestation pose la question suivante : et après ?

Oui, l’après.

Personne ne peut raisonner comme hier et tourner la page comme si de rien n’était.

Immense était le rejet de la haine.

Immense était l’idée de vivre ensemble et dans la paix .

Immense était la volonté de se respecter tout en acceptant les différences.

Immense était la ferveur de battre l’obscurantisme religieux par l’éducation et la culture.

Immense était de ne pas tomber dans le piège de l’amalgame.

Immense était le refus du nationalisme éructant et xénophobe et de renvoyer la fille et le père Le Pen dans leur château de Saint -Cloud .

Mais surtout immensité de ce peuple de gauche de dire et clamer à ceux à qui ils avaient fait confiance en 2012 d’arrêter de lécher les bottes de la grande bourgeoisie financière et de pratiquer une politique en faveur du monde du travail.

Hollande est au pied du mur et la première étape c’est de retirer le projet Macron, la pacte de responsabilité, l’Ani et d’en finir avec le tonneau des danaïdes en faveur du patronat.

Alors Hollande et son boy Valls n’ont qu’à bien se tenir car le peuple ne leur a pas donné hier confiance, celui-ci les as surtout averti que le ras le bol est là et qu’il va déborder.

Et que surtout ils ne se croient pas tout permis, il n’y aura pas d’union sacrée autour de leur politique austéritaire.

A bon entendeur salut…..

Bernard LAMIRAND

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article