Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ARAGON43

FLORANGE : OU EST PASSE LA CAMIONNETTE ?

24 Novembre 2014 , Rédigé par aragon 43 Publié dans #syndicalisme

FLORANGE : OU EST PASSE LA CAMIONNETTE ?

FLORANGE : MAIS OU EST DONC PASSE LA CAMIONNETTE ?

Peut-être qu’elle arrive avec Hollande comme passager qui vient ce lundi 24 novembre de Paris pour essayer de balayer les récriminations dû à sa traitrise quand il décida de ne pas respecter sa parole donnée devant les sidérurgistes de maintenir les hauts-fourneaux .

Une camionnette où le conducteur en 2012 n’était autre que le l’âne Martin, celui qui jurait que les hauts fourneaux seraient maintenus, foi de CFDT, comme il en fut d’autres exemples du temps du père Chérèque, celui qui abandonna la sidérurgie lorraine et Longwy en 1979 et en 1984 par un accord avec les maitres des forges.

En fait, les hauts fourneaux de l’usine de Florange étaient les derniers vestiges de la production de fonte en Lorraine et il fallait les supprimer pour respecter la parole donnée par l’ancien secrétaire général de la FGM CFDT Jacques Chérèque lors de l’acceptation du plan acier de 1979 par cette organisation et il disait : « Il faut retirer les hauts fourneaux de la tête des sidérurgistes lorrains. ».

Eh bien voilà, c’est fait. Les hauts fourneaux sont fermés définitivement et des milliers d’emplois ont été perdus directement et indirectement par cette fermeture dans les PME qui travaillaient pour Florange.

Hollande viendra cacher les dégâts en disant qu’il a permis à chacun des sidérurgistes un emploi de remplacement ou la préretraite. Quelle triste politique sociale et industrielle !

Il annoncera la création d’un petit pôle de recherches, une sorte de compensation qui n’en est pas une parce que déjà existe un centre de recherche sidérurgique tout près de là.

Alors montera t’il sur la camionnette avec son ami l’âne Martin, celui qui a tronqué la tenue de sidérurgiste pour un costume trois pièces au parlement européen ?

Le renoncement est donc consommé de la part de cet individu comme il l’avait était du temps de Jacques Chérèque dont les lorrains disaient qu’il avait été le sidérurgiste le mieux reconverti de la Lorraine par une place de Préfet octroyée par Chirac puis un poste de ministre de la mer octroyé par Mitterrand.

Alors la camionnette sur laquelle s’est juchée Hollande en 2012 pour défendre les hauts fourneaux de l’usine de Florange, où est -elle passée ? Aux dernières nouvelles, elle aurait fini comme tas de ferraille de récupération dans une aciérie électrique dans une des installations que possède Mittal dans un pays lointain où la main d’œuvre est surexploitée.

A bon entendeur salut…..

Bernard Lamirand ancien responsable CGT de la Sidérurgie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Michel Gourmel 24/11/2014 10:19

Drame de la Vème République :
La constitution qui généralise l’irresponsabilité et les mensonges des élus.

Président irresponsable, il peut raconter n’importe quoi pour se faire élire et faire tous autre chose, Hollande comme tous ses prédécesseurs, n’y manque pas ! C’est la seule promesse qu’il tient ! lol.
ARTICLE67. Le Président de la République n'est pas responsable des actes accomplis en cette qualité… Il ne peut, durant son mandat et devant aucune juridiction ou autorité administrative française,être requis de témoigner non plus que faire l'objet d'une action, d'un acte d'information, d'instruction ou de poursuite…
ARTICLE68. Le Président de la République ne peut être destitué qu'en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.

Et cela est généralisé à tout le Parlement, autrement dit quand ils deviennent Président, ils ont une longue habitude du mensonge surexploitée par tous les Président, mais qui est partie en exponentielle avec Chirac, Sarko et Hollande.

Pour une élu du Parlement : Tout mandat impératif est nul.
Les candidats aux élections peuvent baratiner tout ce qu’ils veulent et faire tout autre chose. C’est marqué dans la constitution scélérate de 1958 ! On ne peut les destituer pour cela, pire, ils n’ont même pas le droit de dire ou écrire qu’ils se considèrent comme investis d’un mandat impératif pour telle ou telle chose, sous peine d’être destitués.
En fait ce n’est exclusivement que pour les membres du Parlement, mais comme en plus le Président

L'article 27 de la Constitution française interdit le mandat impératif pour les membres du Parlement et encadre les conditions de délégation de vote.

Texte de l'article 27 de la Constitution française du 4 octobre 1958.
« Tout mandat impératif est nul.
Le droit de vote des membres du Parlement est personnel.
La loi organique peut autoriser exceptionnellement la délégation de vote. Dans ce cas, nul ne peut recevoir délégation de plus d'un mandat. »