LA LETTRE DE LA COMMISSION A HOLLANDE

Publié le 26 Octobre 2014

LA LETTRE DE LA COMMISSION A HOLLANDE

FICTION : La lettre que Hollande ne veut pas nous communiquer nous est parvenue: en voici le contenu

CONTENU DE LA LETTRE ENVOYEE PAR LA COMMISSION EUROPEENNE DES PROFITEURS AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Monsieur le Président de la région France,

En tant que président de région, vous êtes chargé d’appliquer les règles décidées par notre commission et nous avons appris que votre bonne volonté semble perturber par des considérations sociales qui n’ont que trop durer dans cette région.

Vous n’avez pas à en tenir compte et nous vous prions de rectifier votre projet de budget que vous nous avez envoyé et qui n’est pas conforme entièrement à nos directives.

En effet, votre gouvernement n’est pas allé jusqu’au bout de la démarche : remettre en cause tous les acquis sociaux dont bénéficient les travailleurs depuis 1945.

Votre budget 2015 n’est donc pas conforme.

Cependant nous apprécions les quelques pas déjà fait, notamment depuis la désignation de Manuel Valls comme premier ministre, qui nous semble apte à des rectifications plus importantes avec le concours du nouveau ministre de l’économie Monsieur Macron que nous vous avons suggéré de nommer à la place de Monsieur Montebourg qui ne possédait pas toutes les compétences pour redresser vos finances régionales mal en point.

Nous considérons que vous devriez donner carte blanche à Monsieur Macron pour prendre les décisions indispensables pour rendre le coût du travail le plus bas possible en France pour l’aligner sur nos meilleurs élèves régionaux tels l’Allemagne, la Pologne, la Roumanie et d’autres encore afin de redresser les taux de profits des entreprises multinationales qui sont sur votre territoire.

Nous vous demandons, sous peine de sanctions exemplaires -si vous ne vous conformez pas à nos sommations - à réduire les allocations chômage, à faire en sorte que la Sécurité sociale devienne une assurance minimale et donc de modifier les prestations en conséquence en invitant les salariés à souscrire des contrats privés d’assurance pour se garantir.

De même nous vous encourageons à faire comme les autres régions de notre chère Europe : ramener l’âge de la retraite à 65 ans pour ensuite un passage à 70 ans, à remettre le temps de travail à 48 heures par semaine sans majorations d’heures supplémentaires, à revoir les congés payés : 15 jours suffiraient pleinement pour que les travailleurs aient le temps de réfléchir pour produire encore plus en reprenant le travail.

Notre collègue Moscovici, chargé de l’économie et des finances européenne, prendra contact avec vous pour réaliser toutes ces mesures qui, soyez - en - sûr, redresserons l’économie de votre région France et surtout la profitabilité.

Nous avons eu l’occasion de discuter avec Monsieur Pierre Gattaz président du Medef, il nous a fait part de votre allégeance et il considère que vous êtes sur le bonne voie pour redresser l’économie et les finances de votre région et de procurer ainsi les meilleurs dividendes à nos banques d’affaires, à nos multinationales et aux actionnaires qui, d’ailleurs, se félicitent de votre empressement à leur égard depuis que vous avez cessé de dire que la finance était votre ennemi.

Nous avons aussi échangé avec Madame Merkel : comme vous le savez celle-ci est particulièrement attentive à votre allégeance au capital, elle est pour ainsi votre cheftaine, , elle est chargé de vous suivre particulièrement : en effet la région allemande est une sorte de porte avions de nos politiques à l’échelon mondial et le choix d’en avoir fait la région pilote n’est pas un hasard. L’Allemagne a toujours été à la tête de notre politique depuis des lustres de nos politiques capitalistes et l’on peut considérer que sa place est prééminente pour conduire toutes les régions dont la vôtre à plus de rigueur et d’austérité et à exiger le maximum de sacrifice de la part des travailleurs et des retraités de votre région France en retard d’ailleurs sur les autres.

Veuillez considérer, Monsieur le Président de la région France, que vous êtes en retard dans l’application de nos décisions communes que vous aviez accepté quand vous êtes arrivé à la direction de cette région.

Pour plus d’efficacité, nous vous demandons de répondre régulièrement aux convocations de Madame Merkel afin qu’elle vous conseille et vous donne les consignes nécessaire à votre redressement.

Enfin, nous tenons à vous donner un conseil, entourez-vous de nos meilleurs spécialistes pour mener à bien un budget acceptable capable de redonner confiance aux investisseurs financiers.

Vous avez fait un effort en nommant Monsieur VALLS, qui, partagent depuis longtemps nos vues et la nomination Monsieur Macron, un banquier, est un appui certain pour parvenir à satisfaire nos financiers particulièrement américains et allemands.

Vous avez dans votre région des hommes de qualité pour réduire à néant les acquis sociaux et à permettre que l’actionnaire ait des revenus à deux chiffres. Ce n’est pas un hasard si le prix Nobel de l’économie est revenu cette année à un français Monsieur jean Tirole, nous avons fait en sorte d’appuyer cette candidature parce qu’elle représente toute l’attention indispensable pour que les profits soient l’alpha et l’oméga de toutes nos régions.

Monsieur le Président de la région, vous progressez et votre attitude semble prendre enfin la bonne direction, faites l’effort que nous attendons de vous pour que la discipline et de l’autorité règne sur votre région pour l’austérité la plus complète pour régler votre dette.

Soyez sûr que nous vous suivons de près et que nos amis Valls et Macron et Monsieur Tirole sauront vous inspiré pour que vous puissiez faire preuve d’autorité devant des travailleurs qui doivent comprendre que l’heure n’est plus au socialisme et que le syndicalisme n’a plus de raison d’être qu’il soit réformiste où révolutionnaire.

Sincèrement vôtre.

Le président tartempion de la Commission des profiteurs européens.

Nota : vous serez convoqué d’ici peu par Monsieur Moscovici qui vous indiquera la marche à suivre pour être dans les clous de notre politique austéritaire

Rédigé par aragon 43

Publié dans #humour

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article